LES SOUS-TRAI­TANTS SE RE­TOURNENT CONTRE LES PRO­PRIÉ­TAIRES

L'Informateur - - LA UNE -

ont ra­con­té à TC Media vivre une his­toire si­mi­laire.

Quelques se­maines plus tard, le couple ap­prend, comme d’autres voi­sins, qu’il est pour­sui­vi par deux en­tre­prises em­bau­chées par Construc­tion Sé­ba­lan, l’en­tre­pre­neur gé­né­ral de l’une des phases du pro­jet Fau­bourg Pointe-aux-Prai­ries.

Les sous-trai­tants af­firment avoir des fac­tures qui n’ont pas été ré­glées par Sé­bas­tien Ma­heux, pré­sident de Construc­tion Sé­ba­lan, dont le nom fi­gure sur l’acte de vente de la pro­prié­té. In­ca­pables de le re­joindre, ils ré­clament près de 25 000 $ à Jean-Marc Boz­zi­ni par le biais d’une dis­po­si­tion du Code ci­vil.

« Nous n’avons plus au­cune nou­velle de lui [Sé­bas­tien Ma­heux], il est par­ti dans la brume et on ne le re­ver­ra pas. Nos avo­cats n’ar­rivent pas à lui par­ler », té­moigne Pierre La­lande, pa­tron de Construc­tion Pierre La­lande inc., qui tente de ré­cu­pé­rer, au to­tal, près de 112 000 $ pour des tra­vaux de char­pente ef­fec­tués sur plu­sieurs bâ­ti­ments du pro­jet im­mo­bi­lier.

TC Media n’a pas été en me­sure de contac­ter Sé­bas­tien Ma­heux. Au­cun de ses nu­mé­ros af­fi­chés sur In­ter­net n’est en fonc­tion. La der­nière mise à jour au re­gistre des en­tre­prises date de juillet 2015.

LE PRO­MO­TEUR RE­JETTE TOUTES RES­PON­SA­BI­LI­TÉS

« Cette si­tua­tion est hor­rible pour les pro­prié­taires », af­firme le pro­mo­teur de ce pro­jet, Rhéal Dal­laire, qui a confié la réa­li­sa­tion et la vente de ces mai­sons à Construc­tion Sé­ba­lan. S’il confirme l’en­semble de ces sou­cis, Rhéal Dal­laire re­jette vi­ve­ment toutes res­pon­sa­bi­li­tés.

« J’ai ven­du ces ter­rains à Sé­bas­tien [Ma­heux], mais je ne suis au­cu­ne­ment as­so­cié avec lui. Sé­bas­tien a fait beau­coup de gaffes, on va dire. C’est de la mau­vaise ges­tion. Il a fait beau­coup d’er­reurs. Mais quand on vend, on ne

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.