Transport de mar­chan­dise: MHM re­cule de­vant l’in­quié­tude de gens d’af­faires

Nouvelles Hochelaga-Maisonneuve - - LA UNE - CA­THE­RINE PAQUETTE ca­the­rine.paquette@tc.tc­ca­the­rine. tc. tc

Rè­GLE­MENTS. Mal­gré la te­nue de deux consul­ta­tions pu­bliques plu­tôt qu’une, Mer­cier – Ho­che­la­ga-Mai­son­neuve re­porte un pro­jet de rè­gle­ment contro­ver­sé qui vise à in­ter­dire le transport de mar­chan­dise sur les ter­rains du sec­teur Dick­son.

Les élus de­vaient se pro­non­cer le 5 juillet sur le re­trait des au­to­ri­sa­tions pour transport et dis­tri­bu­tion de mar­chan­dise sur des ter­rains va­cants si­tués au nord de la rue Notre-Dame, où est pré­vu le dé­ve­lop­pe­ment d’un pôle d’em­ploi im­por­tant. Le co­mi­té exé­cu­tif de la Ville de Mon­tréal a tou­te­fois sug­gé­ré au maire Réal Mé­nard de re­por­ter le vote afin de prendre le temps de ren­con­trer tous les par­te­naires.

La vo­lon­té de l’ar­ron­dis­se­ment d’in­ter­dire le transport de mar­chan­dise a no­tam­ment fait bon­dir lors d’une consul­ta­tion pu­blique, le 28 juin, le Port de Mon­tréal, la Chambre de com­merce de l’Est et Car­go M, qui tra­vaillent tous au dé­ve­lop­pe­ment de ce sec­teur in­dus­triel.

Se­lon le maire, la Caisse de dé­pôt et pla­ce­ment du Qué­bec et le mi­nis­tère des Trans­ports du Qué­bec au­raient éga­le­ment si­gna­lé des in­quié­tudes.

«Nous al­lons or­ga­ni­ser une vi­site sur le ter­rain pour ex­pli­quer notre vi­sion de ce qu’est un pôle de lo­gis­tique de transport. Parce qu’on sait ce qu’on veut et on sait ce qu’on ne veut pas. Et on ne veut pas de pro­jet où il y au­ra de la conte-conte­neu­ri­sa­tion et où il n’y a pas d’em­plois à va­leur ajou­tée», a ex­pli­qué M. Mé­nard à la cin­quan­taine de ci­toyens pré­sents lors de la séance du con­seil d’ar­ron­dis­se­ment du 5 juillet.

Le maire a fait va­loir l’im­por­tance d’ou­vrir un «es­pace de dis­cus­sion» avec les par­te­naires.

Ré­AC­TIONS

Les conseillers de Pro­jet Mon­tréal Eric Alan Cald­well et Lau­rence La­vigne La­londe se sont op­po­sés au re­port de l’adop­tion du rè­gle­ment, es­ti­mant qu’il est né­ces­saire de re­ti­rer l’usage de dis­tri­bu­tion et transport de mar­chan­dises afin d’as­su­rer le dé­ve­lop­pe­ment d’un sec­teur d’em­ploi qui ne crée­ra pas de nui­sance pour les ré­si­dents des alen­tours.

«Il est de la res­pon­sa­bi­li­té de l’ar­ron­dis­se­ment de dé­fi­nir les usages pour as­su­rer la pros­pé­ri­té éco­no­mique. Pour ce sec­teur, on veut un dé­ve­lop­pe­ment bran­ché sur la ville qui fait en sorte que l’ac­ti­vi­té va s’ou­vrir sur le quar­tier plu­tôt que de se cloi­son­ner», a dé­cla­ré M. Cald­well, re­pre­nant ce que la conseillère La­vigne La­londe avait aus­si ex­pli­qué.

«M. Mé­nard, vous dites qu’on ne veut pas de pro­jet de conte­neu­ri­sa­tion près des ré­si­dences, mais les ter­rains qu’on vi­sait sont si­tués jus­te­ment près des ré­si­dences», a pour sa part lan­cé la Mme La­vigne La­londe. Le pro­jet est si­tué dans son dis­trict, soit Mai­son­neuve.

Une lettre d’ap­pui au chan­ge­ment de ré­gle­men­ta­tion si­gnée par 250 ré­si­dents en 48 heures a par ailleurs été dé­po­sée lors du con­seil d’ar­ron­dis­se­ment.

PRO­JET EN ROUTE

Un des ter­rains vi­sés par le chan­ge­ment de ré­gle­men­ta­tion ap­par­tient au pro­mo­teur Gaia QC Inc, qui compte y im­plan­ter une pla­te­forme in­ter­mo­dale de transport de mar­chan­dises. Le pro­mo­teur a fait connaître ses in­ten­tions, mais n’a pas sou­mis of­fi­ciel­le­ment de pro­jet à l’ar­ron­dis­se­ment.

«Nous avons ren­con­tré le maire à plu­sieurs re­prises dé­jà. Nous at­ten­dons de voir ce qui se pas­se­ra au con­seil, mais tout ce que nous vou­lons, c’est avoir le temps d’éla­bo­rer un pro­jet qui cor­res­pond à tous», a fait sa­voir à TC Me­dia Edith Ro­chette, lob­byiste em­bau­chée par Gaia QC Inc, quelques mi­nutes avant la séance du con­seil d’ar­ron­dis­se­ment.

Le dé­pôt éven­tuel d’un pro­jet par ce pro­mo­teur n’a pas cau­sé le re­port du chan­ge­ment de ré­gle­men­ta­tion, a dit le maire, qui re­fuse de «sta­tuer sur une si­tua­tion hy­po­thé­tique d’un pro­jet qui n’a pas en­core été dé­po­sé».

Le maire d’ar­ron­dis­se­ment a éga­le­ment as­su­ré que l’ar­ron­dis­se­ment irait de l’avant avec la mo­di­fi­ca­tion de la ré­gle­men­ta­tion, et ce avant qu’un pro­jet n’ait le temps de voir le jour.

(Pho­to TC Me­dia – Isa­belle Ber­ge­ron)

Un des ter­rains va­cants du sec­teur Dick­son, le 5227 rue Notre-Dame Est.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.