Le pre­mier centre de ba­se­ball in­té­rieur de Mon­tréal ouvre ses portes dans Ho­che­la­ga-Mai­son­neuve

Nouvelles Hochelaga-Maisonneuve - - ACTUALITÉS - VANESSA Hé­BERT vanessa.he­bert@tc.tc

Mont­réa­lais pour­ront dé­sor­mais se rendre au tout pre­mier centre de balle in­té­rieur de la mé­tro­pole, le Grand Che­lem, dont l’ou­ver­ture est pré­vue dans les pro­chaines se­maines sur la rue Sainte-Ca­the­rine Est.

Der­rière le pro­jet, on re­trouve quatre pas­sion­nés de ba­se­ball : Pa­trick D’Aoust, Dan­ny Plante et Ro­nal Vi­kram-Oum, de l’Aca­dé­mie Un­der­ground Ba­se­ball, ain­si que Pierre B. Gourde.

En­semble, ils sou­hai­taient ou­vrir un en­droit où au­tant les spor­tifs que la clien­tèle moins ex­pé­ri­men­tée peuvent y trou­ver leur compte.

Ac­tuel­le­ment, les centres de cages de frap­peurs in­té­rieures les plus près de Mon­tréal se trouvent sur la Rive-Sud et la Rive-Nord.

« À la base, ça vient d’un dé­sir bien per­son­nel de ne pas vou­loir se rendre en ban­lieue pour pou­voir pra­ti­quer à l’in­té­rieur, toute l’an­née », lance Pierre B. Gourde, un des co­pro­prié­taires.

«

Ça fait des an­nées que les gens du mi­lieu du ba­se­ball y pensent, car la de­mande est là, mais c’est un gros pro­jet qui prend du temps. »

Pa­trick D’Aoust, co­pro­prié­taire du Grand Che­lem.

M. Gourde ne tra­vaille pas dans le mi­lieu du ba­se­ball, mais joue dans une ligne de­puis plu­sieurs an­nées. C’est pour­quoi il s’est lié avec le trio der­rière l’Aca­dé­mie Un­der­ground Ba­se­ball. «Eux ont une ex­per­tise en ba­se­ball que je n’ai pas et vice-ver­sa, alors on se com­plète bien», ex­plique-t-il.

POUR TOUT LE MONDE

Le pu­blic ci­blé par Grand Che­lem ra­tisse large : tout le monde est in­vi­té à ve­nir en faire l’es­sai, spor­tifs ou non.

Les cages se­ront ou­vertes le soir, alors que le jour, ce se­ra prin­ci­pa­le­ment pour les écoles et les for­ma­tions.

Dans le fond du lo­cal, on re­trou­ve­ra trois cages, dont une plus longue, avec la dis­tance idéale pro­fes­sion­nelle, mu­nies cha­cune d’un lance-balles.

Dans l’en­trée, il y au­ra une bou­tique ain­si qu’un es­pace pour cas­ser la croûte sur place, en re­gar­dant du sport sur la té­lé­vi­sion. «On avait en­vie d’avoir un es­pace le fun », ex­plique M. Gourde.

« Les gens peuvent au­tant ve­nir frap­per ou at­tra­per des balles quelques mi­nutes ou vrai­ment prendre le temps de faire une for­ma­tion pour s’amé­lio­rer », ajoute M. D’Aoust.

LO­CAL IDéAL

Pour­quoi il s’agit du pre­mier à Mon­tréal ? Le coût de l’im­mo­bi­lier y est pour quelque chose. « Il ne faut pas se ca­cher que ça prend un grand lo­cal avec beau­coup d’es­pace, et si tu veux être près d’un mé­tro ou des au­to­bus, ça coûte plus cher », men­tionne Pierre B. Gourde.

Même si le lo­cal était tout in­di­qué pour ac­cueillir le Grand Che­lem, le plan de base était bien dif­fé­rent. «On pen­sait ou­vrir quelque chose de plus gros, mais ça a chan­gé en cours de route pour di­vers fac­teurs », confie mon­sieur Gourde.

Or, ils se disent très heu­reux d’être tom­bés sur ce lo­cal, aux di­men­sions idéales. « L’in­té­rêt est fort pour le ba­se­ball dans Ho­che­la­ga. On a aus­si cette proxi­mi­té avec le Stade et toute l’his­toire des Expos », men­tionne Pa­trick D’Aoust.

Le qua­tuor ne cache pas son en­vie d’ou­vrir plu­sieurs plus pe­tits centres dans l’ave­nir.

« C’est d’ailleurs dé­jà dans nos plans », dé­voile Pierre B. Gourde. «Il y a dé­jà une de­mande, donc on y pense donc dé­jà, mais on se laisse le temps d’ou­vrir ce­lui-ci », conclut-il en riant.

Grand Che­lem se si­tue au 3930, Sainte-Ca­the­rine Est et ou­vri­ra ses portes le 1er sep­tembre.

(Pho­to Vanessa Hé­bert/Mé­tro Me­dia)

Sur place, Grand Che­lem pro­po­se­ra des cages de frap­peur, une bou­tique, une école de ba­se­ball ain­si qu’une sec­tion axée sur la dé­tente et le di­ver­tis­se­ment.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.