Tri­mestre 1 : Grande nou­velle et cham­bou­le­ments

Maman & Moi - - Sommaire -

Tri­mestre 1 : Grande nou­velle et cham­bou­le­ments

Lou, en­ceinte de trois mois

« Les trois der­niers mois de ma vie ont été les plus char­gés en émo­tions que j'ai ja­mais vé­cus! À cause d'une condi­tion phy­sique par­ti­cu­lière, j'ai mis long­temps avant de tom­ber en­ceinte. Mon conjoint et moi sommes pas­sés au tra­vers de mon­tagnes russes d'émo­tions, mais, après deux ten­ta­tive de fé­con­da­tion in vi­tro, la troi­sième s'est avé­rée être la bonne. Grandes émo­tions, nou­velle mer­veilleuse à an­non­cer à notre en­tou­rage... mais aus­si quelques doutes et craintes. Estce que je se­rai une bonne mère? Est-ce que je se­rai ma­lade au cours de la gros­sesse? Com­ment se dé­rou­le­ra mon ac­cou­che­ment? Tant d'in­quié­tudes qui me tra­versent l'es­prit, mais que je tente de sur­mon­ter avec mon conjoint. Le meilleur nous at­tend en­core! »

Si chaque gros­sesse est dif­fé­rente des autres, cer­tains signes et chan­ge­ments sont des in­con­tour­nables. C'est gé­né­ra­le­ment le cas des signes qui in­diquent la gros­sesse. Si cer­taines dou­leurs aux seins ou des nau­sées sont pré­sentes chez bon nombre de femmes en dé­but de gros­sesse, il n'en reste pas moins que c'est l'amé­nor­rhée, l'ab­sence de règles, qui si­gnale le plus sou­vent la gros­sesse. D'une femme à l'autre, di­vers symp­tômes peuvent éga­le­ment être pré­sents; c'est no­tam­ment le cas de sautes d'hu­meur, de consti­pa­tion ou de vo­mis­se­ments. Ces symp­tômes sont ob­ser­vés chez près de la moi­tié des fu­tures ma­mans mais, dans la grande ma­jo­ri­té des cas, ne durent que quelques se­maines. On ne note gé­né­ra­le­ment pas de chan­ge­ments au ni­veau du ventre à ce pre­mier stade de la gros­sesse, bien qu'une lé­gère aug­men­ta­tion du vo­lume de l'uté­rus puisse être vi­sible après six à huit se­maines d'amé­nor­rhée.

Si la gros­sesse se tra­duit par l'heu­reuse nou­velle d'un bé­bé à ve­nir, de longs mois d'at­tente et, fi­na­le­ment, de la grande ren­contre entre bé­bé et sa fa­mille, il s'agit éga­le­ment d'une pé­riode de chan­ge­ments constants et dé­sta­bi­li­sants. Pré­sen­tant tour à tour les chan­ge­ments vé­cus par la mère et l'évo­lu­tion de l'en­fant dans le ventre de ma­man, ce dos­sier pro­pose un tour d'ho­ri­zon de la gros­sesse, et ce, du pre­mier tri­mestre au der­nier. Vous y trou­ve­rez sans doute ré­ponses à bien des ques­tions que vous vous po­sez quant à ce qui vous at­tend au cours des pro­chains mois.

C'est bien évi­dem­ment au cours de ce pre­mier tri­mestre de la gros­sesse que vous res­sen­ti­rez les pre­miers signes de la pré­sence de bé­bé. Entre l'heu­reuse nou­velle et les grandes émo­tions que ce pe­tit être en che­min vous fe­ra vivre, les chan­ge­ments phy­sio­lo­giques se­ront aus­si fort nom­breux. C'est d'ailleurs au cours de cette pre­mière tranche de votre gros­sesse que vous vi­vrez le pre­mier exa­men pré­na­tal, de même que votre pre­mière écho­gra­phie. En ef­fet, ces pre­miers exa­mens per­mettent de vé­ri­fier que le dé­ve­lop­pe­ment de bé­bé part du bon pied puisque c'est au cours des trois pre­miers mois qu'il pas­se­ra dans votre ventre que ses or­ganes se for­me­ront. Le pre­mier exa­men pré­na­tal éva­lue la condi­tion phy­sique gé­né­rale de la fu­ture ma­man : pres­sion ar­té­rielle, prise de poids et exa­men gy­né­co­lo­gique sont au ren­dez-vous. Si ce der­nier n'est pas ef­fec­tué ré­gu­liè­re­ment, le mé­de­cin pro­cé­de­ra sans doute à un frot­tis cer­vi­cal de dé­pis­tage. Dans le cas de risques de ma­la­die chro­mo­so­mique chez bé­bé, gé­né­ra­le­ment lorsque la mère est plus âgée, le mé­de­cin pro­po­se­ra des tests tels que l'am­nio­cen­tèse, la cho­rio­cen­tèse ou d'autres tests en­core plus pré­cis.

Au cours de ce pre­mier tri­mestre, l'oeuf fé­con­dé est bien en place dans la ca­vi­té uté­rine et il se dé­ve­loppe jus­qu'à de­ve­nir un em­bryon à comp­ter de la qua­trième se­maine de gros­sesse. À ce stade, il est bien vas­cu­la­ri­sé par le cor­don om­bi­li­cal et les membres com­mencent à se for­mer. Au cours du der­nier mois de ce pre­mier tri­mestre, la taille de l'em­bryon triple et les mou­ve­ments de ce der­nier de­viennent bien nets. Mal­gré le fait que vous ne puis­siez pas en­core sen­tir ces mou­ve­ments, vous se­rez à même de bien les ob­ser­ver lors de l'écho­gra­phie.

Sur le plan psy­cho­lo­gique, bien que l'ac­cou­che­ment soit en­core loin, c'est la pé­riode où de nom­breux doutes et in­quié­tudes peuvent tra­ver­ser l'es­prit de la fu­ture ma­man et la rendre fé­brile face à la grande aven­ture qui l'at­tend. Rien de plus nor­mal, sur­tout s'il s'agit d'une pre­mière gros­sesse. Gar­dez en tête qu'il est nor­mal que des ques­tions sur­gissent au fil de votre gros­sesse, et n'hé­si­tez pas à vous ré­fé­rer à votre en­tou­rage et à votre mé­de­cin pour y trou­ver des ré­ponses et du ré­con­fort. M&M

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.