Prio­ri­té aux tran­sports en com­mun, plaide la Table de dé­ve­lop­pe­ment so­cial

L'Informateur - - LA UNE - LES­LIE MEURAILLON

Le manque de trans­port en com­mun et l’amé­na­ge­ment du ter­ri­toire qui fa­vo­rise l’au­to­mo­bile a de nom­breuses ré­per­cu­tions sur la sé­cu­ri­té et la san­té des ha­bi­tants de Ri­vière-des-Prai­ries, se­lon un mé­moire dé­po­sé par la Cor­po­ra­tion de dé­ve­lop­pe­ment com­mu­nau­taire de Ri­vière-des-Prai­ries (CDC-RDP) à Com­mis­sion sur le dé­ve­lop­pe­ment so­cial et la di­ver­si­té mon­tréa­laise.

L’amé­na­ge­ment de Ri­vière-des-Prai­ries, com­pa­rable à ce­lui « d’une ville de ban­lieue », se­rait la source de nom­breux pro­blèmes ma­jeurs dans l’ar­ron­dis­se­ment. Dans son rap­port, la Table de quar­tier évoque des «com­merces qui se trouvent dans des sec­teurs spé­ci­fiques, peu ac­ces­sibles au­tre­ment qu’en au­to­mo­bile » et de « grands sta­tion­ne­ments qui en­cou­ragent ce mode de dé­pla­ce­ment». À RDP-PAT, 73% des ré­si­dents se dé­placent en au­to­mo­bile.

UN EN­JEU DE SÉ­CU­RI­TÉ

Pour Ma­thieu Le­clerc, di­rec­teur de la CDC-RDP, re­pen­ser l’amé­na­ge­ment de l’ar­ron­dis­se­ment de­vient urgent, no­tam­ment pour as­su­rer la sé­cu­ri­té de tous : « Le manque de piste cy­clable, par exemple, in­cite les vé­los à rou­ler sur des voies où les vé­hi­cules sont à 70km/h. Ce n’est vrai­ment pas sé­cu­ri­taire. »

Sans trans­port, les ha­bi­tants de l’ar­ron­dis­se­ment s’isolent. Pour ve­nir à bout du phé­no­mène, les or­ga­nismes com­mu­nau­taires mettent en place des so­lu­tions : « Cet été, nous avons lan­cé Aî­nés ac­tif à vé­lo dans le but de lut­ter contre l’iso­le­ment des per­sonnes âgées. Un ser­vice de na­vettes à vé­lo amé­lio­rait la mo­bi­li­té des aî­nés. Mais il nous faut plus de fonds pour re­nou­ve­ler ce genre d’ini­tia­tives.» ex­plique Ma­thieu Le­clerc.

PAS D’AC­CÈS À UNE SAINE ALI­MEN­TA­TION

Le manque de pistes cy­clables, le mau­vais amé­na­ge­ment des rues et la trop faible fré­quence des ser­vices d’au­to­bus mis en avant dans le mé­moire de la CDCRDP, ont aus­si pour consé­quence de dé­té­rio­rer l’ac­cès à une saine ali­men­ta­tion.

« À Ri­vière-des-Prai­ries, les com­merces sont trop concen­trés à cer­tains en­droits et ab­sents à d’autres. Comme l’IGA et l’In­ter­mar­ché sur le bou­le­vard Ro­dolphe-For­get qui sont à 500 mètres l’un de l’autre alors qu’à cer­tains en­droits il n’y a rien sur plu­sieurs ki­lo­mètres. » dé­plore Ma­thieu Le­clerc.

Dans l’ar­ron­dis­se­ment, 75 % des per­sonnes vi­vant sous le seuil de faible re­ve­nu ont un ac­cès nul ou né­gli­geable à des fruits ou des lé­gumes frais dans un rayon de 500m au­tour de leur do­mi­cile. Ce qui fait de Ri­vière-des-Prai­ries « le cham­pion du dé­sert ali­men­taire» rap­pelle la CDC-RDP.

Dans son rap­port, la Table de dé­ve­lop­pe­ment so­cial évoque des ini­tia­tives comme le Ma­ga­sin-Par­tage - qui dis­tri­bue des den­rées ou Les Jar­dins Ska­wa­no­ti - qui pro­duisent de la nour­ri­ture et forment la po­pu­la­tion à de saines ha­bi­tudes de vie – qui tentent d’agir en aval et en amont de ce pro­blème d’in­sé­cu­ri­té ali­men­taire. Mais elle rap­pelle aus­si que ces pro­jets ont du mal à per­du­rer, faute de moyens.

VERS UNE PO­LI­TIQUE DE DÉ­VE­LOP­PE­MENT SO­CIAL

Ce mé­moire de la Table de dé­ve­lop­pe­ment so­cial de Ri­vière-des-Praires, qui trace ce por­trait de l’ar­ron­dis­se­ment, a été dé­po­sé lors de l’une des consul­ta­tions pu­bliques or­ga­ni­sées par la Com­mis­sion per­ma­nente sur le dé­ve­lop­pe­ment so­cial et la di­ver­si­té mon­tréa­laise, mise en place par la Ville de Mont­réal. Pré­si­dée par Be­noit Do­rais, aus­si maire de l’ar­ron­dis­se­ment du Sud-Ouest, la Com­mis­sion est char­gée d’étu­dier les dos­siers dé­po­sés par les ci­toyens, les or­ga­nismes ou des éta­blis­se­ments sur dif­fé­rents as­pects de la qua­li­té du mi­lieu de vie des Mont­réa­lais. Le but étant d’éta­blir une po­li­tique de dé­ve­lop­pe­ment so­cial par la Ville de Mont­réal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.