Abor­der la po­li­tique par des vec­teurs ar­tis­tiques

Nouvelles Hochelaga-Maisonneuve - - LA UNE - NI­CO­LAS LEDAIN ni­co­las.ledain@tc.tc

Le ca­ba­ret de la ré­plique vient de créer un concept de soi­rée qui as­so­cie l’hu­mour, le théâtre ou le chant et des thé­ma­tiques po­li­tiques. Une fois par mois, huit per­for­mances se­ront pré­sen­tées sur la scène du ca­fé Rond-Point.

ART.

La pre­mière soi­rée du ca­ba­ret de la ré­plique a eu lieu mer­cre­di 20 sep­tembre dans le ca­fé au­to­gé­ré de la rue On­ta­rio. Sous la hou­lette de l’ani­ma­teur P-J Du­fort, huit ar­tistes sont mon­tés sur scène les uns après les autres pour abor­der le thème de la gen­tri­fi­ca­tion avec hu­mour, pas­sion, poé­sie et dé­ri­sion.

«On est pas­sés par plein de vagues d’émo­tions dif­fé­rentes. On a eu un éven­tail as­sez large et je suis fier de ce qui était pro­po­sé», se fé­li­cite M. Du­fort.

Une fois par mois, un mar­di ou mer­cre­di soir, une thé­ma­tique po­li­tique se­ra abor­dée par les arts de la scène. À chaque fois, les or­ga­ni­sa­teurs veulent faire ve­nir des ar­tistes de dif­fé­rents ho­ri­zons pour ins­truire, tout en di­ver­tis­sant.

Si le mot po­li­tique peut par­fois faire peur, les or­ga­ni­sa­teurs cherchent aus­si à rendre les thèmes ac­ces­sibles et tentent de vul­ga­ri­ser au maxi­mum pour cap­ti­ver le pu­blic.

«Étran­ge­ment je ne suis pas trop po­li­ti­sé, mais je suis super cu­rieux. […] Qu’on soit fin connais­seur ou néo­phyte, on a notre place, car on ap­prend des choses», pro­met P-J Du­fort.

Ce concept a été pro­po­sé par Ly­dia RoySi­mard, l’or­ga­ni­sa­trice de ces soi­rées, et l’équipe du ca­ba­ret croit que les vec­teurs ar­tis­tiques aident aus­si à dépasser les pré­ju­gés po­li­tiques sans pas­ser par l’af­fron­te­ment.

«Avec l’image ou l’hu­mour, les gens ont moins ten­dance à mettre leurs bar­rières. Par­fois, lors­qu’on dé­bat, on ne s’écoute plus, on a un blo­cage. L’art per­met de contour­ner ce blo­cage», ana­lyse Mme Hut­ter.

On veut plan­ter des graines pour que les gens nour­rissent la ré­flexion chez eux. Faire ça dans un cadre re­lax, c’est moins gê­nant que lors­qu’on ac­cu­mule juste de l’in­fo ou des idées.»

Ge­ne­viève Hut­ter, membre de l’équipe du Ca­ba­ret.

La date de la pro­chaine ses­sion du ca­ba­ret n’a pas en­core été dé­ci­dée, mais la thé­ma­tique est dé­jà connue. Après la gen­tri­fi­ca­tion, les huit per­for­mances ar­tis­tiques de la deuxième soi­rée se­ront consa­crées à l’amour «avec un grand A, mais d’un point de vue po­li­tique», ajoute l’ani­ma­teur P-J Du­fort.

(Pho­to gra­cieu­se­té / Ca­ro­line Le­febvre)

Une cin­quan­taine de spec­ta­teurs a as­sis­té à la pre­mière soi­rée ani­mée par P-J Du­fort et à la­quelle a no­tam­ment par­ti­ci­pé la co­mé­dienne Au­drey La­vigne.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.