Les ma­tières re­cy­clables et les lé­gumes in­ter­dits dans les pou­belles

L'Informateur - - LA UNE - LAU­RENCE HOUDE-ROY

Il se­ra bien­tôt in­ter­dit, par­tout à Mon­tréal, de mettre des ma­tières re­cy­clables ou des ré­si­dus ali­men­taires dans ses or­dures.

Les Mon­tréa­lais au­ront l’obli­ga­tion de trier adé­qua­te­ment leurs dé­chets, sous peine de re­ce­voir une amende, se­lon un nou­veau rè­gle­ment que le conseil mu­ni­ci­pal doit adop­ter lun­di pro­chain. Toutes les ma­tières re­cy­clables de­vront être dans le bac vert et non dans le sac de pou­belles, tout comme les ré­si­dus ali­men­taires, qui de­vront être dans le bac brun.

Le rè­gle­ment in­di­que­ra très clai­re­ment qu’il se­ra in­ter­dit de dé­po­ser avec les or­dures mé­na­gères des ma­tières comme le pa­pier jour­nal, les boîtes d’oeufs, les conte­nants de verre, ou en­core les fruits et lé­gumes, la viande, les cé­réales, etc.

Les ci­toyens de­vront donc obli­ga­toi­re­ment se pro­cu­rer le bac brun s’il est dé­jà dis­po­nible dans leur quar­tier ou l’ob­te­nir dès qu’il se­ra dis­po­nible. Se­lon les plans ac­tuels, la to­ta­li­té des 19 ar­ron­dis­se­ments de­vrait of­frir la col­lecte des ré­si­dus ali­men­taires d’ici l’au­tomne. Tou­te­fois, plu­sieurs ar­ron­dis­se­ments ne l’offrent pas en­core sur la to­ta­li­té de leur ter­ri­toire.

Une per­sonne qui en­frein­dra ce rè­gle­ment s’ex­po­se­ra à une amende de 200$ à 1000$, ou de 300$ à 2000$ s’il y a ré­ci­dive.

Ac­tuel­le­ment, chaque ar­ron­dis­se­ment a son propre rè­gle­ment sur la col­lecte des or­dures. Cer­tains in­ter­disent de mettre des ma­tières re­cy­clables dans les or­dures, mais pas tous. Mon­tréal veut uni­for­mi­ser ces rè­gle­ments et en créer un com­mun.

550 000 TONNES

Le but: aug­men­ter les chances d’at­teindre les ob­jec­tifs de ré­cu­pé­ra­tion et de com­pos­tage im­po­sés par le gou­ver­ne­ment. L’As­sem­blée na­tio­nale a exi­gé des mu­ni­ci­pa­li­tés qu’il n’y ait plus au­cune ma­tière re­cy­clable ou com­pos­table dans les sites d’en­fouis­se­ment des dé­chets d’ici 2020. Or, en 2015, Mon­tréal re­cy­clait à 58% et col­lec­tait seule­ment 13% des ma­tières or­ga­niques.

Les ré­si­dus verts et ali­men­taires re­pré­sentent 47% du conte­nu des sacs pou­belle des Mon­tréa­lais. Quelque 550 000 tonnes d’or­dures mé­na­gères sont en­voyées à l’en­fouis­se­ment chaque an­née.

«Les ef­forts en in­for­ma­tion, sen­si­bi­li­sa­tion et édu­ca­tion per­mettent de nom­breux pro­grès dans la ges­tion des ma­tières ré­si­duelles à Mon­tréal, certes, mais ils ne sont pas suf­fi­sants à eux seuls pour ga­ran­tir, entre autres, l’at­teinte des ob­jec­tifs, men­tionnent les do­cu­ments de la Ville […] Nous ob­ser­vons, comme d’autres mu­ni­ci­pa­li­tés, que des mé­ca­nismes de ges­tion et de contrôle sont né­ces­saires pour s’en as­su­rer, dont la ré­gle­men­ta­tion.»

«Nous n’avons pas d’ob­jec­tif coer­ci­tif, notre but est d’avoir un rè­gle­ment har­mo­ni­sé, que ce soit pa­reil pour tous les ci­toyens et qu’on puisse at­teindre nos ob­jec­tifs » , a pré­ci­sé à Mé­tro Phi­lippe Sa­bou­rin, du ser­vice des com­mu­ni­ca­tions de la Ville de Mon­tréal.

Il a ajou­té que, bien qu’il y ait des ins­pec­teurs at­ti­trés au sui­vi de cette ré­gle­men­ta­tion, Mon­tréal res­pec­te­ra une «pé­riode d’adap­ta­tion» après l’en­trée en vi­gueur du nou­veau rè­gle­ment.

Se­lon les plans ac­tuels, la to­ta­li­té des 19 ar­ron­dis­se­ments de­vrait of­frir la col­lecte des ré­si­dus ali­men­taires d’ici l’au­tomne.

(Pho­to: TC Me­dia–Ar­chives)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.