DES ÉQUI­PE­MENTS À LA FINE POINTE POUR LES FU­TURES IN­FIR­MIÈRES

Nord Info - - LA UNE - CH­RIS­TIAN ASSELIN

C’est en août der­nier que la pre­mière co­horte d’étu­diantes en soins in­fir­miers du col­lège Lio­nel-Groulx a en­tre­pris sa for­ma­tion col­lé­giale. Le 4 oc­tobre, lors de l’inau­gu­ra­tion de ce pro­gramme, les jour­na­listes ont bé­né­fi­cié d’un ac­cès pri­vi­lé­gié aux ins­tal­la­tions mises à la dis­po­si­tion des fu­tures di­plô­mées.

Poste de garde, chambres pri­vées et se­mi-pri­vées, équi­pe­ments à la fine pointe de la technologie, tout a été conçu de fa­çon à ce que la cin­quan­taine d’étu­diantes qui ont en­ta­mé ce pro­gramme d’études, et celles qui sui­vront, se sentent dans un vé­ri­table hô­pi­tal.

«Nous sommes très fiers du pro­gramme que nous avons mis en place», a d’abord men­tion­né Phi­lippe Nasr, directeur des études au col­lège Lio­nel-Groulx, as­su­ré que le Pro­gramme de soins in­fir­miers qu’il a éla­bo­ré, «avec une équipe com­po­sée de gens ex­tra­or­di­naires», a-t-il te­nu à pré­ci­ser, ré­pon­dra aux at­tentes des fu­turs em­ployeurs, tel le CISSS des Lau­ren­tides qui a d’ailleurs col­la­bo­ré à son éla­bo­ra­tion.

«Nous avons es­sayé de pen­ser en de­hors de la boîte et je pense que ce­la va trans­pa­raître dans la qua­li­té des di­plô­mées que nous al­lons for­mer», a in­sis­té M. Nasr.

MAN­NE­QUIN IN­TEL­LI­GENT

Le pre­mier équi­pe­ment qui saute aux yeux lors de la vi­site de ces ins­tal­la­tions conçues spé­cia­le­ment pour le Pro­gramme de soins in­fir­miers est la pré­sence de man­ne­quins, ali­tés. L’un d’eux frôle tel­le­ment la réa­li­té qu’il a un pouls, parle, saigne et ses yeux clignent. Ses signes vi­taux sont par ailleurs contrô­lés par or­di­na­teur de même qu’il ré­agit à la prise de mé­di­ca­ments comme le fe­rait un vé­ri­table pa­tient d’un hô­pi­tal. En fait, ce man­ne­quin est tel­le­ment vrai qu’il pour­ra être uti­li­sé par les étu­diantes pour com­bler les heures de stage qu’elles doivent obli­ga­toi­re­ment com­plé­ter en marge de leur for­ma­tion.

«Les his­toires de cas que nous pro­po­sons aux étu­diantes, a ex­pli­qué So­nia Sé­vi­gny, co­or­don­na­trice du Pro­gramme de soins in­fir­miers, sont comme celles qui se pro­duisent à l’hô­pi­tal dans le sens où le man­ne­quin va ré­agir de la même ma­nière qu’il le fe­rait en centre hos­pi­ta­lier.»

Mme Sé­vi­gny a ajou­té que cette technologie avan­cée, im­plan­tée dans le pro­ces­seur du man­ne­quin, lui per­met­tra de réa­li­ser des in­ter­ven­tions hau­te­ment pé­da­go­giques aux­quelles il au­rait été in­con­ce­vable de pen­ser il y a de ce­la quelques an­nées.

«On peut lui faire faire n’im­porte quoi, d’in­di­quer So­nia Sé­vi­gny, et c’est ce qui est avan­ta­geux! On peut, par exemple, lui ins­tal­ler des tubes de ga­vage, lui faire des prises de sang, prendre sa pres­sion ou lui mettre des plaies. On peut lui cou­per une jambe si on veut! On peut faire ce qu’on veut sans que ça ne fasse mal à per­sonne.»

UNE FIER­TÉ POUR LE COL­LÈGE

Le directeur gé­né­ral du col­lège Lio­nelG­roulx, Mi­chel Louis Beau­champ, est tou­jours pré­sent et dis­po­nible lors­qu’il s’agit de par­ler de son ins­ti­tu­tion. Que ce soit pour l’inau­gu­ra­tion d’un lo­cal ou en­core d’un nou­veau dé­par­te­ment, comme ce fut le cas, mar­di, il pro­fite chaque fois de sa tri­bune pour louan­ger le tra­vail des membres de son équipe. Cette fois n’a pas fait ex­cep­tion. «Nous avons tra­vaillé ar­dem­ment de concert avec les dif­fé­rents in­ter­ve­nants du mi­lieu de la san­té pour ar­ri­ver à concré­ti­ser ce pro­jet, mais aus­si à l’in­terne, avec les res­pon­sables des res­sources hu­maines et des tech­no­lo­gies, no­tam­ment. Ce pro­jet est le fruit de l’im­mense tra­vail d’une grande équipe!» a-t-il men­tion­né.

C’est à l’au­tomne 2014 que M. Beau champ a re­çu l’au­to­ri­sa­tion du mi­nis­tère de l’Édu­ca­tion su­pé­rieure d’ajou­ter le Pro­gramme d’études en soins in­fir­miers à l’offre dé­jà ex­haus­tive de pro­grammes d’études au col­lège Lio­nel-Groulx. De­puis, tout a été mis en oeuvre afin d’of­frir un pro­gramme qui ré­ponde aux plus hauts stan­dards.

Des man­ne­quins ali­tés sont à la dis­po­si­tion des étu­diants en soins in­fir­miers.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.