Un couple de Ri­vière-des-Prai­ries, cham­pion du monde de sal­sa

L'Informateur - - LA UNE - LES­LIE MEU­RAILLON les­lie.meu­raillon@tc.tc

À seule­ment 21 et 22 ans, Adria­no Ie­ro­po­li et Sa­man­tha Sca­li forment le pre­mier couple ca­na­diens de dan­seurs pro­fes­sion­nels, à de­ve­nir cham­pions du monde de sal­sa en « di­vi­sion on2 » . Ori­gi­naires de Ri­vière-des-Prai­ries, ils es­pèrent main­te­nant se faire connaître dans le monde.

Mal­gré leur jeune âge, les deux Prai­ri­vois sont dé­jà mon­tés sur la plus haute marche du po­dium des Cham­pion­nats mon­diaux de Sal­sa, dans leur ca­té­go­rie, à Mia­mi en jan­vier der­nier. Un rêve qui se réa­lise pour ces deux jeunes qui ne vivent que pour la danse. « C’est seule­ment la troi­sième an­née que nous ten­tons notre chance aux cham­pion­nats. Nous avons fait ap­pel à des pro­fes­sion­nels du monde en­tier pour nous ai­der. » pré­cise Adria­no Ie­ro­po­li .

À l’aube de la ving­taine, Adria­no et Sa­man­tha dansent en couple de­puis le dé­but et ont tou­jours réa­li­sé leurs rêves en­semble.

LA DANSE DE­PUIS TOU­JOURS

À 5 ans, Adria­no imi­tait El­vis et Mi­chael Jack­son pour s’amu­ser. C’est à cette époque qu’une amie de la fa­mille lui a conseillé de com­men­cer les danses la­tines. Très vite, le pe­tit dan­seur s’amé­liore au point d’être as­sis­tant de son pro­fes­seur à 11 ans, âge au­quel Sa­man­tha l’a ren­con­tré en in­té­grant la même école de danse à RDP. « Notre ami­tié a com­men­cé ins­tan­ta­né­ment. Il y avait peu de jeunes de notre âge dans le cours », ra­conte Sa­man­tha Sca­li qui a adop­té la sal­sa après avoir vi­sion­né l’émis­sion Dan­cing with the Stars. « Et puis elle est tom­bée amou­reuse de moi et la danse est de­ve­nue la par­tie prin­ci­pale de notre re­la­tion », ajoute Adria­no. De­puis, les deux dan­seurs ont beau­coup tra­vaillé : « Sa­man­tha et moi pra­ti­quions la sal­sa tous les soirs après l’école, pen­dant des heures » se sou­vient Adria­no.

À 13 ans, Sa­man­tha et Adria­no quittent l’école de danse pour dan­ser seuls, avec l’aide de dif­fé­rents entraineurs. À 15 ans, ils donnent dé­jà des ate­liers pour les autres lors des ren­contres de sal­sa un peu par­tout au Qué­bec. Au­jourd’hui ils pro­diguent leurs conseils dans le monde en­tier.

LA DIF­FI­CUL­TÉ DU COUPLE

En­semble sur scène et dans l’in­ti­mi­té, Adria­no et Sa­man­tha doivent faire face à de nom­breuses dif­fi­cul­tés sup­plé­men­taires : « On doit se sou­te­nir l’un l’autre tout le temps. Par­fois tu as en­vie de tuer l’autre, mais tu ne peux pas. On est en­semble 24 heures par jour, beau­coup plus que la ma­jo­ri­té des autres couples », ex­plique Adria­no.

En plus d’être un couple de dan­seurs, Sa­man­tha et Adria­no ont lan­cé leur propre stu­dio de danse, No­vae­ra Pro­duc­tions, à Saint-Léo­nard, il y a deux ans. Ils pro­posent des cours col­lec­tifs ou pri­vés pour tous les ni­veaux.

Adria­no et Sa­man­tha ont tout ce qu’ils rê­vaient d’avoir : un stu­dio à eux, des coachs par­tout dans le monde, des contrats en conti­nu, et un titre de cham­pion du monde à dé­fendre. Ils ont d’ailleurs dé­jà com­men­cé à tra­vailler sur leur pro­chaine pres­ta­tion pour les cham­pion­nats du monde 2018.

« La sal­sa m’a ai­dé à avoir confiance en moi, à m’ou­vrir l’es­prit » Sa­man­tha Sca­li, cham­pionne du monde de sal­sa en couple.

Ga­gner un titre mon­dial va per­mettre à Sa­man­tha et Adria­no de mul­ti­plier leurs contrats.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.