Aî­nés ac­tifs à vé­lo: un ser­vice qui gagne en po­pu­la­ri­té

L'Informateur - - LA UNE - NAFI ALIBERT nafi.alibert@tc.tc

Plus de 900 ac­com­pa­gne­ments ont été of­ferts par l’As­so­cia­tion qué­bé­coise de dé­fense des per­sonnes re­trai­tées et pré­re­trai­tées de la Pointe-de-l’Île (AQPR-PDÎ) dans le cadre de la deuxième édi­tion du pro­jet Aî­nés ac­tifs à vé­lo qui a sé­duit deux fois plus de par­ti­ci­pants que l’an­née der­nière.

«C’est sûr qu’on s’éten­dait sur deux ter­ri­toires cette an­née, puisque le ser­vice était pro­po­sé pour la pre­mière fois à Pointe-aux-Trembles (PAT)», ex­plique Ch­ris­tine Guille­mette, co­or­don­na­trice gé­né­rale de l’AQDR-RDPÎ, pour com­men­ter cette aug­men­ta­tion.

À son lan­ce­ment en 2016, le pro­jet Aî­nés ac­tifs à vé­lo qui était uni­que­ment of­fert à Ri­vière-des-Prai­ries (RDP), avait dé­jà convaincu quelque 426 aî­nés du quar­tier. Que ce soit pour faire un tour dans le quar­tier, par­ti­ci­per à une ac­ti­vi­té cultu­relle, faire des courses, ou ren­con­trer des amis, ils sont 901 à avoir em­bar­qué à bord d’un des deux vé­lo-taxis ou du tri­cycle Tan­dem mis à dis­po­si­tion cette an­née.

TOUS LES IN­DI­CA­TEURS EN HAUSSE

En plus d’être of­fert dans un plus grand rayon, le pro­jet Aî­nés ac­tifs à vé­lo à mo­bi­li­ser deux fois plus de bé­né­voles que l’an der­nier. Pen­dant une di­zaine de se­maines, à tour de rôle, ils ont ser­vi de chauf­feurs aux aî­nés de six ré­si­dences de Ri­vière-des-Prai­ries et 10 si­tués à Pointe-aux-Trembles.

«Le ser­vice était aus­si ac­ces­sible aux aî­nés vi­vant à do­mi­cile dans ces sec­teurs, à rai­son de 5 jours par se­maine à RDP et 4 jours par se­maine à PAT », pré­cise Mme Guille­mettte.

La co­or­don­na­trice a dû se re­trous­ser les manches en dé­but de sai­son pour re­le­ver le dé­fi d’étendre le ser­vice dans un nou­veau sec­teur.

« C’était plus fa­cile cette an­née à RDP car le ser­vice était dé­jà con­nu, mais à PAT on ne connais­sait per­sonne, il fal­lait ap­pro­cher et convaincre le monde dans cha­cune des ré­si­dences par­te­naires de tes­ter les vé­los », par­tage-t-elle.

Le ser­vice, plus po­pu­laire à RDP où les ac­com­pa­gne­ments ont bon­di de 40 % par rap­port à l’an der­nier, n’en a pas moins ra­vi les Poin­te­liers.

« Moi j’avais juste vu ça en Chine ce type de vé­lo ! J’avais vrai­ment peur, car je me de­man­dais com­ment on pou­vait se pro­me­ner dé­ten­du là-de­dans en étant dans le tra­fic», té­moigne Lise Ménard, une ré­si­dente du Ma­noir. Mais une fois as­sise dans le vé­lo-taxi « Ah ! C’était le plus beau voyage que j’ai fait ré­cem­ment, lance-t-elle. C’est confor­table en plus, et ça fai­sait tel­le­ment long­temps que je n’avais pas vu la cha­pelle de la Ré­pa­ra­tion, peut-être 20 ans ! ». Et c’est le même son de cloche pour les autres aî­nés in­ter­ro­gés qui ont ain­si eu l’oc­ca­sion de dé­cou­vrir un quar­tier où ils sont ar­ri­vés pour in­té­grer une ré­si­dence, mais qu’ils ne connaissent pas for­cé­ment.

UN PONT ENTRE LES GÉ­NÉ­RA­TIONS

Si le pro­jet a pour but de sor­tir les aî­nés de l’iso­le­ment en leur per­met­tant de re­trou­ver une vie so­ciale, il ap­porte aus­si du baume au coeur des jeunes bé­né­voles comme Mi­kal qui s’est im­pli­qué pen­dant plus de 90 h au­près de l’AQPR-PDI.

« Je suis quel­qu’un de très gê­né qui ne sort pas beau­coup de la mai­son », ad­met-il, fai­sant écho aux pro­pos de Guy-Vens et Mé­li­na, deux autres jeunes bé­né­voles qui re­con­naissent que le pro­jet leur a per­mis de sor­tir de chez eux, tout en fai­sant une bonne ac­tion.

Tous se sont dé­ter­mi­nés à re­ten­ter l’ex­pé­rience l’an­née pro­chaine. Les seuls désa­gré­ments de cette sai­son se sont ré­su­més à quelques in­ci­dents mé­ca­niques sur les vé­los et au mau­vais temps. Pour le reste, les vé­los tri­por­teurs semblent faire dé­sor­mais par­tie du dé­cor à RDP et PAT.

« Ça m’a même éton­née de voir à quel point les gens sont cour­tois avec nos vé­los, alors qu’on roule moins vite et qu’on prend beau­coup de place, ils n’hé­sitent pas à s’ar­rê­ter pour nous sa­luer », ra­conte Mme Guille­mette, en­core sur­prise par l’ac­cueil fa­vo­rable que re­çoit le pro­jet de toutes parts.

Dé­jà des voix se font en­tendre pour de­man­der l’ex­ten­sion du ser­vice pen­dant l’hi­ver. Un sou­hait que Mme Guille­mette ai­me­rait voir se réa­li­ser « mais il ne faut pas ou­blier que tous nos char­gés de projets peuvent être em­bau­chés grâce à Em­plois d’été Ca­na­da », glisse-t-elle. « Alors com­ment faire pour avoir des fi­nan­ce­ments pour of­frir ce ser­vice pen­dant l’hi­ver ? », pose comme ques­tion la co­or­don­na­trice à qui sou­haite l’en­tendre. En at­ten­dant que ce rêve de­vienne réa­li­té, l’AQPR-PDI re­con­dui­ra ce pro­gramme en 2018, avec l’ob­jec­tif d’ac­croitre en­core le nombre de par­te­na­riats et de bé­né­voles im­pli­qués dans cette cause.

Plu­sieurs per­sonnes étaient réunies pour le bilan du pro­jet Aî­nés ac­tifs à vé­lo. Nafi Alibert

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.