L’achat de Taxi Dia­mond vu d’un bon oeil par l’in­dus­trie

Nouvelles Hochelaga-Maisonneuve - - AU PROGRAMME DE LA RENTRÉE - MA­RIE-PIER GA­GNé ma­rie-pier.gagne@tc.tc

TRANS­PORT. Le Co­mi­té pro­vin­cial de concer­ta­tion et de dé­ve­lop­pe­ment de l’in­dus­trie du taxi (CPCDIT) voit po­si­ti­ve­ment l’achat de Taxi Dia­mond par Taxel­co.

Le porte-pa­role de l’in­dus­trie, Guy Che­vrette, croit que la tran­sac­tion ap­por­te­ra «dy­na­misme» et in­no­va­tion» dans le mar­ché.

«Ça bouge dans l’in­dus­trie, et ce, beau­coup plus ra­pi­de­ment que les gens ne le pensent», sou­ligne M. Che­vrette.

Avec l’ac­qui­si­tion de Taxi Dia­mond, Taxel­co pos­sède d oré­na­vant 40% des parts du mar­ché.

PRO­PO­SI­TIONS

M. Che­vrette es­time qu’un énorme tra­vail a été ef­fec­tué par l’in­dus­trie dans les der­nières se­maines, pour mettre au point des élé­ments im­por­tants qu’elle veut faire en­tendre dans le cadre de la loi 100.

Par­mi ceux-ci, il y avait entre autres la for­ma­tion of­ferte aux Guy Che­vrette croit que l’ac­qui­si­tion de Taxel­co ap­por­te­ra «dy­na­misme» et in­no­va­tion» dans le mar­ché. chauf­feurs.

«Le but ul­time se­rait de ré­duire le far­deau im­po­sé pour de­ve­nir chauf­feur de taxi, ex­plique le porte-pa­role. On sou­hai­te­rait im­plan­ter un cours d’ap­pren­tis chauf­feurs. Je crois que ce se­rait une bonne chose au­tant pour la qua­li­té des ser­vices que pour la sé­cu­ri­té des ci­toyens.» Le nou­vel ha­billage que Taxel­co a an­non­cé pour Taxi Dia­mond.

M. Che­vrette a aus­si lais­sé en­tendre que des tra­vaux sur le taxi-par­tage étaient en cours, ré­ité­rant sa po­si­tion sur le ser­vice Uber-X.

«On a tou­jours dit que nous étions en fa­veur d’une vé­ri­table éco­no­mie du par­tage, sou­ligne-t-il. Que des in­di­vi­dus par­tagent un bien, pour faire quelques dol­lars et épar­gner l’en­vi­ron­ne­ment est une bonne idée en soi. Ce qui me dé­range, c’est qu’on pré­tend faire par­tie de l’éco­no­mie du par­tage alors qu’on fait du trans­port ré­mu­né­ré de per­sonnes, pu­re­ment et sim­ple­ment. On est loin du par­tage. C’est ça qu’on doit ré­gler. On tra­vaille en ce sens. Vous pou­vez être cer­tains qu’on va par­ti­ci­per à tous les dé­bats à ce su­jet.»

Un pro­jet pi­lote de lo­ca­tion d’un taxi par bloc d’heures est prêt et se­ra aus­si pré­sen­té au mi­nistre des Trans­ports, Jacques Daoust.

«Nous croyons que ce pro­jet fe­rait une grande dif­fé­rence, ex­prime le porte-pa­role du co­mi­té. Plus de voi­tures se­raient sur la route les soirs et les fins de se­maine. Les chauf­feurs de taxi pour­raient avoir une meilleure qua­li­té de vie en louant leur per­mis quelques heures et en pas­sant plus de temps avec leur fa­mille. De son cô­té, la clien­tèle au­rait plus de voi­tures à sa dis­po­si­tion. Tout le monde y ga­gne­rait.»

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.