Un autre com­merce van­da­li­sé

Nouvelles Hochelaga-Maisonneuve - - ACTUALITÉS - AR­NAUD STOPA ar­naud.stopa@tc.tc

Une per­sonne ca­gou­lée a été l’au­teur d’un bris de vitre contre le com­merce L’An­ti­ca­fé, alors que le quar­tier connait une sé­rie d’in­ci­vi­li­tés de­puis l’été der­nier.

VAN­DA­LISME

Les faits, qui se sont dé­rou­lés le 12 fé­vrier vers 5 h 30, ont désar­çon­né le pro­prié­taire des lieux, Da­vid Che­vrier. « C’est mal­heu­reux, car on a dû faire ap­pel à un vi­trier en ur­gence à grands frais. » 1200 $ ont été dé­bour­sés pour le rem­pla­ce­ment de la vi­trine, qui ar­bo­rait le mes­sage « et si vous dé­ci­diez d’être heu­reux main­te­nant ! ». Ce­la cor­res­pond, se­lon lui, à quatre mois de pro­fit.

Ce mé­fait sur­vient alors que le quar­tier est en proie à une vague d’in­ci­vi­li­té. Da­vid Cher­rier doute tou­te­fois que le geste dont il a été vic­time soit en lien avec le mou­ve­ment an­ti-em­bour­geoi­se­ment. « Tant qu’on n’au­ra pas iden­ti­fié la per­sonne, on ne pour­ra pas être sûr de ses in­ten­tions. Mais hon­nê­te­ment, mon cer­veau me dit non, mon coeur me dit non. »

L’An­ti­ca­fé est ins­pi­ré d’un concept russe où les clients paient en fonc­tion du temps qu’ils passent dans les lo­caux plu­tôt qu’à la consom­ma­tion qui sont dans ce cas, à volonté. « Notre modèle est à l’antipode du sys­tème ca­pi­ta­liste de sur­con­som­ma­tion. »

Sur les ré­seaux so­ciaux, cer­tains ont lan­cé un ap­pel à la so­li­da­ri­té, dont le maire d’ar­ron­dis­se­ment, Réal Mé­nard. Da­vid Che­vrier pré­fère, quant à lui, comp­ter lan­cer une le­vée de fonds en échange d’heures à son com­merce. « On ne veut pas don­ner l’im­pres­sion qu’on sol­li­cite des dons contre rien. »

Une en­quête est en cours au­près des Ser­vices de po­lice de la Ville de Mon­tréal, qui n’a pas vou­lu don­ner plus de pré­ci­sions.

(Pho­to gracieuseté)

L’An­ti­ca­fé a été van­da­li­sé il y a quelques jours.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.