LE PRO­JET FLEU­RON SUR LE GOLF RE­ÇOIT DES AP­PUIS

Nord Info - - LA UNE - VA­LÉ­RIE SCHMALTZ

Dans un communiqué re­çu à nos bu­reaux ce jeu­di 6 oc­tobre, on ap­pre­nait que des membres de la com­mu­nau­té d’af­faires ro­se­mè­roise avaient don­né leur ap­pui au Fleu­ron sur le Golf, un pro­jet de 125 mil­lions de dol­lars dont la réa­li­sa­tion per­met­trait, se­lon les pro­mo­teurs, de sau­ver le Club de golf de Ro­se­mère.

Ain­si, le pro­prié­taire de la phar­ma­cie Jean Cou­tu à Ro­se­mère, Jacques Bouillon, n’a pas ca­ché son en­goue­ment en­vers le pro­jet.

«C’est ex­tra­or­di­naire pour Ro­se­mère, a sou­li­gné ce der­nier par té­lé­phone. Les per­sonnes âgées vont en­fin avoir un en­droit pour vivre et ne se­ront pas obli­gées de quit­ter Ro­se­mère pour s’éta­blir dans des villes avoi­si­nantes. De plus, ce pro­jet per­met­tra de re­vi­ta­li­ser l’ac­ti­vi­té éco­no­mique de Ro­se­mère. Éco­no­mi­que­ment par­lant, c’est très bien.»

D’AUTRES AP­PUIS

Tou­jours se­lon le communiqué de presse, An­drée Guil­beault, une ci­toyenne de Ro­se­mère im­pli­quée de­puis plus de 30 ans et pré­si­dente de la Fon­da­tion Ro­se­mère, a sou­li­gné que: «De­puis plus de quinze ans, les be­soins en ser­vices pour les per­sonnes âgées vont gran­dis­sants; tous l’ont d’ailleurs re­con­nu dans la Politique vi­sant les fa­milles et les aî­nés de la Ville de Ro­se­mère. Nous avons là une op­por­tu­ni­té unique de ré­pondre à ces be­soins, alors que la Ville de Ro­se­mère dis­pose de très peu d’es­paces pour y éta­blir de nou­velles uni­tés d’ha­bi­ta­tion».

Pour ce qui est de l’homme d’af­faires Pierre Ver­ville, pro­prié­taire du Spa & Hô­tel Le Fin­lan­dais si­tué sur le bou­le­vard La­belle, il a rap­pe­lé que le pro­jet Fleu­ron du Golf était «un ma­riage par­fait que la Ville de Ro­se­mère ne peut pas se per­mettre de perdre. C’est un golf ex­tra­or­di­naire, et ce pro­jet va ap­por­ter à notre ville des re­tom­bées hy­per im­por­tantes. La de­mande est énorme. Il y a beau­coup de pro­fes­sion­nels qui re­cherchent des en­droits de ver­dure. Ce pro­jet va ame­ner 2 000, peut-être même 3 000 per­sonnes, et en plus de ra­me­ner de l’éco­no­mie à Ro­se­mère, on sauve le golf».

AILE DES GENS D’AF­FAIRES DE RO­SE­MÈRE

Même son de cloche du cô­té de l’Aile des gens d’af­faires de Ro­se­mère (AGAR) qui a écrit que «l’AGAR ac­cueille fa­vo­ra­ble­ment un tel in­ves­tis­se­ment dans le ter­ri­toire ro­se­mè­rois et es­père consta­ter des re­tom­bées éco­no­miques pour la com­mu­nau­té d’af­faires».

Pour plus de dé­tails sur le pro­jet: [www.fleu­ron­sur­le­golf.com].

«Nous of­frons un pro­jet ga­gnant pour les aî­nés, pour le Club de golf, pour l’éco­no­mie lo­cale et pour l’en­semble de la po­pu­la­tion de Ro­se­mère. Je sou­haite que mes conci­toyens soient nom­breux à en prendre connais­sance et à nous ap­puyer lors des consul­ta­tions pu­bliques qui se dé­rou­le­ront au cours des pro­chaines se­maines», de conclure l’en­tre­pre­neur ro­se­mè­rois Fran­cis Char­ron, pré­sident de Bâ­ti­mo.

Une vue du pro­jet du bou­le­vard Cu­ré-La­belle.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.