Ju­lien Pro­ven­cher-Proulx re­pré­sente le Par­ti li­bé­ral du Qué­bec

Nouvelles Hochelaga-Maisonneuve - - ÉLECTIONS 1ER OCTOBRE 2018 - VA­NES­SA Hé­BERT va­nes­sa.he­bert@tc.tc

PO­LI­TIQUE. Ju­lien Pro­ven­cher-Proulx est le can­di­dat du Par­ti li­bé­ral du Qué­bec (PLQ) dans la cir­cons­crip­tion d’Ho­che­la­ga-Mai­son­neuve. Il s’agit de sa pre­mière cam­pagne.

Ti­tu­laire d’une maî­trise en af­faires pu­bliques ain­si que d’un bac­ca­lau­réat in­té­gré en éco­no­mie et po­li­tique de l’Uni­ver­si­té La­val, Ju­lien Pro­ven­cher-Proulx s’est ini­tié à la po­li­tique qué­bé­coise en 2015, en tant qu’at­ta­ché de presse du mi­nistre Mar­tin Coi­teux.

Il a dé­ci­dé de faire le saut et de se pré­sen­ter cette an­née, pour la pre­mière fois

« J’avais en­vie de me mettre au ser­vice des gens. C’était se­lon moi la meilleure fa­çon de m’im­pli­quer », ex­plique-t-il.

Tra­vaillant dans le do­maine de la res­tau­ra­tion, M. Pro­ven­cher-Proulx avoue que ce do­maine et la po­li­tique ont un point en com­mun, soit le con­tact avec les gens, quelque chose qu’il ap­pré­cie par­ti­cu­liè­re­ment.

EN­JEUX IM­POR­TANTS

Bien qu’il n’ha­bite pas le quar­tier, M. Pro­ven­cher-Proulx as­sure qu’il connaît bien le quar­tier, ses com­merces et les en­jeux im­por­tants aux yeux de ses ci­toyens.

La ques­tion de l’ac­cès aux soins de san­té l’in­ter­pelle gran­de­ment. «On s’en­gage à aug­men­ter le nombre de médecins, mais aus­si la qua­li­té à l’ac­cès de soins. Il faut s’as­su­rer de re­cru­ter et at­ti­rer les médecins dans l’Est, et prin­ci­pa­le­ment dans Ho­che­la­ga-Mai­son­neuve », men­tionne-t-il.

Il juge que son par­ti est ce­lui qui pro­pose des so­lu­tions in­té­res­santes pour s’at­ta­quer à ce pro­blème, no­tam­ment avec l’ar­ri­vée de médecins fran­çais.

«cam­pagne,

De­puis le dé­but de la

je suis beau­coup sur le ter­rain afin de me faire connaître et d’être à l’écoute des ci­toyens. Tout le monde est très ré­cep­tif. »

En ce qui a trait au dé­ve­lop­pe­ment ra­pide du quar­tier, il es­time qu’il s’agit d’une bonne chose, car ce­la té­moigne d’une vi­ta­li­té. « Par contre, il faut s’as­su­rer que ça ne se fait pas au dé­tri­ment des gens à plus faible re­ve­nu », dit M. Pro­ven­cher-Proulx, qui s’en­gage à tra­vailler pour l’ac­ces­si­bi­li­té des logements dans la cir­cons­crip­tion.

Fi­na­le­ment, il juge qu’il fau­dra tra­vailler sur la ques­tion des trans­ports en com­mun, par exemple avec l’ajout d’au­to­bus et de pistes cy­clables.

SUR LE TER­RAIN

Bien que ce soit sa pre­mière cam­pagne, le can­di­dat li­bé­ral voit d’un bon oeil les pro­chaines se­maines.

« C’est un beau dé­fi. Je sais que je dois me faire connaître et faire connaître mes idées, mais je suis très op­ti­miste », sou­ligne-t-il en ter­mi­nant.

Ju­lien Pro­ven­cher-Proulx, can­di­dat du PLQ.

(Cour­toi­sie)

Ju­lien Pro­ven­cher-Proulx en­tame sa pre­mière cam­pagne élec­to­rale.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.