La dés­in­fec­tion des eaux usées par­mi les grands chan­tiers de 2018

L'Informateur - - ACTUALITÉS - RALPH-BONET SANON

La Ville de Mon­tréal compte faire avan­cer la construc­tion d’une uni­té d’ozo­na­tion à sa sta­tion d’épu­ra­tion Jean-R. Mar­cotte cette an­née.

La ville- centre pré­voit lan­cer un ap­pel d’offres pour la construc­tion de l’uni­té d’ici le 31 dé­cembre pro­chain. «L’échéan­cier de réa­li­sa­tion et de mise en fonc­tion se­ra connu avec plus de pré­ci­sion par la suite», ajoute-telle dans un cour­riel à TC Me­dia.

En no­vembre 2016, alors que des ou­vriers ex­ca­vaient de­puis près d’un mois les sites des nou­velles ins­tal­la­tions, l’ad­mi­nis­tra­tion mu­ni­ci­pale es­ti­mait que l’uni­té se­rait prête à la fin dé­cembre 2018.

À terme, l’uni­té construite au coût de 351 M$ dés­in­fec­te­ra les 30 mètres cubes d’eaux usées que traite la sta­tion chaque se­conde, en moyenne. En 24 heures, ce­la re­pré­sente en­vi­ron le vo­lume in­té­rieur du Stade olym­pique, une ca­pa­ci­té qui pour­ra être tri­plée en pé­riode de pluie abon­dante. Trop éner­gi­vore pour le poste du Bout de l’île d’Hydro- Qué­bec, l’uni­té né­ces­site la construc­tion d’un poste élec­trique propre à la sta­tion.

Les contrats pour le poste élec­trique et pour la fa­bri­ca­tion des équi­pe­ments de pro­duc­tion d’ozone ont été oc­troyés, et une en­tente a éga­le­ment été conclue avec Hy­droQué­bec pour l’ali­men­ta­tion élec­trique de l’usine, men­tionne la Ville.

(Pho­to Ar­chives)

Mon­tréal sou­haite de­puis 2005 ajou­ter une uni­té d’ozo­na­tion à sa sta­tion d’épu­ra­tion des eaux usées, si­tuée dans Rivière-des-Prai­ries– Pointe-aux-Trembles.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.