Oli­vier

Cette nou­velle sé­rie dra­ma­tique, écrite par Serge Bou­cher et ins­pi­rée du livre Dans mes yeux à moi de Jo­sé­li­to Mi­chaud, ra­conte l’his­toire d’Oli­vier, qui tente de s’en­ra­ci­ner dans cha­cune des fa­milles d’ac­cueil qu’il fré­quente de­puis son jeune âge.

Personnalités - - News - Ma­rie-Eve Leclerc

Ins­pi­rée du vé­cu de Jo­sé­li­to Mi­chaud, cette sé­rie de huit épi­sodes de 60 mi­nutes fait la lu­mière sur l’his­toire d’Oli­vier (An­tho­ny Bou­chard in­carne le gar­çon à 6 ans, et Tho­mas De­rasp à 17 ans), qui a été aban­don­né dès sa nais­sance par ses pa­rents. Ce jeune au destin hors de l’or­di­naire vit un par­cours par­ti­cu­lier dans cha­cune des fa­milles d’ac­cueil chez qui il ha­bite. Le che­min chao­tique qu’il a sui­vi de­puis sa plus tendre en­fance le rend sen­sible aux re­gards des autres, mais Oli­vier sait aus­si se re­le­ver, res­ter de­bout et choi­sir la vie. Des fa­mIlles mar­quantes Cha­cune à sa fa­çon, que ce soit po­si­ti­ve­ment ou né­ga­ti­ve­ment, les fa­milles d’ac­cueil d’Oli­vier au­ront mar­qué son exis­tence. S’il ren­contre plu­sieurs obs­tacles du­rant sa jeu­nesse, il réus­sit à les af­fron­ter et à sur­vivre grâce, entre autres, à son monde ima­gi­naire. «Pour lui, c’est une échap­pa­toire. Ce monde qu’il s’est créé le sauve bien sou­vent. Mais on n’est pas du tout dans le pa­ra­nor­mal ici» , ra­conte

l’au­teur, Serge Bou­cher. «Comme il est sou­vent un ob­ser­va­teur de la vio­lence psy­cho­lo­gique et qu’il est pris à té­moin, Oli­vier se­rait in­ca­pable de tra­ver­ser tout ça sans son monde pa­ral­lèle» , ex­plique Jo­sé­li­to Mi­chaud.

Son prin­ci­pal ob­jec­tif qui lui donne le cou­rage d’avan­cer tête pre­mière dans la vie est d’at­teindre la ma­jo­ri­té pour en­fin de­ve­nir un adulte res­pon­sable et avoir plus de contrôle sur ce qu’il fait, sans être sous l’em­prise de qui que ce soit. Sa force et sa té­na­ci­té lui ser­vi­ront éga­le­ment à avoir confiance en la vie et à ac­cep­ter les mo­ments plus dif­fi­ciles.

Par­mi les fa­milles qu’il cô­toie­ra de son en­fance à l’âge adulte, nom­mons les Bi­lo­deau (Syl­vie de Mo­rais, Fran­cis-William Ré­haume), les Sur­pre­nant (Sé­bas­tien Ri­card, Eve­lyne Rom­pré), les Ri­vard (Kath­leen For­tin, Jean-Marc Dal­phond) et les Dubreuil (Ca­the­rine Proulx-Le­may, Steve La­plante, France Castel, Émilie Bi­beau). Celle-ci de­vien­dra la vé­ri­table fa­mille d’Oli­vier, en l’adop­tant.

Une page d’his­toire qUé­bé­coise

On sui­vra l’évo­lu­tion d’Oli­vier, né en 1965, jus­qu’en 1983, l’an­née de ses 18 ans. En rai­son de cette mise en scène de la sé­rie, on met éga­le­ment à l’avant-plan une page d’his­toire du Qué­bec en sui­vant les modes de vie des an­nées 1960 à 1980. Que ce soit les en­fants à la crèche, l’adop­tion, l’in­fluence de la re­li­gion ou les se­crets de fa­mille bien gardés, tous ces élé­ments se­ront abor­dés par le biais d’Oli­vier et de son en­tou­rage fa­mi­lial et sco­laire.

Oli­vier (an­tho­ny Bou­chard) s’est créé un monde ima­gi­naire qui lui per­met de mieux tra­ver­ser les épreuves qu’il doit vivre.

le clan sur­pre­nant a été l’une des pre­mières fa­milles d’ac­cueil d’Oli­vier. sé­bas­tien ri­card et eve­lyne rom­pré in­carnent les pa­rents.

Voi­ci la fa­mille ri­vard, dont les pa­rents sont in­ter­pré­tés par Kath­leen For­tin et Jean-Marc dal­phond.

La fa­mille dubreuil est la der­nière fa­mille d’ac­cueil d’oli­vier. elle adopte le gar­çon. elle est com­po­sée des in­ter­prètes sonia cor­deau, France castel, émilie bi­beau, ca­the­rine proulx-Le­may et steve La­plante (de gauche à droite).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.