VI­SER LA LUNE POUR AT­TER­RIR DANS LES ÉTOILES

Nord Info - - LA UNE - CLAUDE DES­JAR­DINS

Les usa­gers du Parc ré­gio­nal du Bois de Belle-Ri­vière, à Mi­ra­bel, peuvent dé­sor­mais tu­toyer le so­leil et les autres étoiles qui scin­tillent dans notre ga­laxie, grâce à cet ob­jet nou­vel­le­ment mis à leur dis­po­si­tion, un ob­ser­va­toire as­tro­no­mique digne de ce nom, que l’on inau­gu­rait avec une fier­té ma­ni­feste, le mer­cre­di 5 oc­tobre.

«Il y a douze ans, il n’y avait pas cette butte sous vos pieds et on se se­rait re­trou­vé 23 mètres plus bas!» s’en­thou­sias­mait le di­rec­teur gé­né­ral du parc, Sté­phane Mi­chaud, en re­la­tant les tra­vaux d’amé­na­ge­ment de ce pro­mon­toire sur le­quel on a cons­truit cet ob­ser­va­toire mu­ni d’un té­les­cope Ce­le­dron HD de 14 pouces.

UN SITE DE CHOIX

Si­tué dans la par­tie ouest du parc, un em­pla­ce­ment qu’on dit ex­cep­tion­nel puis­qu’il se trouve à proxi­mi­té des bas­sins de po­pu­la­tion et loin de la pol­lu­tion lu­mi­neuse des grandes villes, cet ob­ser­va­toire éri­gé au coût de 114 000 $ (dont une por­tion de 19 200 $ pro­vient de En­bridge) ré­sulte de dé­marches en­tre­prises par les pas­sion­nés du Club d’as­tro­no­mie Bois de Belle-Ri­vière-Mi­ra­bel et bé­né­fi­cie dé­sor­mais de l’ex­per­tise d’un co­mi­té avi­seur, for­mé de nom­breux spé­cia­listes et scien­ti­fiques, qui se­ra no­tam­ment ap­pe­lé à éla­bo­rer un plan d’ac­qui­si­tion d’équi­pe­ment et de ré­seau­tage des clubs d’as­tro­no­mie ama­teurs, tout comme il se­ra char­gé de faire la pro­mo­tion de ce nou­vel ob­ser­va­toire.

UNE PORTE D’EN­TRÉE

Beau­coup d’in­ter­ve­nants ont pris la pa­role, lors de cette inau­gu­ra­tion, et l’on a no­tam­ment sou­li­gné que l’as­tro­no­mie est une science qui s’ouvre sur toutes les sciences et qu’elle est en ce sens une ex­cel­lente ac­ti­vi­té d’ini­tia­tion et de par­tage de connais­sances. On en a re­mis en sug­gé­rant qu’ob­ser­ver la lune, avec le té­les­cope du Bois de Belle-Ri­vière, re­vient à s’as­seoir à cô­té d’un cra­tère!

À no­ter que, puisque l’ob­ser­va­tion des étoiles est une ac­ti­vi­té noc­turne, le parc met à votre dis­po­si­tion des re­fuges qui vous per­met­tront de vous abri­ter entre vos ob­ser­va­tions. Les ins­ti­tu­tions sco­laires ont aus­si été contac­tées et pour­ront faire bé­né­fi­cier leurs élèves des ac­ti­vi­tés d’ani­ma­tion et d’ini­tia­tion of­fertes par le parc.

CAMPS DE JOUR

Par ailleurs, quelque 1 200 en­fants ont pu pro­fi­ter, cet été, des en­sei­gne­ments dis­pen­sés par Co­ra­lie Si­mard, 16 ans, pas­sion­née de la chose et pre­mière ani­ma­trice des camps de jour à vo­ca­tion as­tro­no­mique dé­sor­mais of­ferts au Bois de Belle-Ri­vière.

«L’as­tro­no­mie nous trans­porte et nous fait rê­ver», af­fir­mait la jeune fille en té­moi­gnant du vif in­té­rêt ma­ni­fes­té par les en­fants qui ont été pla­cés sous sa res­pon­sa­bi­li­té et qui croyaient, parce qu’elle por­tait tou­jours une ver­sion al­lé­gée du cos­tume des cos­mo­nautes, que l’ob­ser­va­toire était, en fait, sa fu­sée! «Je crois que cet ob­ser­va­toire a le pou­voir d’ins­pi­rer les gens, de leur don­ner le goût de voir plus et d’ap­prendre plus», ex­pri­mait-elle.

Ci­tant le mo­ti­va­teur Les Brown, elle ajou­tait: «Vi­sez tou­jours la lune. Même si vous la ra­tez, vous at­ter­ri­rez par­mi les étoiles.»

On avait dis­po­sé di­vers ins­tru­ments au­tour de l’ob­ser­va­toire (voir à la une). Der­rière, on re­con­naît Co­ra­lie Si­mard, mo­ni­trice des camps de jour à vo­ca­tion as­tro­no­mique.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.