Le PQ parle éco­no­mie dans Ho­che­la­ga

Nouvelles Hochelaga-Maisonneuve - - NEWS - AR­NAUD STOPA ar­naud.stopa@tc.tc

L’équipe éco­no­mique du PQ s’est ar­rê­té dans Ho­che­la­ga ven­dre­di der­nier, le temps de prendre le pouls des pe­tites et moyennes en­tre­prises du quar­tier.

PROVINCIAL.

Ac­com­pa­gné de la dé­pu­tée lo­cale Ca­role Poi­rier, Alain Ther­rien, porte-pa­role en ma­tière éco­no­mique du par­ti, s’est en­tre­te­nu avec une di­zaine d’en­tre­pre­neurs du quar­tier lors de trois rondes de dis­cus­sion.

«Les PME sont la puis­sance éco­no­mique de de­main et nous vou­lons les ac­com­pa­gner à de­ve­nir de grandes en­tre­prises, si elles le veulent. Nous de­vons dis­cu­ter de leurs be­soins et leur de­man­der ce qu’ils fe­raient s’ils étaient mi­nistre de l’Éco­no­mie», a ex­pli­qué le dé­pu­té de San­gui­net et chef d’en­tre­prise.

In­com­pré­hen­sion des agences gou­ver­ne­men­tales sur la réa­li­té des en­tre­prises, sub­ven­tions aux cri­tères trop sé­lec­tifs, aides gou­ver­ne­men­tales tour­nées vers l’éco­no­mie so­li­daire ou en­core dé­lais ju­di­ciaires trop longs, beau­coup de points ont été nom­més lors des ren­contres.

«Quand tu pour­suis un client qui te doit 100 000 $ et qu’on t’an­nonce un pro­cès dans 5 ans, tu as beau dire ça à Re­ve­nus Qué­bec, ils vont quand même te ge­ler ton compte» a ra­con­té Fran­çois Gio­va­nel­li, pro­prié­taire des Stu­dios Gio­va­nel­li.

«Les PME ne sont pas re­con­nues à leur juste va­leur. On dit que le Qué­bec a une éco­no­mie sou­te­nue par les PME, mais on est comme pas in­té­res­sant pour les gou­ver­ne­ments», a lan­cé tout de go Marie-Jo­sée Va­nasse, co­pro­prié­taire de Cour­rier Plus.

Pour le pro­prié­taire du stu­dio de pho­to­gra­phie Pen­guin, Au­dric Gagnon, les sub­ven­tions ne mé­ritent pas qu’on s’y ap­proche. «Je n’en ai ja­mais de­man­dé, car c’est dif­fi­cile de se confor­mer à tous les cri­tères. Je ne veux pas perdre de temps à rem­plir des dos­siers. C’est plus fa­cile et ra­pide d’al­ler faire un prêt à la banque.»

Des com­men­taires po­si­tifs sont aus­si sor­tis des conver­sa­tions. Em­ploi-Qué­bec ou la Banque de dé­ve­lop­pe­ment du Ca­na­da jouissent d’une bonne ré­pu­ta­tion au­près des en­tre­pre­neurs du quar­tier, en rai­son de la fa­ci­li­té d’ac­cès à leur offre de ser­vices.

«Ce sont beau­coup de choses que j’ai dé­jà en­ten­dues, a confié Alain Ther­rien. Mais ça ne veut pas dire qu’elles ne sont pas im­por­tantes. Les po­li­ti­ciens sont de bonnes vo­lon­tés, mais on ne voit pas for­cé­ment les ef­fets né­fastes des ré­formes. Ça prend un chan­ge­ment de cul­ture au gou­ver­ne­ment.»

Prio­ri­té PME fait le tour des ré­gions du Qué­bec jus­qu’à la mi-juin afin de per­mettre au par­ti d’op­po­si­tion de construire un pro­gramme po­li­tique pour eux qu’ils dé­fen­dront aux pro­chaines élec­tions. «Ce se­ra Jean-Fran­çois Li­sée qui se­ra res­pon­sable de la mise en place des me­sures du pro­jet et non un mi­nis­tère qui pour­rait être contre­dit par un autre. Per­sonne ne contre­di­ra le chef», a af­fir­mé Alain Ther­rien.

Alain Ther­rien à la table d’un groupe de dis­cus­sion ci­blé.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.