GRANDE REN­CONTRE /

Joan Du­mou­chel

Magazin'Art - - Sommaire - Isa­belle Gau­thier

Peintre des mo­ments d'in­tros­pec­tion, Joan Du­mou­chel sonde les nuances de la psy­ché hu­maine avec une oeuvre contem­po­raine lais­sant place à l'ima­gi­na­tion. Ses vi­sages réa­listes ha­bitent des uni­vers oni­riques qui in­vitent à l'éva­sion. Por­trait d'une in­tui­tive.

Joan Du­mou­chel a tou­jours rê­vé d'être ar­tiste. Du plus loin qu'elle se sou­vienne, l'ar­tiste de 63 ans a tou­jours des­si­né. Au cours de ses études en arts à L'UQAM, l'abs­trait avait la cote. Pour­tant, le por­trait a tou­jours exer­cé sur elle sa fas­ci­na­tion. « Mes cours pré­fé­rés étaient ceux de mo­dèle vi­vant. Ar­mée de fu­sain, je des­si­nais sans re­lâche. » En­sei­gnante en arts plas­tique pen­dant quelques an­nées, elle se­ra ap­pro­chée par Omer De­serres pour don­ner des ate­liers aux en­sei­gnants et pro­fes­seurs d'art. Cette connexion en amè­ne­ra une autre, avec la com­pa­gnie de pein­tures acry­liques Li­qui­tex, qui l'en­ver­ra en An­gle­terre avec un échan­tillon­nage sé­lect d'ar­tistes in­ter­na­tio­naux ayant comme mis­sion de tes­ter le ma­té­riel. Une ex­pé­rience in­ou­bliable tant cultu­relle qu'ar­tis­tique.

C'est à cette pé­riode que les évé­ne­ments s'en­clenchent et que sa car­rière connait une lan­cée. Bien que l'art soit sa vie de­puis long­temps, Joan Du­mou­chel a pro­duit sa pre­mière toile à 40 ans. Une pre­mière ex­po­si­tion à Ri­mous­ki en 1998 et une sui­vante dans une li­brai­rie la­val­loise sou­lèvent as­sez d'in­té­rêt pour la mo­ti­ver à vi­si­ter quelques ga­le­ries. En quelques an­nées seule­ment, elle est re­pré­sen­tée dans plu­sieurs vi­trines et dès 2002, elle se consacre à temps plein à son art.

Cet es­sor est com­pré­hen­sible en voyant l'oeuvre de Joan Du­mou­chel. En ef­fet, l'ar­tiste a son style bien à elle et son vo­ca­bu­laire vi­suel est éta­bli de­puis ses dé­buts. Les vi­sages réa­listes, peints avec maî­trise, existent dans un monde abs­trait ou l'ar­tiste prend soin de créer une am­biance tout en lais­sant as­sez d'es­pace né­ga­tif pour per­mettre à l'ob­ser­va­teur d'ima­gi­ner la fin de l'his­toire. Mal­gré l'uti­li­sa­tion de cer­tains sym­boles, du fu­sain et du po­choir, l'en­semble conserve un dé­pouille­ment qui sert bien l'état d'âme des toiles de Joan Du­mou­chel. La ré­par­ti­tion des cou­leurs, qu'elle pré­fère ra­bat­tues, se dé­cline sou­vent du chaud au froid.

On dit que l'art de­vrait po­ser une ques­tion. Joan Du­mou­chel semble jouer avec ce prin­cipe en ex­plo­rant avec plai­sir les mo­ments entre les mo­ments. Les ins­tants qu'elle choi­sit de peindre sont dis­crets, éva­nes­cents, voire in­vi­sibles à l'oeil in­at­ten­tif. Son ins­pi­ra­tion prin­ci­pale, le cirque, lui vient de sa fille qui est ar­tiste dans ce mi­lieu. Celle-ci fi­gure d'ailleurs dans de nom­breuses oeuvres. « J'ai tou­jours été at­ti­ré par ce monde que je trouve ins­pi­rant et qui met l'ac­cent sur l'hu­main. » La ma­gie du cirque, donc, mais pas tout à fait. Elle peint les cou­lisses, les ar­tistes avant et après leur per­for­mance, dans ce court mo­ment d'in­té­rio­ri­té dont on ne peut qu'ima­gi­ner le conte­nu.

