«RAS LE BOL» DU BRUIT DES ALARMES

Nouvelles Hochelaga-Maisonneuve - - LA UNE - STEVE CARON steve.caron@tc.tc

De­puis plu­sieurs jours, les ré­si­dents ha­bi­tant à proxi­mi­té du Ter­mi­nal Viau du port de Mon­tréal doivent com­po­ser avec le bruit stri­dent des alarmes et si­rènes éma­nant des ac­ti­vi­tés de ma­nu­ten­tion des conte­neurs.

Les ré­si­dents ha­bi­tant à proxi­mi­té du Ter­mi­nal Viau du port de Mon­tréal vivent des nuits dif­fi­ciles. De­puis plu­sieurs jours, ils doivent com­po­ser avec le bruit stri­dent des alarmes et si­rènes éma­nant des ac­ti­vi­tés de ma­nu­ten­tion des conte­neurs de l’entreprise Ter­mont.

Sur les mé­dias so­ciaux, les plaintes ci­toyennes se mul­ti­plient. La si­tua­tion est in­fer­nale, ont aus­si sou­li­gné plu­sieurs ré­si­dents qui ont as­sis­té à la ren­contre d’in­for­ma­tion du 31 mai or­ga­ni­sée dans le cadre du Droit d’ini­tia­tive lié à l’im­plan­ta­tion d’une Ci­té de la lo­gis­tique dans l’ar­ron­dis­se­ment de Mer­cier – Ho­che­la­ga-Mai­son­neuve.

Ils sont ré­gu­liè­re­ment ré­veillés au beau mi­lieu de la nuit. Le som­meil de leurs en­fants est fré­quem­ment per­tur­bé. La si­tua­tion est in­te­nable, se­lon eux.

La cause des do­léances ci­toyennes est le bruit des si­rènes ins­tal­lées à la cime des grues qui trans­fèrent les conte­neurs des ba­teaux sur des wa­gons de train. Ces alarmes visent à as­su­rer la sé­cu­ri­té des tra­vailleurs dans leurs opé­ra­tions, mais leur son se fait en­tendre à quelques ki­lo­mètres.

M. Da­ge­nais as­sure qu’il tra­vaille de concert avec le lo­ca­taire et ex­ploi­tant du ter­mi­nal, la com­pa­gnie Ter­mont, pour trou­ver des so­lu­tions.

«Il y a des en­jeux de sé­cu­ri­té à prendre en compte, mais il se­rait peut-être pos­sible de di­mi­nuer la hau­teur des alarmes ou d’en mo­di­fier lé­gè­re­ment leur angle pour que la dif­fu­sion du bruit soit moins in­com­mo­dante pour les ci­toyens.»

D’autres op­tions sont aus­si étudiées, dont la pos­si­bi­li­té de créer un mur de conte­neurs pour at­té­nuer le bruit ou en­core d’ins­tal­ler des alarmes à «bruit blanc», un son moins stri­dent que les alarmes conven­tion­nelles.

Le nombre de plaintes a consi­dé­ra­ble­ment aug­men­té dans les der­niers jours. Des ins­pec­teurs sont dé­pê­chés pour prendre des me­sures et iden­ti­fier la source des nui­sances.»

Daniel Da­ge­nais, vice-pré­sident aux opé­ra­tions au port de Mon­tréal.

REN­CONTRE AU SOM­MET

La dé­pu­tée fédérale de Ho­che­la­ga et son équipe tra­vaillent de­puis quelques mois sur un plan global pour amé­lio­rer la co­ha­bi­ta­tion entre le port de Mon­tréal et ses voi­sins.

Le do­cu­ment traite prin­ci­pa­le­ment de trois axes d’in­ter­ven­tion: la ré­duc­tion des nui­sances, l’im­plan­ta­tion d’une zone tam­pon et l’ac­cès phy­sique et vi­suel au fleuve. Il est le ré­sul­tat de di­verses re­cherches.

«Dans plu­sieurs villes por­tuaires, des moyens ont été mis en place pour fa­ci­li­ter le mieux vivre en­semble et ça fonc­tionne. Il s’agit de so­lu­tions concrètes dont pour­rait s’ins­pi­rer le port de Mon­tréal», croit Mme Bou­tin-Sweet.

Une ren­contre est d’ailleurs pré­vue la se­maine pro­chaine entre la dé­pu­tée et Syl­vie Va­chon, pré­si­dente-di­rec­trice gé­né­rale du port de Mon­tréal, pour lui pré­sen­ter le­dit plan.

(Pho­to TC Me­dia – Ar­chives)

Les ac­ti­vi­tés à toute heure du jour et de la nuit de l’entreprise Ter­mont au Ter­mi­nal Viau du port de Mon­tréal in­com­modent les ré­si­dents du sec­teur. «Le bruit constant en pro­ve­nance du site est in­sup­por­table», au dire des voi­sins.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.