Ré­duc­tion du ser­vice de bus, se­lon Pro­jet Mon­tréal

L'Informateur - - LA UNE - LES­LIE MEURAILLON

La fré­quence heb­do­ma­daire de cinq lignes de bus qui cir­culent à Ri­vière- des-Prai­ries-Pointe-aux-Trembles a été di­mi­nuée pen­dant le mois de Jan­vier, se­lon les cal­culs de Pro­jet Mon­tréal, op­po­si­tion of­fi­cielle à l’hô­tel de ville de Mon­tréal.

Cette ré­duc­tion de ser­vice touche prin­ci­pa­le­ment la di­rec­tion Est-Ouest avec les lignes 189

Notre-Dame et 187 Re­né-Le­vesque, avec une cou­pure de 24 et 15 dé­parts par se­maine.

Les lignes 44 Ar­mand Bom­bar­dier, 449 Ex­press Ri­vière-des-Prai­ries et 486 Ex­press Sher­brooke sont elles aus­si concer­nées. Lignes de bus 44 – Ar­mand Bom­bar­dier 189 – Notre-Dame 187 – Re­né-Le­vesque 449 – Ex­press Ri­vière-des-Prai­ries 486 – Ex­press Sher­brooke

Pro­jet Mon­tréal a éplu­ché les don­nées ou­vertes de la STM des mois de no­vembre, dé­cembre et jan­vier. L’op­po­si­tion of­fi­cielle a consta­té que le ser­vice a di­mi­nué sur 47 lignes de bus, à l’échelle de Mon­tréal, du­rant cette pé­riode.

Va­lé­rie Plante, cheffe de Pro­jet Mon­tréal, dé­nonce une « me­sure de com­pres­sion du ser­vice aux usa­gers ». « Les fa­milles de Mon­tréal-Nord ne de­vraient pas être pé­na­li­sées par le manque de vi­sion de l’ad­mi­nis­tra­tion Co­derre. Plu­sieurs de ces fa­milles, qui sont dé­jà mal des­ser­vies par le ré­seau de trans­port en com­mun ac­tuel, sont en­tiè­re­ment à la mer­ci du ser­vice d’au­to­bus de la STM pour se rendre au tra­vail ou al­ler cher­cher les en­fants à la gar­de­rie » s’est-elle in­sur­gée, par voie de com­mu­ni­quée. Nombre de dé­parts cou­pés par se­maine

UNE RÉADAPTATION NOR­MALE

Cette di­mi­nu­tion de la fré­quence des bus in­ter­vient alors que la STM a an­non­cé 100 000 heures de ser­vices de bus sup­plé­men­taires pour l’an­née 2017.

Philippe Sch­nobb, pré­sident de la STM, a ex­pli­qué que les ho­raires de l’hi­ver ne peuvent pas être com­pa­rés à ceux de l’été ou même ceux de l’au­tomne puisque les usa­gers ne se dé­placent pas au­tant en bus et en mé­tro tout au long de l’an­née.

« L’acha­lan­dage va­rie d’une sai­son à l’autre et le ré­seau de bus s’adapte aux va­ria­tions d’acha­lan­dage. Ce ne sont pas des cou­pures de ser­vice. Ce sont des ajus­te­ments ba­sés sur l’acha­lan­dage his­to­rique ».

Il a af­fir­mé que de fa­çon glo­bale, « il y a plus de ser­vices en jan­vier 2017 qu’en sep­tembre et 11977, ave­nue Alexis-Car­rel, M MTL L’acha­lan­dage des bus se­rait moins im­por­tant en hi­ver se­lon la STM. il y a plus de ser­vices en jan­vier 2017 qu’en jan­vier 2016 ».

La Cheffe de Pro­jet Mon­tréal rap­pelle tou­te­fois que « Le ni­veau de ser­vice of­fert au­jourd’hui aux Mon­tréa­lais est d’ailleurs tou­jours in­fé­rieur à ce qu’il était en 2012, avant l’ar­ri­vée de De­nis Co­derre. »

Lignes af­fec­tées par la ré­duc­tion du nombre de dé­parts dans RDP-PAT

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.