Lio­nel Pe­rez chef de l’op­po­si­tion

Po­li­tique. Le conseiller mu­ni­ci­pal de Dar­ling­ton, Lio­nel Pe­rez, a été élu chef de l’op­po­si­tion à l’hô­tel de ville de Mon­tréal à la suite de la dé­mis­sion de De­nis Co­derre, fon­da­teur d’Équipe Co­derre.

Métro Montréal - - LA UNE - RO­MAIN SCHUÉ ro­main.schue@jour­nal­me­tro.com

«On va être une op­po­si­tion forte, on a de la pro­fon­deur, des gens d’ex­pé­rience et des nou­veaux élus qui vont nous ap­por­ter de la sy­ner­gie», a cla­mé M. Pe­rez hier à la fin d’une ren­contre avec tous les ré­cents élus d’Équipe Co­derre, qui au­ra du­ré plus de trois heures.

«Oui, la po­pu­la­tion vou­lait un chan­ge­ment et s’as­su­rer qu’il y ait aus­si des gens en place pour s’as­su­rer qu’ils fassent l’op­po­si­tion, qu’ils posent les bonnes ques­tions. C’est ce que nous al­lons faire», a ajou­té ce­lui qui fai­sait par­tie du co­mi­té exé­cu­tif de l’ad­mi­nis­tra­tion Co­derre.

M. Pe­rez a été élu chef in­té­ri­maire pour une pé­riode d’en­vi­ron un an. Une course à la chef­fe­rie se­ra en­suite or­ga­ni­sée et l’élu de Côtes-des-Neiges–No­treDame-de-Grâce a dé­jà an­non­cé qu’il ne se­ra pas can­di­dat, et ce, «pour des rai­sons per­son­nelles».

«Il fal­lait des chan­ge­ments et Lio­nel est quel­qu’un de qua­li­té et de dé­voué», a in­di­qué le maire de Pier­re­fonds-Rox­bo­ro, Di­mi­trios Jim Beis. «Lio­nel est vrai­ment ou­vert d’es­prit», a quant à lui avan­cé un autre ex­homme fort de De­nis Co­derre, Aref Sa­lem.

Se­lon les in­for­ma­tions ob­te­nues par Mé­tro, Lio­nel Pe­rez a bat­tu Chan­tal Rou­leau, la mai­resse de Ri­vière-desP­rai­ries–Pointe-aux-Trembles. Cette der­nière a in­di­qué ne pas être dé­çue. «Pas du tout», a-t-elle avan­cé. Elle dit voir «l’ave­nir d’un très bon oeil».

Le conseiller de l’ar­ron­dis­se­ment de Côte-des-Neiges– Notre-Dame-de-Grâce a pro­mis une «uni­té». «On a été élu sous la même ban­nière, on va s’as­su­rer d’avoir une co­hé­sion. On est so­li­daires», a-t-il pré­ci­sé avant de pro­mettre de ta­lon­ner la nou­velle ad­mi­nis­tra­tion Plante et de sou­li­gner aus­si «les bons coups».

«Quand on re­con­naît les bons coups, on a plus de cré­di­bi­li­té lorsque, ef­fec­ti­ve­ment, on dé­montre qu’il y a des pro­blé­ma­tiques et des in­co­hé­rences», a no­té M. Pe­rez, qui s’est par ailleurs dit ou­vert à ce que des membres de l’op­po­si­tion in­tègrent le nou­veau co­mi­té exé­cu­tif de la mai­resse élue Va­lé­rie Plante. Lio­nel Pe­rez a éga­le­ment confir­mé que le par­ti Équipe Co­derre chan­ge­ra de nom au cours des pro­chaines se­maines.

Le nom du pro­chain lea­der de la ma­jo­ri­té, qui de­vra prendre la pa­role lors des séances du con­seil mu­ni­ci­pal, va lui aus­si être an­non­cé sous peu.

Ce nou­veau par­ti doit com­plè­te­ment se re­cons­truire, a ré­su­mé Aref Sa­lem. «Il faut main­te­nant bâ­tir ce par­ti, as­su­rer une tran­si­tion, mettre les struc­tures, faire des congrès, cher­cher des membres et faire des dé­bats pu­blics», a-t-il dé­taillé.

«Je me suis lan­cée en po­li­tique pour faire avan­cer les dos­siers qui me tiennent à coeur», af­firme Ma­rie-Josée Pa­rent, 34 ans.

Pre­mière femme d’ori­gine au­toch­tone à en­trer au con­seil mu­ni­ci­pal, la nou­velle conseillère de Ver­dun ad­met être «in­té­res­sée» par l’idée pro­po­sée par Va­lé­rie Plante au cours de sa cam­pagne élec­to­rale.

