Une ap­pli­ca­tion pour suivre son en­fant en bus sco­laire

Nouvelles Hochelaga-Maisonneuve - - ACTUALITÉS - SI­MON MAUVIEUX

La Com­mis­sion sco­laire de Mon­tréal (CSDM) conti­nue cette an­née d’im­plan­ter un sys­tème de sui­vi en temps réel de l’em­bar­que­ment et du dé­bar­que­ment des élèves dans les bus sco­laires, grâce à une ap­pli­ca­tion des­ti­née aux pa­rents.

Lors de l’em­bar­que­ment dans un au­to­bus sco­laire, les élèves pour­ront, s’ils le veulent, pas­ser une carte avec un code QR de­vant une ta­blette po­sée à l’avant des bus. Ce geste in­for­me­ra en temps réel la com­mis­sion sco­laire et ses pa­rents de son em­bar­que­ment. Au ter­mi­nus du bus, à l’école, le chauf­feur in­di­que­ra que tous les en­fants sont des­cen­dus. En cas de re­tard du bus, les pa­rents pour­ront aus­si être in­for­més en di­rect sur l’ap­pli­ca­tion mo­bile Mtrans­port.

Les pa­rents pour­ront ré­cla­mer la carte que leurs en­fants de­vront scan­ner, au­près de la com­mis­sion sco­laire. Il faut en­suite té­lé­char­ger l’ap­pli­ca­tion Mtrans­port sur l’App Store d’Apple et le Google Play Store d’An­droid. Celle-ci per­met­tra d’iden­ti­fier le dé­ten­teur de la carte, puis de suivre ses dé­pla­ce­ments dans les bus.

« C’est in­té­res­sant pour les pa­rents de sa­voir où leurs en­fants sont ren­dus, s’il y a des re­tards dus à la tem­pé­ra­ture par exemple », s’est ré­joui la pré­si­dente de la CSDM, Ca­the­rine Ha­rel Bour­don.

La Com­mis­sion Sco­laire Mar­gue­rite-Bour­geoys uti­lise dé­jà cette mé­thode de­puis juin der­nier dans 45 de ses au­to­bus. Pour la ren­trée, la CSDM a im­plan­té ce sys­tème sur 12 par­cours de bus qui des­servent 8 écoles. L’ob­jec­tif de la com­mis­sion sco­laire est d’im­plan­ter le sys­tème à toutes les écoles d’ici deux ans.

« On vou­lait faire en­trer le trans­port sco­laire au XXIe siècle et orien­ter le ser­vice vers l’élève et le pa­rent», a jus­ti­fié le di­rec­teur ad­joint au ser­vice de di­rec­tion sco­laire de la CSDM, Syl­vain Sé­ne­cal.

L’en­jeu sé­cu­ri­taire a aus­si été pris en compte, afin de pou­voir sa­voir où un en­fant est sor­ti du bus. Si un élève entre dans un mau­vais bus, le chauf­feur en se­ra aus­si aver­ti im­mé­dia­te­ment.

Les élèves ou les pa­rents qui ne sou­haitent pas uti­li­ser ce ser­vice le peuvent, a as­su­ré M. Sé­ne­cal. Cer­tains pour­raient en ef­fet ne pas sou­hai­ter qu’un lo­gi­ciel per­mette de suivre le dé­pla­ce­ment des en­fants en temps réel.

Le ser­vice Mtrans­port a été créé par l’en­tre­prise mont­réa­laise Mphase, qui créée des ap­pli­ca­tions de ges­tion mo­biles pour des en­tre­prises ou des ins­ti­tu­tions pu­bliques.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.