Les en­grais gra­nu­laires

Mon Jardin et Potager - - Les Nouveautés -

Les en­grais so­lubles ont leurs qua­li­tés, mais ils doivent être uti­li­sés ré­gu­liè­re­ment pour des ré­sul­tats op­ti­maux. De plus en plus po­pu­laires chez les ama­teurs d’hor­ti­cul­ture, les en­grais gra­nu­laires ont un dé­ga­ge­ment plus lent et plus constant que les en­grais so­lubles. Pour les plates-bandes, il suf­fit d’uti­li­ser un en­grais pour les vi­vaces et an­nuelles ou pour les feuillus et co­ni­fères. La for­mule n’est pas tout à fait la même. L’ap­pli­ca­tion est re­com­man­dée toutes les six se­maines, donc seule­ment deux fois du­rant l’été (on ar­rête de fer­ti­li­ser les vi­vaces et ar­bustes à la fin juillet). Pour les jar­di­nières et les conte­nants, l’uti­li­sa­tion de l’en­grais Max Fleurs (15-9-12) une seule fois par sai­son vous pro­cu­re­ra une flo­rai­son abon­dante sans la cor­vée des en­grais so­lubles. Le se­cret de cet en­grais est qu’il se dif­fuse du­rant les ar­ro­sages: plus il fait chaud, plus on ar­rose et plus l’en­grais se li­bère, donc les plantes sont fer­ti­li­sées se­lon leurs be­soins du mo­ment.

L’en­grais Max Fleurs, de Fa­fard, pour les jar­di­nières et boîtes à fleurs. «C’est mon pro­duit coup de coeur. Je l’uti­lise de­puis quelques an­nées et je désherbe très peu l’été. Le se­cret, c’est d’en ap­pli­quer 2 à 2,5 cm et d’ar­ro­ser tout de suite après.» Émi­lie Ga­bias

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.