HAR­MO­NIE D’HIS­TOIRES

Ma ville - La Cite-Limoilou - - Par Les Sites Et Les Siècles -

Lors de son agran­dis­se­ment en 2003, l’Au­berge Saint-An­toine a in­no­vé en fai­sant de l’ar­chéo­lo­gie sa si­gna­ture. Les pro­prié­taires, membres de la fa­mille Price, ont in­té­gré à l’édi­fice des ves­tiges du port fran­çais et plus de 500 ob­jets ar­chéo­lo­giques de di­verses époques. Qua­torze in­ter­ven­tions ar­chéo­lo­giques ont été réa­li­sées sur cet em­pla­ce­ment, aus­si connu sous le nom d’îlot Hunt, entre 1987 et 2002. Elles ont été di­ri­gées par la Ville de Québec ou par l’Uni­ver­si­té La­val, dans le cadre de son chan­tier-école. L’Au­berge a re­çu plu­sieurs dis­tinc­tions pour ses qua­li­tés pa­tri­mo­niales, dont le Prix spé­cial du ju­ry, lors du concours des Mé­rites d’ar­chi­tec­ture de la Ville de Québec en 2005. Le Prix d’ex­cel­lence de la fon­da­tion Hé­ri­tage Ca­na­da 2008, re­mis de concert avec le Conseil des mo­nu­ments et sites du Québec, a de même été dé­cer­né à la fa­mille Price, en re­con­nais­sance de ce vaste pro­jet de res­tau­ra­tion qui al­lie l’ar­chi­tec­ture et l’ar­chéo­lo­gie. L’En­tente de dé­ve­lop­pe­ment cultu­rel a contri­bué à la re­cherche ar­chéo­lo­gique, à la mise en va­leur des ves­tiges et des ob­jets ain­si qu’à la pu­bli­ca­tion du livre Un pas­sé plus-que-par­fait. Ce der­nier ré­sume l’his­toire de l’îlot Hunt et dé­crit le sa­vant mé­lange de pré­sent et de pas­sé qui pré­side à l’amé­na­ge­ment de l’éta­blis­se­ment hô­te­lier.

L’Au­berge Saint-An­toine. Au­berge Saint-An­toine.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.