«Par­fois, on n’est pas tous du même avis, mais c’est ce chal­lenge in­tel­lec­tuel et ces voix mul­tiples qui font avan­cer. Ça me pa­raît sti­mu­lant», re­prend-elle.

Cet avis est par­ta­gé par Ca­thy Wong, autre re­crue- ve­dette de De­nis Co­derre cet été. «Pour Mon­tréal? Ab­so­lu­ment», ex­plique l’an­cienne pré­si­dente du Con­seil des Mont­réa­laises, éga­le­ment ap­pro­chée par Pro­jet Mon­tréal avant le lan­ce­ment de la cam­pagne.

«Je me suis pré­sen­tée pour tra­vailler pour notre ville. Et si la mai­resse juge que c’est la meilleure fa­çon de le faire, ce se­rait po­si­tif», dé­taille-t-elle.

De­puis quelques jours, Pro­jet Mon­tréal tra­vaille ar­dem­ment à la confec­tion de ce nou­veau co­mi­té exé­cu­tif qui se­ra di­ri­gé par le maire du Sud-Ouest, Be­noit Do­rais.

Ce nou­veau co­mi­té exé­cu­tif de­vrait être qua­si sem­blable, en ma­tière de nombre, à ce­lui de l’ad­mi­nis­tra­tion Co­derre-Des­ro­chers, qui comp­tait 12 conseillers, le maire et huit conseillers as­so­ciés. Au­cune an­nonce ne de­vrait néan­moins être faite avant l’as­ser­men­ta­tion des élus, pré­vue le 16 no­vembre. Pa­ri­té et mi­no­ri­tés Ce co­mi­té, se­lon les vo­lon­tés de Va­lé­rie Plante, se­ra pa­ri­taire mais de­vrait re­pré­sen­ter les dif­fé­rents cou­rants po­li­tiques à la Ville. Si la nou­velle mai­resse veut ou­vrir la porte aux élus is­sus des mi­no­ri­tés, elle de­vra se tour­ner vers des membres d’Équipe Co­derre.

Mal­gré la pré­sence d’en­vi­ron 23 % de can­di­dats is­sus des mi­no­ri­tés vi­sibles, un seul conseiller d’ar­ron­dis­se­ment a été élu [Younes Bou­ka­la à La­chine], mais il ne siège pas au con­seil mu­ni­ci­pal, cri­tère né­ces­saire pour in­té­grer le co­mi­té exé­cu­tif.

«C’est une pe­tite dé­cep­tion, re­con­naît Mme Plante. C’est tel­le­ment im­por­tant et c’est un su­jet qui me tient à coeur. C’est un su­jet à consi­dé­rer.»

Pre­mier pré­sident haï­tien du con­seil mu­ni­ci­pal (entre 2013 et 2017), Frantz Ben­ja­min, ré­élu dans Saint-Mi­chel avec Équipe Co­derre, es­père que la nou­velle ad­mi­nis­tra­tion tien­dra sa pro­messe. «Avoir un co­mi­té exé­cu­tif pa­ri­taire, c’est un beau mes­sage. Mais il faut aus­si une re­pré­sen­ta­tion de la di­ver­si­té mont­réa­laise, in­dique-t-il. Il en va du ca­rac­tère in­clu­sif de notre ville. Il y a un mes­sage à en­voyer à nos jeunes et à l’en­semble de la po­pu­la­tion.»

M. Ben­ja­min as­sure qu’il pren­drait éga­le­ment «le temps d’écou­ter» en cas d’ap­pel du par­ti ad­verse. «Du­rant ces quatre der­niers an­nées, j’ai tra­vaillé avec les lea­ders de tous les par­tis, ajoute-t-il. Je suis ou­vert pour avoir un con­seil et un co­mi­té exé­cu­tif où l’en­semble des élus pour­rait tra­vailler en­semble, ac­ti­ve­ment, pour les en­jeux qui pré­oc­cupent les Mon­tréa­lais.»

«Je veux avoir les meilleures per­sonnes pour faire la job. Il y a de l’ex­pé­rience dans les autres par­tis et je suis très ou­verte.» Va­lé­rie Plante, mai­resse de Mon­tréal, en en­tre­vue avec Mé­tro

/ AR­CHIVES MÉ­TRO

Deux can­di­dates ve­dettes de l’équipe du maire sor­tant De­nis Co­derre, Ma­rie-Josée Pa­rent et Ca­thy Wong, en­vi­sagent de tra­vailler avec Pro­jet Mon­tréal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.