Un pro­gramme qui fait ses preuves

Nouvelles Hochelaga-Maisonneuve - - LA UNE - MA­RIE-PIER GA­GNÉ ma­rie-pier.gagne@tc.tc

Des sans-abris et des per­sonnes aux prises avec un pro­blème de toxi­co­ma­nie ont ré­in­té­gré le mar­ché du tra­vail le temps d’un été, dans le cadre d’un pro­jet ini­tié par des or­ga­nismes com­mu­nau­taires.

De­puis le 20 juin, la «Bri­gade Verte» sillonne Sainte-Ca­the­rine, entre Mo­reau et Pie-IX, en tra­quant les moindres re­coins, à la re­cherche de dé­chets à ra­mas­ser.

For­mée de 18 per­sonnes fré­quen­tant l’or­ga­nisme Do­pa­mine, la Bri­gade a pour ob­jec­tif prin­ci­pal de rendre la rue plus convi­viale pour tous les ci­toyens du sec­teur.

BI­LAN DE MI-AN­NÉE PO­SI­TIF

À rai­son de trois bri­gades par se­maine, les 18 tra­vailleurs veillent aus­si au ver­dis­se­ment de l’ar­tère. Jus­qu’à main­te­nant, 14 car­rés d’arbres ont été amé­na­gés, en par­te­na­riat avec des en­tre­prises du quar­tier.

En 12 se­maines, plus de 65 sacs de dé­chets ont été rem­plis, ce qui re­pré­sente au to­tal plus de 7740 litres d’or­dures de toutes sortes.

«Ces ac­tions de pro­pre­té re­pré­sentent plus de 40 ki­lo­mètres par­cou­rus sur la rue», sou­ligne M. Des­cô­teaux.

Par ailleurs, des ci­toyens ren­con­trés au ha­sard par TC Me­dia ont af­fir­mé que le tra­vail ef­fec­tué par la Bri­garde amé­lio­rait de fa­çon si­gni­fi­ca­tive la qua­li­té de vie dans le quar­tier.

«On re­marque une nette dif­fé­rence, a sou­li­gné Jo­hanne Ri­vard, qui ha­bite la rue Mo­reau. C’est beau­coup plus agréable de se pro­me­ner quand c’est propre.»

«C’est vrai­ment un beau pro­jet, sou­ligne Marc Bou­chard, un autre ci­toyen. Ces gens-là ont un im­pact po­si­tif dans la so­cié­té. Je les ai croisés sou­vent cet été et on voit dans leur vi­sage que ça leur fait plai­sir de s’im­pli­quer, qu’ils sont heu­reux de le faire. Ils sont beaux à voir tra­vailler.»

DEUXIÈME ÉDI­TION

L’idée de la Bri­gade Verte est née en 2015, dans la fou­lée du pro­jet de re­vi­ta­li­sa­tion de la rue Sainte-Ca­the­rine Est.

Il s’agit d’un pro­jet concer­té, por­té par la Table de quar­tier Ho­che­la­ga-Mai­son­neuve, «Y’a Quel­Qu’un l’aut’bord du mur» et Do­pa­mine, trois or­ga­nismes à but non lu­cra­tif du quar­tier.

Pour l’édi­tion de 2016, l’ar­ron­dis­se­ment de Mer­cier—Ho­che­la­ga-Mai­son­neuve a contri­bué au pro­jet, à hau­teur de 20 000$.

C’est une oc­ca­sion pour les membres de vivre une ex­pé­rience de tra­vail po­si­tive, qui peut me­ner à une ré­in­ser­tion so­ciale et pro­fes­sion­nelle.Ils tra­vaillent in­di­rec­te­ment à l’amé­lio­ra­tion de la co­ha­bi­ta­tion entre les per­sonnes mar­gi­na­li­sées, les autres ci­toyens et les com­mer­çants du sec­teur.» Maxime Des­cô­teaux, char­gé de pro­jet de la Bri­gade Verte.

(Pho­to gra­cieu­se­té)

Un bri­ga­dier à l’oeuvre, du­rant la plan­ta­tion d’un car­ré d’arbres.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.