Un hô­tel à in­sectes pour pas­ser l’hi­ver au chaud

L'Informateur - - LA UNE - RO­MAIN SCHUÉ ro­main.schue@tc.tc

L’Éco de la Pointe-aux-Prai­ries vient de mettre en place son pre­mier hô­tel pour in­sectes sur les ins­tal­la­tions des Jar­dins Ska­wa­no­ti. L’or­ga­nisme es­père of­frir un ha­bi­tat pour l’hi­ver aux abeilles, bour­dons et autres coc­ci­nelles, utiles pour le bien- être et la sur­vie des ré­coltes.

À quelques mètres des plan­ta­tions des Jar­dins Ska­wa­no­ti, qui pro­posent aux ré­si­dents de Ri­vière-des-Prai­ries un large éven­tail de pro­duits frais à culti­ver et à ré­col­ter en échange de quelques heures de bé­né­vo­lat, une ré­si­dence plu­tôt spé­ciale in­ter­pelle.

Ils vont agir comme des pré­da­teurs avec les in­sectes nui­sibles au jar­din, les pu­ce­rons no­tam­ment, qui se nour­rissent sur nos plantes.»

Vir­gi­nie Jour­neau, conseillère hor­ti­cole en charge des Jar­dins Ska­wa­no­ti

Sur le vaste com­plexe du Cé­gep Ma­rie-Vic­to­rin, cinq pa­lettes de bois as­sem­blées les unes sur les autres com­posent un abri de for­tune, dans le­quel de nom­breux élé­ments se su­per­posent. Avec, pour tous, une uti­li­té bien spé­ci­fique.

PAILLE, BRIQUES ET BOIS MORT

Des briques concas­sées, mais aus­si des troncs d’arbres troués ac­cueillent la ve­nue d’es­pèces pol­li­ni­sa­trices, à sa­voir des syrphes, bour- dons et abeilles so­li­taires, dans un es­pace pro­pice no­tam­ment pour la ponte des oeufs.

De la paille, du bran­chage ou en­core des bam­bous at­tendent quant à eux les in­sectes car­ni­vores, comme les coc­ci­nelles, les chry­sopes et les ca­rabes, forts utiles pour l’éco­sys­tème.

Ha­bi­tat pour l’en­semble de ces bêtes, cet hô­tel de­vrait per­mettre d’évi­ter une mi­gra­tion mas­sive lors de l’hi­ver. « C’est l’idée, confirme Vir­gi­nie Jour­neau, conseillère hor­ti­cole en charge des Jar­dins Ska­wa­no­ti. Avec cet amé­na­ge­ment, on gagne plu­sieurs de­grés très utiles. » 11977, ave­nue Alexis-Car­rel, MTLM

Ce pro­jet pour­rait éga­le­ment fa­vo­ri­ser de meilleures ré­coltes à l’ave­nir, no­tam­ment pour les plans de cour­gettes, qui souffrent ré­gu­liè­re­ment de l’ab­sence d’abeilles pour ap­por­ter un pol­len né­ces­saire à la re­pro­duc­tion des fleurs.

« Nous sommes par­fois obli­gés de les pol­li­ni­ser, un rôle nor­ma­le­ment ré­ser­vé au vent et aux abeilles, dé­taille l’hor­ti­cul­trice. En of­frant une source de nour­ri­ture et d’ha­bi­tat à ces in­sectes, on es­père aug­men­ter leur po­pu­la­tion, les gar­der près de nous mal­gré notre mi­lieu ur­bain. On es­saye de mettre toutes les chances de notre cô­té. »

et ca­rabes se­ront , chry­sopes Coc­ci­nelles Schué/TC Me­dia) cet hô­tel. (Pho­to Ro­main les in­vi­tés de En charge des Jar­dins Ska­wa­no­ti, Vir­gi­nie Jour­neau s’oc­cupe de ce pre­mier hô­tel à in­sectes. (Pho­to Ro­main Schué/TC Me­dia)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.