PASSE-CAR­REAU VI­SITE L’ÉCOLE DES ÉRABLES

Nord Info - - LA UNE - CH­RIS­TIAN ASSELIN

Dans le cadre de la Semaine pour l’école pu­blique or­ga­ni­sée pour une 7e an­née consé­cu­tive par la Fé­dé­ra­tion au­to­nome de l’en­sei­gne­ment (FAE), Claire Pim­pa­ré, que jeunes et moins jeunes ont plu­tôt connue sous le nom de Passe-Car­reau, a ren­du vi­site, le 5 oc­tobre, aux élèves lour­de­ment han­di­ca­pés de l’école des Érables de DeuxMon­tagnes.

Il fal­lait voir le re­gard des jeunes s’illu­mi­ner, et ce­lui des en­sei­gnants aus­si, lorsque Mme Pim­pa­ré, porte-pa­role de l’évè­ne­ment lan­cé cette an­née sous le thème Les classes et les écoles spé­cia­li­sées: une autre fa­çon d’as­su­rer l’éga­li­té, ap­pa­rais­sait dans le cadre de porte de leur classe.

Ce fut no­tam­ment le cas dans le lo­cal de Mme Valérie où les élèves, des adultes pour la plu­part, avaient pré­pa­ré des bis­cuits et un mini-spec­tacle pour leur idole. Évi­dem­ment, c’est une chan­son ti­rée de l’une des nom­breuses émis­sions de Pas­sePar­tout que l’on avait pré­pa­rée à son in­ten­tion. Dès les pre­mières notes, en­ton­nées avec jus­tesse, on se rend vite compte que ce n’est pas parce que ces élèves vivent avec un han­di­cap qu’ils ne connaissent pas leurs clas­siques!

«Mé­dé­rick connaît par coeur toutes les chan­sons ain­si que toutes les ré­pliques de toutes les émis­sions com­prises dans le cof­fret de Passe-Par­tout. Il sait même où il doit prendre des pauses pour res­pi­rer», a d’ailleurs in­di­qué son en­sei­gnante pen­dant que Claire Pim­pa­ré pre­nait le temps de s’adres­ser à cha­cun des élèves comme s’il était seul son unique in­ter­lo­cu­teur, avant de les ser­rer dans ses bras et de pas­ser à une autre classe.

HA­BI­TUÉE DE CÔ­TOYER DES EN­FANTS «DIF­FÉ­RENTS»

«Ne vous in­quié­tez pas pour moi. J’ai l’ha­bi­tude avec les en­fants!» lan­çait Claire Pim­pa­ré, quelques mi­nutes seule­ment avant d’en­tre­prendre la vi­site de l’école des Érables, gui­dée par sa di­rec­trice, So­phie Les­sard.

Grand-mère d’une pe­tite fille de 7 ans qui fré­quente une école pour dé­fi­cients in­tel­lec­tuels, Mme Pim­pa­ré connaît bien les dif­fi­cul­tés ren­con­trées par ces élèves sur une base quo­ti­dienne. Elle est consciente éga­le­ment du rôle im­por­tant que jouent, au­près d’eux, leurs dif­fé­rents in­ter­ve­nants.

«Puisque je porte leur pa­role, a ajou­té Claire Pim­pa­ré, j’aime prendre le temps de ren­con­trer les en­sei­gnants, de par­ler avec eux et sur­tout de sou­li­gner le tra­vail phé­no­mé­nal qu’ils font. Sou­vent, ils voient pas l’im­pact que leur tra­vail peut avoir sur les en­fants et c’est im­por­tant de leur men­tion­ner.»

ÉCOLE DES ÉRABLES

De­puis 2008 que l’école des Érables ac­cueille les élèves des Lau­ren­tides vi­vant avec une dé­fi­cience in­tel­lec­tuelle moyenne à sé­vère ou pro­fonde. À l’école des Érables, on compte 85 membres du per­son­nel pour 95 élèves, «des cham­pions», comme les ap­pelle la di­rec­trice. Ceux-ci, âgés de 5 à 21 ans, ne parlent pas, pour la plu­part, et ré­sident sur le ter­ri­toire de cinq com­mis­sions sco­laires dif­fé­rentes, dont la Com­mis­sion sco­laire de la Sei­gneu­rie-des-Mille-Îles.

«Nous avons du beau monde qui tra­vaille ici, des gens dé­voués qui per­mettent à nos élèves de faire de beaux pro­grès. Même les mini-pro­grès créent chez nous de grands bon­heurs!» de dire So­phie Les­sard.

Pour le­ver le voile sur les écoles spé­cia­li­sées telle l’école des Érables, Claire Pim­pa­ré a réa­li­sé une tour­née de trois jours dans les écoles du Qué­bec où elle est al­lée à la ren­contre d’élèves vi­vant avec un han­di­cap ou d’im­por­tantes dif­fi­cul­tés d’ap­pren­tis­sage et d’adap­ta­tion.

Quant à la FAE, ins­tance syn­di­cale qui re­groupe huit syn­di­cats, dont le Syn­di­cat des en­sei­gnants des Basses-Lau­ren­tides (SEBL), l’ob­jec­tif qu’elle s’est fixé, en marge de la Semaine pour l’école pu­blique 2016, est de prô­ner la né­ces­si­té d’aug­men­ter le nombre de classes spé­cia­li­sées au Qué­bec.

Pho­to Ch­ris­tian Asselin

Pho­to Ch­ris­tian Asselin

Claire Pim­pa­ré a lon­gue­ment dis­cu­té avec la di­rec­trice de l’école des Érables, So­phie Les­sard.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.