Un des dé­fis que re­lèvent les ar­tistes est d'ap­prendre à se connaitre afin de lais­ser cou­ler le pro­ces­sus créa­tif. L'ex­pé­rience ai­dant, ceux-ci re­con­naissent leurs propres mé­ca­nismes et se­ront plus abou­tis dans l'exer­cice de la créa­tion. Joan Du­mou­chel a aus­si par­cou­ru cette route et connait bien son che­mi­ne­ment créa­tif. Son pro­ces­sus se réa­lise en phases par­se­mées de pauses de res­sour­ce­ment. « Je dois me lais­ser prendre cette pause sans culpa­bi­li­té, si­non je sa­bote mon propre sys­tème. » Elle fait donc le vide. En­suite vient la peur. « J'ap­porte tou­jours des élé­ments nou­veaux d'une toile à une autre. Je crains tou­jours que tout ce­la s'ar­rête. L'ins­pi­ra­tion, la li­mite de mes ca­pa­ci­tés. Puis la ma­gie s'opère et je conti­nue. Peindre est un exu­toire pour moi, une vé­ri­table thé­ra­pie. »

Pour cette per­fec­tion­niste avouée, ap­prendre à lâ­cher prise, à lais­ser al­ler le ta­bleau là où il doit al­ler sans tré­bu­cher dans les dé­tails, tout ce­ci est un exer­cice de pa­tience. « Le plus dif­fi­cile est de faire confiance à qui tu es, » dit-elle si bien, car son oeuvre est em­preinte de ce sou­ci de sin­cé­ri­té et d'au­then­ti­ci­té. Trans­mettre ce qu'elle res­sent, rendre avec jus­tesse une ex­pres­sion fu­gace, voi­là ce sur quoi elle centre ses ef­forts. Très in­tui­tive, elle vit un rap­port qua­si fu­sion­nel avec les per­son­nages de ses oeuvres, les ha­bi­tant presque le temps d'un ta­bleau. Tra­çant d'abord le vi­sage au fu­sain,

puis ajou­tant les cou­leurs et tex­tures, ces ins­tants hors du temps se dé­roulent dans un état mé­di­ta­tif ou l'ar­tiste se fie à son ins­tinct. Le tra­vail si­mul­ta­né sur plu­sieurs toiles sert par­fois de ca­ta­ly­seur à un ques­tion­ne­ment mo­men­ta­né. Joan Du­mou­chel suit sa bous­sole in­té­rieure.

Son uti­li­sa­tion de la cou­leur a ga­gné en confiance au fil des ans, of­frant au­jourd'hui des teintes plus sou­te­nues. « J'ai tou­jours été fri­leuse avec la cou­leur, j'ai tou­jours été beige, » dit-elle en riant. Autre évo­lu­tion de son tra­vail : le re­tour de cer­tains élé­ments qui se glissent sur la toile. La pré­sence du fu­sain en est un exemple concret.

S'es­ti­mant chan­ceuse dans ce che­mi­ne­ment ar­tis­tique, Joan Du­mou­chel n'a qu'un sou­hait, ce­lui de pro­duire une oeuvre in­tem­po­relle dans un monde qui de­vient de plus en plus je­table.

Re­pré­sen­tée chez : Ga­le­rie Blanche, Mont­réal Iris, Baie-saint-paul Mi­chel Bi­gué, Saint-sau­veur Martin Gal­le­ry, USA Ma­ry Martin Gal­le­ry, USA Thomp­son Lan­dry, To­ron­to

Am I, acry­lique sur toile, 60 x 36 po

Mots ca­chés, 24 x 36 po

Dans un Mood arc-en-ciel, acry­lique et tech­niques mixtes sur toile, 48 x 36 po, 2016

Lune d'au­tomne, acry­lique sur toile, feuille d'or et tech­niques mixtes, 60 x 40 po

Les mots qui m`en­tourent, acry­lique sur toile, feuille d'ar­gent et tech­niques mixtes, 60 x 48 po

Sou­ve­nirs de pa­piers, acry­lique sur toile, feuille d'ar­gent et tech­niques mixtes, 72 x 36 po

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.