SOYONS RES­PON­SABLES

Sa­vez-vous qu’au Qué­bec, le chauf­fage au bois ré­si­den­tiel est res­pon­sable de la moi­tié des émis­sions de par­ti­cules fines pro­ve­nant de l’ac­ti­vi­té hu­maine?

Ma ville - La Cite-Limoilou - - Vivre À Québec -

Lors­qu’on brûle du bois, plus d’une cen­taine de com­po­sés toxiques sont li­bé­rés dans l’at­mo­sphère. Heu­reu­se­ment, il y a des moyens­sim­ples­pour­pro­fi­terd’un­feu de foyer, tout en li­mi­tant ses im­pacts sur la san­té et l’en­vi­ron­ne­ment.

Évi­tez le chauf­fage au bois comme mode de chauf­fage prin­ci­pal. Les autres modes de chauf­fage tels que l’élec­tri­ci­té et le gaz sont moins pol­luants.

Ne brû­lez pas de dé­chets do­mes­tiques comme les plas­tiques et le bois trai­té ou pein­tu­ré.

Uti­li­sez un bois dur qui a sé­ché au moins six mois comme le chêne, l’érable ou le bou­leau, plu­tôt que le pin, le sa­pin ou l’épi­nette.

Faites l’en­tre­tien ré­gu­lier de votre ap­pa­reil de chauf­fage, au­tant pour votre sé­cu­ri­té que pour fa­vo­ri­ser une bonne com­bus­tion.

OP­TEZ POUR UN AP­PA­REIL CER­TI­FIÉ

Une bonne so­lu­tion pour réduire ses émis­sions est d’op­ter pour un ap­pa­reil cer­ti­fié à faible taux d’émis­sion par l’EPA, la norme re­con­nue par le Ca­na­da. Ces ap­pa­reils émettent 90 % moins de fu­mée, puisque la com­bus­tion du bois est plus in­tense et plus com­plète.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.