À l’échelle d’un conti­nent

Métro Montréal - - CULTURE -

Comme dans L’an­née la plus longue, pre­mier ro­man de Da­niel Gre­nier, Fran­çoise en der­nier a pour théâtre le conti­nent nord-amé­ri­cain, de Chat­ta­noo­ga à Whi­te­horse.

«Quand j’ai com­men­cé à écrire, j’avais un dé­sir très conscient de sai­sir mon amé­ri­ca­ni­té, un peu en op­po­si­tion à la fran­ci­té qu’on a dans une cer­taine frange de la lit­té­ra­ture qué­bé­coise, pré­cise l’au­teur de 38 ans. C’est un peu un ré­flexe pour moi de dé­crire cette amé­ri­ca­ni­té, qui m’a tel­le­ment mar­qué par mes lec­tures, et de la re­pro­duire dans mon écri­ture de fic­tion.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.