Tri­mestre 3 : L’ap­proche du grand jour

Tous sur les soins du nou­veau-né

Maman & Moi - - Sommaire - Par Ma­rie-Pierre Ga­zaille

Vous avez pas­sé les neuf der­niers mois à pri­vi­lé­gier une ali­men­ta­tion saine, une bonne hy­giène de vie, de longues heures de som­meil et une bonne hy­dra­ta­tion, bref, tout ce qui pou­vait vous as­su­rer un pou­pon en san­té. Mais qu’en est-il main­te­nant? Êtes-vous bien in­for­mée sur les soins à pro­di­guer à bé­bé chaque jour? Pe­tit guide pour vous in­for­mer sur les soins de bé­bé. Parce que qui dit pou­pon bien propre dit pou­pon heu­reux!

L’HEURE DU BAIN…

Comme il a pas­sé les neuf pre­miers mois de sa courte exis­tence dans le ventre de ma­man, un pou­pon ver­ra gé­né­ra­le­ment l’eau comme un en­vi­ron­ne­ment na­tu­rel et ai­me­ra être bai­gné. En plus, ce mo­ment se­ra sy­no­nyme de câ­lins et de pause ten­dresse. Bien que le bain puisse être don­né à toute heure du jour, il re­pré­sente un bon mo­ment de dé­tente avant la nuit. Con­trai­re­ment aux adultes, un bé­bé n’a pas be­soin d’être bai­gné tous les jours. Un bain tous les deux ou trois jours suf­fit. Cette op­tion est d’au­tant plus re­com­man­dée si bé­bé a la peau très sèche. Un net­toyage avec une dé­bar­bouillette propre et un net­toyant doux per­met­tra à l’hy­dra­ta­tion na­tu­relle de sa peau d’être main­te­nue. Une crème ou lo­tion hy­dra­tante sans par­fum (comme Glaxal) pour­ra éga­le­ment ai­der sa peau à res­ter hy­dra­tée et

douce. L’usage du net­toyant de­vrait tou­te­fois être évi­té au cours des pre­miers jours sui­vant la nais­sance de bé­bé. Afin d’évi­ter que bé­bé n’ait froid lors de sa toi­lette, il est re­com­man­dé de mouiller la dé­bar­bouillette d’une eau dont la tem­pé­ra­ture se si­tue entre 22oC (71oF) et 24oC (75oF).

Bien que les pa­rents craignent sou­vent d’uti­li­ser une eau trop chaude qui pour­rait en­trai­ner des brû­lures lors du bain, une eau trop fraîche ne convient pas non plus. Idéa­le­ment, la tem­pé­ra­ture de l’eau du bain de­vrait être celle du corps, soit de 37oC (98oF). Pour évi­ter un choc de tem­pé­ra­ture ou en­core des bru­lures chez le nou­veau-né, il est dé­con­seillé de rem­plir la bai­gnoire lorsque bé­bé s’y trouve. Une fois le bain pour bé­bé, l’évier ou la bai­gnoire rem­pli de 8 à 12 cm d’eau et la tem­pé­ra­ture bien vé­ri­fiée, il ne reste plus qu’à y pla­cer bé­bé et à par­ta­ger avec lui de doux mo­ments. Pour lui évi­ter de glis­ser sur la sur­face lisse et mouillée du bain, pla­cez une serviette au fond de ce­lui-ci. Comme son pe­tit corps se­ra bien glis­sant une fois que vous l’au­rez sa­von­né, as­su­rez-vous de le te­nir fer­me­ment en pla­çant votre avant-bras sous sa tête et votre main sous l’une de ses ais­selles; net­toyez-le de l’autre main. Une fois sor­ti du bain, sé­chez-le soi­gneu­se­ment en fai­sant par­ti­cu­liè­re­ment at­ten­tion de bien as­sé­cher les plis de son cou, de ses cuisses et de ses coudes, ce qui évi­te­ra l’ap­pa­ri­tion de rou­geurs à ces en­droits.

