Re­tour à l’équi­libre bud­gé­taire pour MHM

Nouvelles Hochelaga-Maisonneuve - - ACTUALITÉS - STEVE CARON steve.caron@tc.tc

Pour la pre­mière fois de­puis belle lu­rette, les élus de l’ar­ron­dis­se­ment de Mercier – Ho­che­la­ga-Mai­son­neuve (MHM) n’au­ront pas à re­cou­rir à leur sur­plus pour équi­li­brer leur bud­get. Un bud­get 2017 fixé à un peu plus de 59 M $.

Par rap­port à l’an der­nier, les dé­penses de l’ar­ron­dis­se­ment se­ront en baisse d’en­vi­ron 10 M $, avec comme consé­quence que la do­ta­tion bud­gé­taire de la ville-centre se­ra elle aus­si en baisse.

Pour éta­blir ses trans­ferts à l’ar­ron­dis­se­ment, l’ad­mi­nis­tra­tion Co­derre a pro­cé­dé à di­vers ajus­te­ments. Elle ré­duit au fi­nal de 10,5 M $ l’en­ve­loppe consen­tie à MHM. Cette di­mi­nu­tion s’ex­plique par la cen­tra­li­sa­tion des res­pon­sa­bi­li­tés liées à la ges­tion du ma­té­riel rou­lant ain­si qu’à la ges­tion des contrats de dé­nei­ge­ment, au­pa­ra­vant des com­pé­tences de l’ar­ron­dis­se­ment ; par l’in­dexa­tion des trans­ferts en rai­son de l’exer­cice de pa­ra­mé­tri­sa­tion ; par une baisse im­po­sée de 2,5 % des cré­dits af­fec­tés au vo­let de la ré­mu­né­ra­tion des em­ployés en te­nant compte des pé­riodes de flot­te­ment qui existent à la suite de dé­part à la re­traite ou de dé­part vo­lon­taire avant de pour­voir un poste.

Pour équi­li­brer son bud­get, l’ar­ron­dis­se­ment an­ti­cipe des re­ve­nus lo­caux de l’ordre de 2,3 M $ et main­tient une taxe lo­cale sur les ser­vices équi­va­lant à 0,006 $ du 100 $ d’éva­lua­tion, qui rap­por­te­ra 9 M $ dans les poches de l’ar­ron­dis­se­ment.

Mal­gré une di­mi­nu­tion des dé­penses, le bud­get de­vrait per­mettre de ré­pondre aux be­soins de l’ar­ron­dis­se­ment, se­lon le maire Réal Mé­nard.

Plu­sieurs pro­jets sont sur la table pour 2017 : pour­suite des tra­vaux de ré­fec­tion au CCSE Mai­son­neuve, mise aux normes des aré­nas Saint-Do­nat et Fran­cis Bouillon, agran­dis­se­ment du cha­let de parc Saint-Clé­ment, tra­vaux pour fa­ci­li­ter l’ac­ces­si­bi­li­té uni­ver­selle au centre Pierre- Char­bon­neau, ré­fec­tion des in­fra­struc­tures et ré­amé­na­ge­ments de parcs et plus en­core.

Un dis­cours qui contraste avec ce­lui des der­nières an­nées, alors que l’ar­ron­dis­se­ment es­ti­mait être sous-do­té.

DI­VI­SION AU MO­MENT DU VOTE

Au mo­ment de l’adop­tion du vote sur le bud­get, les deux re­pré­sen­tants de Pro­jet Mon­tréal, Lau­rence La­vigne La­londe et Éric Alan Cald­well, ont ma­ni­fes­té leur dé­sac­cord.

L’an der­nier, lors­qu’ils avaient ap­puyé le bud­get, les deux conseillers mu­ni­ci­paux avaient fait part de leurs trois grandes pré­oc­cu­pa­tions pour 2017.

Ils sou­hai­taient que les élus ré­flé­chissent à la ges­tion du parc im­mo­bi­lier de l’ar­ron­dis­se­ment et l’uti­li­sa­tion de ces es­paces. Une ré­flexion amor­cée, mais qui de­vait se pour­suivre, se­lon eux.

En­suite, en ma­tière d’em­bel­lis­se­ment et de ver­dis­se­ment, ils es­ti­maient qu’il y avait beau­coup d’ef­forts à faire. Cer­taines rues de­meu­rant très pro­blé­ma­tiques.

Puis, les dos­siers de l’apai­se­ment de la cir­cu­la­tion, de la sé­cu­ri­té rou­tière et le trans­port ac­tif les pré­oc­cu­paient.

« Nous avions des in­quié­tudes et se­lon nous, elles per­sistent. Nous au­rions ai­mé da­van­tage d’in­ves­tis­se­ments sur ces ques­tions. Nous pei­nons à amé­lio­rer les ser­vices qui de­vraient être prio­ri­taires », in­diquent les deux élus de Pro­jet Mon­tréal.

Dans ces cir­cons­tances, ils ont donc vo­té contre le bud­get 2017, ce qui n’a tou­te­fois pas em­pê­ché son adop­tion à la ma­jo­ri­té.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.