Les femmes ab­sentes du pay­sage to­po­ny­mique de bien des ar­ron­dis­se­ments

L'Informateur - - LA UNE - NI­CO­LAS LE­DAIN ni­co­las.le­dain@tc.tc

Ri­vière-des-Prai­riesPointe-aux-Trembles qui a la plus forte pro­por­tion de to­po­nymes fé­mi­nins dans les dé­si­gna­tions de rues, places et parcs par­mi les 19 ar­ron­dis­se­ments de Mon­tréal. Mal­gré tout, la pré­sence des femmes de­meure faible dans la mé­tro­pole.

Se­lon les don­nées pu­bliées sur le site Web de la ville de Mon­tréal et com­pi­lées par TC Me­dia à l’oc­ca­sion de la Jour­née in­ter­na­tio­nale de la femme, Saint-Léo­nard et La­chine comptent moins de 4% de noms de femmes dans leur to­po­ny­mie. Les chiffres sont pires à Mon­tréal-Nord qui ne compte que cinq noms de femmes en­re­gis­trés au ré­per­toire des 226 to­po­nymes du quar­tier.

En haut de pal­ma­rès, Le Pla­teau-Mont-Royal, Ro­se­mont-La Pe­tite-Patrie et Ri­vière-des-Prai­riesPointe-aux-Trembles (RDP-PAT) af­fichent une pro­por­tion de plus de 10 %.

De­puis 2015, sur les cinq nou­veaux es­paces bap­ti­sés à RDP-PAT, trois rendent hom­mage à d’illustres femmes. «C’est une vo­lon­té de­puis 2012. Nous avons de­man­dé aux ate­liers d’his­toire de nous pro­po­ser des noms pour ré­pa­rer les er­reurs his­to­riques », dé­taille Su­zanne Dé­ca­rie, conseillère de Ville au dis­trict de Pointe-aux-Trembles, qui pré­cise que les his­to­riens se­ront à nou­veau sol­li­ci­tés puisque la banque de noms est dé­jà presque épui­sée.

À Mon­tréal-Nord, on ex­plique la faible re­pré­sen­ta­tion féminine par l’his­toire ré­cente de cette an­cienne ville de­ve­nue ar­ron­dis­se­ment.

« Pour don­ner le nom d’une per­son­na­li­té à une rue, par exemple, il faut no­tam­ment que la per­sonne soit dé­cé­dée de­puis au moins un an. Mon­tréal-Nord a seule­ment 102 ans, alors c’est dif­fi­cile de trou­ver des noms de femmes nord-mont­réa­laises qui ont par­ti­ci­pé à l’his­toire de l’ar­ron­dis­se­ment et qui ré­pondent aux cri­tères de la to­po­ny­mie », a af­fir­mé Chan­tal Ros­si, conseillère de Ville, lors d’un évé­ne­ment te­nu dans le cadre des cé­lé­bra­tions de la Jour­née de la femme.

Contac­tée par TC Me­dia, Anie Sam­son, la mai­resse de Ville­ray-Saint-Mi­chelParc-Ex­ten­sion, a te­nu à pré­ci­ser qu’au­cun site n’était ac­tuel­le­ment dis­po­nible dans son quar­tier, mais a néan­moins pro­mis que les pro­chaines no­mi­na­tions dé­cou­le­ront de To­po­nym’Elles, une pla­te­forme Web qui en­cou­rage les ci­toyens à pro­po­ser des noms de femmes illustres afin de bap­ti­ser des lieux ou ar­tères de la mé­tro­pole.

To­po­nym’Elle a été lan­cé il y a un an. De­puis, un lé­ger pro­grès a été réa­li­sé. Se­lon les don­nées du ré­per­toire his­to­rique des to­po­nymes, sur les 33 sites bap­ti­sés en 2016, onze l’ont été avec des noms de femmes contre neuf avec des noms d’hommes.

Pour in­ci­ter les col­lec­ti­vi­tés re­tar­da­taires à s’en­ga­ger dans cette dé­marche, Ma­non Gau­thier, l’élue res­pon­sable de To­po­nym’Elles, pro­po­sait l’an der­nier de re­bap­ti­ser des es­paces aux noms gé­né­riques ou peu évo­ca­teurs.

Le re­tard de­meure criant : plus de 6 % des dé­no­mi­na­tions en­re­gis­trées au ré­per­toire sont des noms de femmes contre 50% de noms d’hommes.

Les don­nées com­pi­lées par TC Me­dia ont été ti­rées du ré­per­toire his­to­rique des to­po­nymes de la Ville de Mon­tréal. En col­la­bo­ra­tion avec Les­lie Meu­raillon.

(Pho­to TC Me­dia – Yves Provencher)

Les femmes sont en­core peu pré­sentes sur les noms de rues à Mon­tréal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.