Su­zanne Décarie : po­li­ti­cienne à temps plein, chan­teuse dans ses temps libres

L'Informateur - - PETITES ANNONCES CLASSÉES - SA­MAN­THA VELANDIA sa­man­tha.velandia@tc.tc

Conseillère mu­ni­ci­pale de­puis au moins une di­zaine d’an­nées à Ri­vière-des-Prai­ries–Pointe-auxT­rembles, Su­zanne Décarie est aus­si une chan­teuse très po­pu­laire dans l’est de Mon­tréal. Cette pas­sion­née de mu­sique ex­plique à quel point le chant l’a rap­pro­chée de ses ci­toyens et a ren­du son tra­vail beau­coup plus «hu­main.»

Re­con­nue pour être une élue «ac­ces­sible», Mme Décarie ne manque pas un seul évé­ne­ment à Pointe-aux-Trembles. Que ce soit pour l’an­ni­ver­saire d’une cen­te­naire aux Ré­si­dences So­leil ou pour l’éplu­chette de blé d’Inde des Ha­bi­ta­tions Les Deux Âges, elle est tou­jours là pour par­ta­ger des mo­ments avec ses ci­toyens.

«Je me suis ren­due compte que quand je chan­tais, les gens ne me voyaient pas comme une po­li­ti­cienne in­ac­ces­sible, mais plu­tôt comme quel­qu’un de leur coin. Quel­qu’un qu’ils ai­maient», ra­conte-t-elle.

La conseillère, qui a pris part à des nom­breux évé­ne­ments de sa com­mu­nau­té en tant que chan­teuse, ex­plique qu’il s’agit pour elle, d’une fa­çon de se rap­pro­cher de ses ci­toyens.

«J’ai be­soin de cette proxi­mi­té, de ce cô­té hu­main avec les gens. Les mau­vaises langues di­ront que je le fais pour des votes, mais bien sou­vent, les gens pour les­quels je chante ne peuvent même pas vo­ter pour moi.»

Et elle a bien rai­son, car le 3 sep­tembre pro­chain, elle chan­te­ra pour le ma­riage de deux aî­nés des ha­bi­ta­tions du Main­bourg. Une ré­si­dence qui ne se si­tue pas dans son dis­trict.

«La mu­sique est pour moi la seule fa­çon de dé­cro­cher de mon tra­vail, alors quand je le fais je ne suis pas du tout en train de pen­ser à mon rôle de conseillère, mais plu­tôt aux gens qui sont avec moi et qui sont de­ve­nus un peu ma fa­mille.»

UNE PAS­SION DE LONGUE DATE

Mme Décarie qui a pris des cours de chant avec Ro­ger La­fre­nière, le même pro­fes­seur que Gi­nette Re­no, ex­plique que le chant a tou­jours été pour elle une source de plai­sir.

«J’ai chan­té avec des groupes dans des bars, j’ai en­re­gis­tré des CDs, j’ai chan­té dans des duos, mais ce que j’aime c’est de m’amu­ser et de faire plai­sir aux gens au­tour de moi.»

L’élue ex­plique qu’elle a dû faire des choix «dé­chi­rants» au cours de sa vie.

«À un cer­tain mo­ment, j’ai dû dé­ci­der entre de­ve­nir chan­teuse et m’im­pli­quer à 100 % la de­dans ou avoir une fa­mille. Je sais que j’au­rais pu de­ve­nir une bonne chan­teuse. Les gens me di­saient que j’avais du ta­lent, mais je ne re­grette pas mon choix d’avoir eu des en­fants. J’ai tou­jours su que je pou­vais re­ve­nir au chant», conclut l’élue.

Il se­ra pos­sible de voir Mme Décarie lors de son pro­chain spec­tacle le 14 août au res­tau­rant Ted­dy’s De­li & Bar à comp­ter de 16h en com­pa­gnie de Claude Ger­beau.

Su­zanne Décarie of­fri­ra un spec­tacle le 14 août pro­chain au res­tau­rant Ted­dy’s De­li & Bar de Pointe-aux-Trembles. (Pho­to TC Me­dia – Sa­man­tha Velandia)

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.