AUXSOURCESDE L’AR­RON­DIS­SE­MENT HIS­TO­RIQUE DE SILLE­RY

Ma ville - La Cite-Limoilou - - Par Les Sites Et Les Siècles -

Pa­ral­lè­le­ment à l’oc­cu­pa­tion de la pointe de Québec, où Cham­plain a bâ­ti son «Abi­ta­tion», d’autres foyers de peu­ple­ment ap­pa­raissent au 17e siècle. À Sille­ry, les Jé­suites créent, en 1637, une mis­sion dans l’es­poir d’évan­gé­li­ser et de sé­den­ta­ri­ser les Amé­rin­diens. Trois ans plus tard, les Hos­pi­ta­lières élèvent à proxi­mi­té le pre­mier Hô­tel-Dieu, mais n’y res­te­ront que quelques an­nées, à cause de la me­nace iro­quoise. L’édi­fice de­vien­dra le ma­noir de Mon­ceaux. La Mai­son des Jé­suites a pas­sion­né les ar­chéo­logues, et ce, de­puis le 19e siècle. Quant à l’em­pla­ce­ment ha­bi­tuel­le­ment dé­si­gné comme étant ce­lui des Hos­pi­ta­lières, au pied de la côte à Gi­gnac, il a aus­si sol­li­ci­té leur at­ten­tion à plu­sieurs re­prises. Ces sites ont-ils tout dit? Il semble que non. Une syn­thèse des tra­vaux ar­chéo­lo­giques et des plans an­ciens, ac­com­pa­gnée d’une pros­pec­tion géo­phy­sique, montre dans les deux cas des zones pou­vant en­core com­por­ter des ves­tiges. Cet été, le ré­amé­na­ge­ment du ter­rain de la Mai­son des Jé­suites don­ne­ra l’oc­ca­sion d’en sa­voir plus. Quant à l’hô­pi­tal des Hos­pi­ta­lières, la su­per­po­si­tion à la trame ur­baine ac­tuelle d’un plan de l’in­gé­nieur Robert de Ville­neuve, da­té de 1685, le si­tue dans une anse du fleuve un peu plus à l’ouest. L’ar­chéo­lo­gie tran­che­ra-t-elle un jour?

Rap­pel du ci­me­tière amé­rin­dien et vue par­tielle des fon­da­tions de la cha­pelle Saint-Mi­chel de­vant la Mai­son des Jé­suites. Mai­son des Jé­suites.

Les mis­sion­naires dis­tri­buaient ces bagues, dites «jé­suites», pour ré­com­pen­ser la pié­té de leurs élèves amé­rin­diens. Mi­nis­tère de la Culture, des Com­mu­ni­ca­tions et de la Condi­tion fé­mi­nine du Québec, par Marc La­berge.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.