LE NOM­BRIL DE BÉ­BÉ ET SES SOINS DÉ­LI­CATS…

Très dé­li­cat, le nom­bril du nou­veau-né doit être net­toyé chaque jour, de même qu’après chaque bain, pour s’as­su­rer que cette ré­gion du corps soit bien propre et sèche, et ce, en tout temps. La mé­thode la plus simple et sé­cu­ri­taire pour ef­fec­tuer ce net­toyage consiste à im­bi­ber un co­ton-tige d’eau tiède et à pas­ser ce der­nier au­tour du nom­bril. En ré­pé­tant la même étape avec l’autre ex­tré­mi­té, celle-ci sèche, du co­ton-tige, vous vous as­su­re­rez de bien as­sé­cher cette zone une fois le net­toyage ter­mi­né. Voi­ci tou­te­fois quelques conseils concer­nant les soins à ap­por­ter au nom­bril des nou­veau-nés :

• Au­tant que pos­sible, lais­sez le nom­bril à l’air. Si la tem­pé­ra­ture le per­met, bien en­ten­du, ce­ci per­met­tra au nom­bril de sé­cher et de tom­ber. • Lors du chan­ge­ment de couche, as­su­rez-vous de pla­cer celle-ci bien en des­sous du nom­bril pour qu’elle ne le frotte pas.

• Le nom­bril tom­be­ra tout seul lors­qu’il se­ra en­tiè­re­ment ci­ca­tri­sé. Il im­porte donc de ne pas ti­rer le nom­bril, même s’il semble sec ou en par­tie dé­ta­ché. Il peut éga­le­ment ar­ri­ver que quelques gouttes de sang s’en échappent. À moins que le nom­bril ne semble en­flé ou qu’il ne saigne beau­coup, il n’y a pas ma­tière à s’in­quié­ter. Dans le cas contraire, le mé­de­cin pour­ra pres­crire un an­ti­bio­tique lo­cal qui écar­te­ra les risques d’in­fec­tions.

SON NEZ

Bien que le nez de bé­bé doive être net­toyé ré­gu­liè­re­ment, il im­porte de ne pas l’ir­ri­ter. Pour dé­ga­ger son nez, les so­lu­tions sa­lines ven­dues en phar­ma­cie ou une so­lu­tion mai­son (1/2 cuillère à thé de sel dis­soute dans 240 ml d’eau, bouillie, puis re­froi­die) de­meurent les meilleures op­tions. Quelques gouttes dans la na­rine de bé­bé lors­qu’il ins­pire per­met­tront un pe­tit nez bien dé­ga­gé. L’usage d’une poire na­sale per­met­tra quant à lui d’éli­mi­ner les sé­cré­tions qui pour­raient s’ac­cu­mu­ler dans les voies na­sales. Afin de maxi­mi­ser cette pra­tique, on sug­gère de le faire alors que le pou­pon est en po­si­tion as­sise.

SES YEUX

Les yeux de bé­bé étant en­core plus dé­li­cats et fra­giles que ceux des adultes, ils re­quièrent donc des soins par­ti­cu­liers. Le net­toyage des yeux de­vrait se faire chaque jour. À l’aide d’une dé­bar­bouillette douce, hu­mide et propre, net­toyez les yeux en al­lant tou­jours du coin in­terne de l’oeil au coin ex­terne. Comme les in­fec­tions mi­neures sont fré­quentes chez les jeunes bé­bés, il im­porte d’uti­li­ser un coin dif­fé­rent de la dé­bar­bouillette pour cha­cun des yeux. Ain­si, une in­fec­tion pré­sente dans un oeil ne se­ra pas pro­pa­gée à l’autre.

Si, lors du net­toyage, vous consta­tez que bé­bé pré­sente des rou­geurs au coin de l’oeil, c’est pro­ba­ble­ment que ses ca­naux la­cry­maux ne sont pas en­core dé­blo­qués. Il n’y pas de quoi vous in­quié­ter, ce­ci se fe­ra d’ici quelques mois. Vous pou­vez tou­te­fois ac­cé­lé­rer l’ou­ver­ture de ces ca­naux en mas­sant ré­gu­liè­re­ment la base et les cô­tés du nez de bé­bé, et ce, de bas en haut, en re­mon­tant vers les yeux. Il faut bien vous as­su­rer d’avoir les mains bien propres et les ongles courts avant de pro­cé­der; ce­ci vous évi­te­ra de cau­ser des in­fec­tions ou d’égra­ti­gner le vi­sage du nou­veau-né en rai­son d’un ongle mal li­mé. M&M

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.