Des ate­liers créa­tifs dy­na­misent une por­tion de la rue Sainte-Ca­the­rine

Nouvelles Hochelaga-Maisonneuve - - NOUVELLES - NI­CO­LAS LEDAIN ni­co­las.ledain@tc.tc

ART.Le pôle créa­tif Le Ste-Cath a été of­fi­ciel­le­ment inau­gu­ré jeu­di der­nier. Cet an­cien im­meuble va­cant compte une tren­taine d’ate­liers et ac­cueille­ra aus­si des com­merces.

Les pre­miers ar­tistes oc­cupent dé­jà les lo­caux de­puis la fin de l’an­née 2016, mais avec la fin im­mi­nente des tra­vaux dans le bâ­ti­ment si­tué au 3910 de la rue Sainte-Ca­the­rine, l’es­pace va at­teindre son plein po­ten­tiel dans les pro­chaines se­maines. D’ici la fin de l’an­née, un gym va aus­si ou­vrir au rez-de-chaus­sée, à cô­té d’un es­pace pour des ver­nis­sages et des évé­ne­ments pri­vés. En­fin, un or­ga­nisme de ré­in­ser­tion et de for­ma­tion pro­fes­sion­nelles doit ou­vrir une bou­lan­ge­rie par la suite dans ce même édi­fice.

On a in­té­rêt à in­té­grer de l’éco­no­mie so­ciale, du pri­vé et du com­mer­cial avec l’as­pect ar­tis­tique. Ce­la va nous ai­der à pé­ren­ni­ser et ça créé des op­por­tu­ni­tés éco­no­miques dans le quar­tier. »

Gilles Re­naud, di­rec­teur gé­né­ral d’Ate­liers créa­tifs.

Ate­liers créa­tifs est un dé­ve­lop­peur im­mo­bi­lier à but non lu­cra­tif qui inau­gure avec le Ste-Cath son sixième pôle créa­tif à Mon­tréal.

Lors de cette ouverture pu­blique, le maire de Mer­cier–Ho­che­la­ga-Mai­son­neuve avait aus­si fait le dé­pla­ce­ment pour cou­per le ru­ban. Réal Mé­nard se ré­jouit de la re­con­ver­sion de cet im­meuble qui était va­cant de­puis plu­sieurs an­nées.

« Nous au­rons peut-être 50, 60 ou 100 per­sonnes de ce bâ­ti­ment qui vont man­ger sur la rue Sainte-Ca­the­rine. Nous sommes dans un sec­teur de re­vi­ta­li­sa­tion ur­baine in­té­grée (RUI), dont avoir ces ate­liers ici, c’est très im­por­tant pour nous », sa­lue M. Mé­nard.

Pour per­mettre à Ate­liers créa­tifs d’ob­te­nir ce bâ­ti­ment, la So­cié­té d’ha­bi­ta­tion et de dé­ve­lop­pe­ment de Mon­tréal (SHDM) a ache­té l’im­meuble pour près de 2,2 M$ il y a deux ans et donne dix ans au dé­ve­lop­peur im­mo­bi­lier pour le rem­bour­ser.

UN SOU­TIEN POUR LES AR­TISTES

Le Ste-Cath est avant tout un coup de pouce pour la com­mu­nau­té ar­tis­tique qui compte de nom­breux membres dans Ho­che­la­ga. Avec ses trente es­paces dis­po­nibles en lo­ca­tion au­tant pour une heure qu’à l’an­née, Ate­liers créa­tifs veut per­mettre aux ar­tistes d’avoir un es­pace conve­nable pour tra­vailler.

« En struc­tu­rant un lieu comme ce­la, on fait en sorte qu’ils aient des ate­liers abor­dables, aux normes, mais sur­tout du­rables. On ne ven­dra pas et nous al­lons tou­jours es­sayer d’avoir les loyers les plus bas pos­sible», pré­cise Gilles Re­naud, di­rec­teur gé­né­ral d’Ate­liers créa­tifs.

Le mo­dèle mixte per­met no­tam­ment de di­ver­si­fier les sources de re­ve­nus et de ga­ran­tir ces prix bas.

Le prin­ci­pal oc­cu­pant du site est L’im­pri­me­rie, un centre d’ar­tistes fon­dé sur l’im­pres­sion et la pho­to­gra­phie. Il compte dé­jà 125 membres qui viennent tra­vailler dans ce nouveau pôle.

« On est très ou­verts et on s’adresse à toutes sortes de créa­teurs. […] Nous sommes prêts à dé­ve­lop­per toutes sortes de pro­jets, même avec des or­ga­nismes com­mu­nau­taires. Dès qu’on a choi­si d’al­ler dans Ho­che­la­ga-Mai­son­neuve, on sa­vait qu’il y avait cette im­pli­ca­tion so­ciale dans le quar­tier », in­dique Ge­ne­viève Tur­cotte, co­di­rec­trice gé­né­rale de L’Im­pri­me­rie.

(Pho­to TC Me­dia — Ni­co­las Ledain)

La maire Réal Mé­nard, Ge­ne­viève Tur­cotte de L’Im­pri­me­rie et Gilles Re­naud d’Ate­liers créa­tifs ont cou­pé le ru­ban inau­gu­rant Le Ste-Cath.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.