L’Hô­pi­tal Mai­son­neuve-Ro­se­mont se dote d’un nou­veau fleu­ron en re­cherche

Nouvelles Hochelaga-Maisonneuve - - LA UNE - EMMANUEL DELACOUR emmanuel.delacour@tc.tc

Le gou­ver­ne­ment du Ca­na­da in­jec­te­ra 15 M$ sur cinq ans dans les tra­vaux du Centre de com­mer­cia­li­sa­tion en im­mu­no­thé­ra­pie du can­cer (C3i).

Si­tué dans l’Hô­pi­tal Mai­son­neu­veRo­se­mont, le C3i fa­ci­li­te­ra l’ac­cès des pa­tients aux im­mu­no­thé­ra­pies no­va­trices en ma­tière de soins on­co­lo­giques et à des trai­te­ments plus ef­fi­caces et abor­dables.

À ce­ci s’ajoutent des contri­bu­tions d’une va­leur de 35 M$ de dol­lars de plus de 40 par­te­naires in­dus­triels ou uni­ver­si­taires. Le gou­ver­ne­ment du Qué­bec, de son cô­té, a contri­bué à l’ini­tia­tive à la hau­teur de 2,5 M$.

«Le sys­tème im­mu­ni­taire est d’une grande puis­sance. On parle ici de thé­ra­pies qui pour­raient chan­ger les règles du jeu», si­gnale le Dr Lam­bert Busque, mé­de­cin en chef du C3i.

UNE AL­TER­NA­TIVE à LA CHI­MIO­THé­RA­PIE

Se­lon lui, dé­jà une di­zaine de pro­jets pro­met­teurs sont en pré­pa­ra­tion. De plus, la com­bi­nai­son de dif­fé­rentes tech­niques mé­di­cales a fait ses preuves se­lon le mé­de­cin. Le Dr Busque donne en exemple la gué­ri­son ra­pide et im­pres­sion­nante d’un pa­tient de l’Hô­pi­tal Mai­son­neuve- Ro­se­mont, Ma­rio La­mou­reux.

At­teint il y plus de deux ans du lym­phome non hodg­ki­nien, un type de can­cer lym­pha­tique, M. La­mou­reux a su­bi une lourde chi­mio­thé­ra­pie, sans ré­sul­tat.

«Le trai­te­ment était tou­jours de plus en plus fort, mais à la fin il n’avait plus d’ef­fet», se re­mé­more-t-il. C’est alors que son mé­de­cin lui pro­pose un nou­veau pro­to­cole à l’hô­pi­tal Mai­son­neuve-Ro­se­mont. Grâce à une com­bi­nai­son de divers trai­te­ments sui­vis pen­dant un mois, qui se­ront mis de l’avant par le C3i, ce­lui-ci est dé­sor­mais en ré­mis­sion com­plète.

«Je suis main­te­nant ‘’top-shape’’, s’ex­clame M La­mou­reux. C’est un sen­ti­ment in­des­crip­tible et je suis très heu­reux de sa­voir que d’autres ma­lades pour­ront main­te­nant bé­né­fi­cier des ser­vices du nou­veau centre.»

Les pro­grammes des centres d’ex­cel­lence en com­mer­cia­li­sa­tion et en re­cherche (CECR), dont fait par­tie le C3i, réunissent des ex­perts de la re­cherche et des membres du mi­lieu des af­faires afin de fa­ci­li­ter le dé­ve­lop­pe­ment de pro­duits et de tech­no­lo­gies.

«Le CECR aide à com­bler le fos­sé entre la re­cherche en la­bo­ra­toire et la concep­tion d’un pro­duit viable sur le plan com­mer­cial, rap­pelle la mi­nistre fé­dé­rale des Sciences, Kirs­ty Dun­can. Ce pro­gramme in­ves­tit 30 mil­lions de dol­lars par an­née dans l’in­no­va­tion ca­na­dienne.»

(Pho­to: Emmanuel Delacour)

Dr Lam­ber Busque mé­de­cin en chef du C3i, Kirs­ty Dun­can, mi­nistre fé­dé­rale des Sciences du Ca­na­da, Gaé­tan Bar­rette, mi­nistre de la San­té et des Ser­vices so­ciaux du Qué­bec, Yvan Gen­dron, pré­sident-di­rec­teur gé­né­ral, CIUSSS de l’Est-de-l’Île de-Mon­tréal et De­nis Co­derre, maire de Mon­tréal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.