RDP-PAT veut s’oc­cu­per lui-même de tra­vaux

L'Informateur - - LA UNE -

L’ave­nue Fer­nand-Gau­thier, entre Gouin et Per­ras, doit faire l’ob­jet de tra­vaux entre sep­tembre et no­vembre 2017. RALPH-BO­NET SANON

VOI­RIE.

L’ar­ron­dis­se­ment Ri­vière-desP­rai­ries–Pointe-aux-Trembles offre à la Ville de Mont­réal de re­cons­truire lui-même deux rues ar­té­rielles ayant fait l’ob­jet de plaintes afin de s’as­su­rer que les tra­vaux se fassent vers la fin de l’été pro­chain. L’ar­ron­dis­se­ment sou­haite ajou­ter des bor­dures et me­ner des tra­vaux de re­cons­truc­tion com­plète et par­tielle sur plu­sieurs tron­çons de la 87e Ave­nue, dans le sec­teur Ri­viè­redes-Prai­ries. Il dé­sire no­tam­ment y ajou­ter des bor­dures, re­faire la chaus­sée et y faire du drai­nage. Plus à l’ouest, il dé­sire éga­le­ment faire la ré­fec­tion de l’ave­nue Fer­nand-Gau­thier, entre Gouin Est et Per­ras.

La «ré­ha­bi­li­ta­tion ma­jeure» de la 87e est né­ces­saire en rai­son de la chaus­sée qui s’y dé­grade ra­pi­de­ment et du pas­sage de deux cir­cuits d’au­to­bus qui em­pire la si­tua­tion, se­lon la Di­vi­sion de l’in­gé­nie­rie de l’ar­ron­dis­se­ment. Sur Fer­nand-Gau­thier, où se trouvent une école, une église et deux CPE, la chaus­sée se­rait trop dé­gra­dée pour n’y faire que du pla­nage-re­vê­te­ment, des en­trées pri­vées doivent être mises aux normes et il y a des signes d’un « sus­cep­ti­bi­li­té au gel. »

Le coût des tra­vaux est es­ti­mé à 1,5 mil­lion de dol­lars.

Les tra­vaux de ce genre re­lèvent nor­ma­le­ment de la ville-centre de­puis la ré­forme du fi­nan­ce­ment des ar­ron­dis­se­ments de 2015. Tou­te­fois, Ri­vière-des-Prai­ries–Pointe-auxT­rembles pro­pose de s’oc­cu­per des tra­vaux dans la 87e et Fer­nand-Gau­thier parce qu’il les veut entre sep­tembre et no­vembre 2017 et parce que la ville-centre a une « ca­pa­ci­té li­mi­tée » de les exé­cu­ter dans le dé­lai sou­hai­té.

Se­lon la ville-centre, il s’agit d’une pro­cé­dure cou­rante, pré­vue dans la Charte de la Ville de Mont­réal et faite au bé­né­fice de tous. « Nous de­vons aug­men­ter notre taux de réa­li­sa­tion de tra­vaux et nous avons des in­fra­struc­tures qui né­ces­sitent des in­ter­ven­tions parce qu’elles sont vé­tustes. Alors si nous avons un coup de main des ar­ron­dis­se­ments, c’est bien parfait, nous payons pour ces tra­vaux-là », ex­plique Phi­lippe Sa­bou­rin, porte-pa­role de la Ville de Mont­réal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.