L’heure des choix ap­proche à grands pas

L'Informateur - - LA UNE - LOUISE BOUR­GET

Les élec­teurs mon­tréa­lais de­vront se rendre aux urnes, le di­manche 5 no­vembre pro­chain, pour choi­sir leur maire d’ar­ron­dis­se­ment, leur conseil d’ar­ron­dis­se­ment, leurs conseillers mu­ni­ci­paux et le maire de Mon­tréal. Voi­ci un aper­çu de ce que le bul­le­tin de vote vous ré­serve, une fois ren­du dans l’iso­loir.

Comme l’ex­plique le porte-pa­role d’Élec­tion Mon­tréal, Pierre G. La­porte, l’élec­teur se ver­ra re­mettre un bul­le­tin de vote pour cha­cun des postes pour le­quel il est ap­pe­lé à vo­ter. «Chaque élec­teur re­çoit un bul­le­tin pour le poste de maire de la Ville. Les élec­teurs de tous les ar­ron­dis­se­ments, à l’ex­cep­tion de ce­lui de Ville-Ma­rie où le maire de la Ville est d’of­fice maire de l’ar­ron­dis­se­ment, re­ce­vront aus­si un bul­le­tin pour le poste de maire de leur ar­ron­dis­se­ment. »

En­fin, les élec­teurs, se­lon le cadre élec­to­ral de leur ar­ron­dis­se­ment, de­vront com­plé­ter un bul­le­tin de vote pour élire leur conseiller de ville et/ou leur conseiller d’ar­ron­dis­se­ment. [Pour plus de dé­tails, voir l’en­ca­dré Syn­thèse du cadre élec­to­ral par ar­ron­dis­se­ment]

Dans les en­ca­drés qui suivent, vous re­trou­ve­rez un aper­çu des rôles et res­pon­sa­bi­li­tés des di­verses instances (co­mi­té exé­cu­tif, conseil mu­ni­ci­pal et les conseils d’ar­ron­dis­se­ment).

CO­MI­TÉ EXÉ­CU­TIF

Re­le­vant di­rec­te­ment du conseil mu­ni­ci­pal, le co­mi­té exé­cu­tif for­mé de 12 membres et du maire de Mon­tréal exerce des pou­voirs, tant à l’égard des com­pé­tences lo­cales (ser­vices lo­caux of­ferts sur le ter­ri­toire de la Ville), que des com­pé­tences d’ag­glo­mé­ra­tion (ser­vices d’ag­glo­mé­ra­tion of­ferts à l’en­semble de la po­pu­la­tion de l’île de Mon­tréal). Il a la res­pon­sa­bi­li­té de pré­pa­rer di­vers do­cu­ments, au nombre des­quels fi­gurent les bud­gets, les rè­gle­ments, etc., qui sont sou­mis à l’ap­pro­ba­tion du conseil mu­ni­ci­pal.

Les pou­voirs dé­ci­sion­nels du co­mi­té exé­cu­tif ont no­tam­ment trait à l’oc­troi de contrats ou de sub­ven­tions (se­lon les mon­tants), à la ges­tion des res­sources hu­maines et fi­nan­cières, des ap­pro­vi­sion­ne­ments et des im­meubles. Il peut aus­si re­ce­voir d’autres pou­voirs dé­lé­gués par le mu­ni­ci­pal.

CONSEIL MU­NI­CI­PAL

La Charte de la Ville de Mon­tréal pré­cise, entre autres, les com­pé­tences lo­cales qui re­lèvent du conseil mu­ni­ci­pal. Ce der­nier les exerce sur le ter­ri­toire de la Ville de Mon­tréal seule­ment, et dans cer­tains do­maines, dont : la sé­cu­ri­té pu­blique ; les en­tentes avec les gou­ver­ne­ments ; les pro­grammes de sub­ven­tion à la ré­no­va­tion im­mo­bi­lière ; l’en­vi­ron­ne­ment ; le plan d’ur­ba­nisme ; le pro­gramme trien­nal d’im­mo­bi­li­sa­tions (PTI), etc.

Par ailleurs, le conseil est aus­si ap­pe­lé à en­ca­drer, à nor­ma­li­ser ou à ap­prou­ver cer­taines dé­ci­sions prises par les conseils d’ar­ron­dis­se­ment.

Le conseil mu­ni­ci­pal donne aus­si ses orien­ta­tions au conseil d’ag­glo­mé­ra­tion (re­grou­pant Mon­tréal et les 15 autres mu­ni­ci­pa­li­tés de l’île de Mon­tréal) en ce qui a trait, entre autres, à : l’éva­lua­tion fon­cière ; les ser­vices de sé­cu­ri­té, no­tam­ment la po­lice, les pompiers et le 9-1-1 ; la cour mu­ni­ci­pale; le lo­ge­ment so­cial; l’aide des­ti­née aux sans-abri; le plan de ges­tion des ma­tières ré­si­duelles, dont l’éli­mi­na­tion et la va­lo­ri­sa­tion des ma­tières ré­si­duelles des eaux usées, sauf les ré­seaux de dis­tri­bu­tion lo­cale ; le trans­port col­lec­tif des per­sonnes ; la ges­tion des rues et des grandes ar­tères ; la pro­mo­tion éco­no­mique, y com­pris à des fins tou­ris­tiques, hors du ter­ri­toire d’une mu­ni­ci­pa­li­té liée ; les parcs-na­ture.

CONSEILS D’AR­RON­DIS­SE­MENT

Cha­cun des 19 conseils d’ar­ron­dis­se­ment, dont la com­po­si­tion est va­riable, a sur son ter­ri­toire des com­pé­tences pré­cises pré­vues par la Charte de la Ville de Mon­tréal. Es­sen­tiel­le­ment, les conseils d’ar­ron­dis­se­ment as­sument les pou­voirs de por­tée lo­cale dans les do­maines sui­vant: l’ur­ba­nisme; l’en­lè­ve­ment des ma­tières ré­si­duelles; la culture; les loi­sirs ; le dé­ve­lop­pe­ment so­cial et com­mu­nau­taire ; les parcs ; la voi­rie ; l’ha­bi­ta­tion ; les res­sources hu­maines ; la pré­ven­tion en ma­tière d’in­cen­die ; la ta­ri­fi­ca­tion non fis­cale ; la ges­tion fi­nan­cière.

LE MAIRE

Le maire est l’au­to­ri­té su­prême de la Ville. Il choi­sit les membres du co­mi­té exé­cu­tif et dé­signe les re­pré­sen­tants de la Ville au conseil d’ag­glo­mé­ra­tion. Il pos­sède tous les pou­voirs propres au maire d’une mu­ni­ci­pa­li­té.

SYN­THÈSE DU CADRE ÉLEC­TO­RAL

Chaque élec­teur de RDP-PAT au­ra à vo­ter QUATRE FOIS, soit pour :

1. Le maire de la Ville de Mon­tréal 2. Le maire de son ar­ron­dis­se­ment 3. Le conseiller de la ville de son dis­trict 4. Le conseiller d’ar­ron­dis­se­ment de son dis­trict

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.