La Rue de la Poé­sie de re­tour dans Ho­che­la­ga-Mai­son­neuve

Nouvelles Hochelaga-Maisonneuve - - ACTUALITÉS - VA­NES­SA Hé­BERT va­nes­sa.he­bert@tc.tc

CULTURE.Afin de dé­mo­cra­ti­ser la poé­sie et mettre en lu­mière les ar­tistes du quar­tier, la Rue de la Poé­sie re­vient sur la rue Des­jar­dins, entre les rues la Fon­taine et On­ta­rio.

Ini­tié par la Mai­son de la culture Mai­son­neuve, la Rue de la Poé­sie est un pro­jet ci­toyen à deux vo­lets : d’une part, l’em­bel­lis­se­ment ur­bain, le ver­dis­se­ment et le res­pect de l’es­pace, puis de l’autre, la dif­fu­sion de la poé­sie.

Pour une sep­tième an­née, le pro­jet ci­toyen ef­fec­tue un re­tour sur la rue Des­jar­dins, entre les rues la Fon­taine et On­ta­rio.

« Les gens du quar­tier ne peuvent et ne veulent plus s’en pas­ser. Ils ont tou­jours hâte de voir les nou­veaux textes arriver. Et avec les ac­ti­vi­tés au pa­tio cultu­rel et le ZH fes­ti­val, ça re­dy­na­mise l’en­droit», laisse tom­ber Jo­na­than La­my, poète im­pli­qué de­puis le dé­but du pro­jet.

UNE VING­TAINE DE POèTES

Pour la sai­son 2018-2019, ce sont une ving­taine de poètes qui prennent part au pro­jet.

Leur point en com­mun? Ils ha­bitent ou tra­vaillent tous dans Ho­che­la­ga. Il s’agit d’ailleurs d’une des deux condi­tions d’ins­crip­tion, avec la contrainte de lon­gueur du poème, qui ne doit pas dé­pas­ser dix lignes.

« On a des poètes qui re­viennent chaque an­née, mais on es­saie d’avoir un équi­libre entre les ha­bi­tués ver­sus les jeunes ou ceux qui dé­butent et qui dif­fusent leurs mots pour la pre­mière fois. »

Le choix des poèmes passe par un co­mi­té de gens qui connaissent bien la poé­sie. « On choi­sit se­lon la qua­li­té, mais on s’as­sure aus­si que ça cadre bien avec la dif­fu­sion dans l’es­pace pu­blic », ex­plique-t-il.

D’ailleurs, pour une pre­mière fois cette an­née, il y a un poème bi­lingue af­fi­chée sur la rue : un poète du quar­tier a créé un poème en fran­çais et en es­pa­gnol.

« Les an­nées pré­cé­dentes, on avait par­fois des tra­duc­tions de l’an­glais au fran­çais, mais c’est la pre­mière fois qu’il y au­ra un texte bi­lingue. »

TOUTE L’AN­NéE

Même si les poèmes sont prin­ci­pa­le­ment po­pu­laires du­rant l’été, ils sont af­fi­chés de ma­nière per­ma­nente, toute l’an­née. En juin 2019, ils se­ront rem­pla­cés par d’autres oeuvres.

Le 17 août au­ra lieu la fête de quar­tier or­ga­ni­sée par la Mai­son de la culture Mai­son­neuve, où on pré­voit des ac­ti­vi­tés en lien avec les poètes. Les poèmes sont af­fi­chés sur la rue Des­jar­dins, entre On­ta­rio et la Fon­taine.

(Pho­to: Cour­toi­sie)

Pour l’édi­tion 2018-2019, ce sont une ving­taine de poètes qui ver­ront leurs oeuvres af­fi­chées sur la rue Des­jar­dins.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.