Une ren­trée sco­laire sans stress

Nouvelles Hochelaga-Maisonneuve - - LA UNE -

Pour les pe­tits comme pour les plus grands, la ren­trée des classes s’avère par­fois une source de stress dif­fi­cile à gé­rer. Après avoir pas­sé plu­sieurs se­maines à vivre au rythme des va­cances, votre en­fant peut être ner­veux à l’idée de re­prendre la rou­tine sco­laire avec un nou­veau pro­fes­seur, de nou­veaux ca­ma­rades de classe, des le­çons, des de­voirs, des exa­mens, des ex­po­sés oraux…

SIGNES à SUR­VEILLER

Votre jeune est ir­ri­table et il re­fuse d’en­tendre par­ler de la ren­trée ou, au contraire, il ne cesse de ja­cas­ser à pro­pos de son re­tour à l’école? Vous re­mar­quez qu’il mange moins, qu’il dort mal, qu’il pleure beau­coup, qu’il se re­plie sur lui-même ou qu’il éprouve des ma­laises in­ha­bi­tuels (nau­sées, maux de tête, etc.) ? Il est fort pro­bable que votre en­fant tra­verse une pé­riode de stress.

GESTES à PO­SER

Voi­ci ce que vous pou­vez faire pour di­mi­nuer le stress as­so­cié à la ren­trée sco­laire :

• N’at­ten­dez pas à la der­nière mi­nute pour ache­ter les four­ni­tures sco­laires et les nou­veaux vê­te­ments. En ma­ga­si­nant à l’avance, vous se­rez plus calme, et votre en­fant aus­si ;

• Si votre en­fant s’ap­prête à fré­quen­ter une nou­velle école, vi­si­tez-la avec lui ou, à tout le moins, ame­nez-le dans la cour de ré­créa­tion pour qu’il se fa­mi­lia­rise avec les lieux ;

• S’il doit mar­cher pour se rendre à l’école, ai­dez-le à mé­mo­ri­ser son par­cours ;

• Dans les jours pré­cé­dant la ren­trée, di­mi­nuez les ac­ti­vi­tés es­ti­vales et re­ve­nez à une rou­tine plus stable pour les re­pas, l’heure du cou­cher et du le­ver ;

• In­vi­tez votre en­fant à par­ler de ce qui le pré­oc­cupe. Soyez à son écoute et pre­nez-le au sé­rieux sans mi­ni­mi­ser son stress ni l’étour­dir avec une pa­no­plie de conseils et de mises en garde.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.