At­ten­tion aux imi­ta­tions

Ma ville - La Cite-Limoilou - - M’informer -

Sa­viez- vous qu’il existe une ré­gle­men­ta­tion mu­ni­ci­pale concer­nant l’utilisation des armes à air com­pri­mé, plus com­mu­né­ment ap­pe­lées Air­soft ou fu­sils à plomb?

En 2013, le Ser­vice de po­lice a re­çu 141 ap­pels en lien avec ce type d’armes, car les ci­toyens les avaient confon­dues avec de vraies armes à feu.

Il s’agit d’une ré­ac­tion tout à fait nor­male, car la res­sem­blance avec de vraies armes est à s’y mé­prendre même pour des per­sonnes pos­sé­dant une so­lide ex­per­tise en la ma­tière. D’ailleurs, en oc­tobre der­nier, en Ca­li­for­nie, un jeune gar­çon de 13 ans a été abattu lors d’une in­ter­ven­tion po­li­cière, car ce­lui-ci était en pos­ses­sion d’une arme Air­soft qui a été confon­due avec une vraie.

LES ARMES À AIR COM­PRI­MÉ NE SONT PAS DES JOUETS

Si, en tant que pa­rent, vous cau­tion­nez l’utilisation de ces armes par vos jeunes, as­su­rez-vous de la su­per­vi­ser. Vous de­vez aus­si être conscients que cer­taines per­sonnes pourraient pen­ser qu’il s’agit de réelles armes. C’est pour­quoi les jeunes doivent jouer uni­que­ment dans des en­droits sé­cu­ri­taires où ils en ont la per­mis­sion, à l’abri des re­gards des pas­sants. Dites-leur de res­pec­ter une dis­tance d’au moins 150 mètres des ha­bi­ta­tions, routes, sen­tiers, pistes cy­clables ou en­droits pu­blics et de di­ri­ger les tirs en di­rec­tion op­po­sée. No­tez que les parcs, les cours d’école ain­si que les ter­rains com­mer­ciaux ne sont pas des en­droits ap­pro­priés.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.