LA CAP­TA­TION AU­DIO ET SES MUL­TIPLES PRO­BLÈMES

Photo | Societe - - Objectif - [Claude For­rest / Photographe-vi­déaste]

Au­jourd’hui, ce n’est plus du tout un pro­blème de pro­cé­der à une cap­ta­tion vi­déo de qua­li­té, tel­le­ment les caméras vi­déo et les ap­pa­reils pho­to sont de­ve­nues per­for­mants. Par contre, il n’en va pas du tout de même avec la cap­ta­tion au­dio. En fait, même si on dis­pose d’une cap­ta­tion vi­déo de qua­li­té, une mau­vaise cap­ta­tion au­dio peut rendre in­uti­li­sable toute cap­ta­tion vi­déo. Je vous pro­pose donc, pour cette chro­nique un cas de fi­gure par­ti­cu­lier : réa­li­ser une cap­ta­tion au­dio d’une per­sonne à in­ter­vie­wer. Par­tons du prin­cipe que vous dis­po­sez dé­jà d’un bon mi­cro­phone que vous ins­tal­lez sur le des­sus de votre ap­pa­reil. Peu im­porte le mi­cro­phone, et dans notre cas ce se­ra un Rode Vi­deoMic Pro, il est pos­sible de se ser­vir de ce der­nier d’une fa­çon au­tre­ment plus ef­fi­cace pour ef­fec­tuer une bonne cap­ta­tion au­dio. Gé­né­ra­le­ment, les mi­cro­phones mon­tés sur la ca­mé­ra, de type shot­gun (ca­non), sont dits su­per­car­dioïde ou ul­tra­car­dioïde. Pré­sen­tant un lobe avant en­core plus étroit que la di­rec­ti­vi­té hy­per­car­dioïde, la di­rec­ti­vi­té ul­tra­car­dioïde per­met de fo­ca­li­ser ef­fi­ca­ce­ment la cap­ta­tion sur un élé­ment tout en l’iso­lant par­ti­cu­liè­re­ment du reste de l’en­vi­ron­ne­ment, ce qui fait de ce type de mi­cro­phone un can­di­dat idéal pour la cap­ta­tion de la pa­role ou même d’un dia­logue, en au­tant que les deux in­ter­ve­nants soient rap­pro­chés. Ce type de mi­cro­phone per­met éga­le­ment l’en­re­gis­tre­ment de sources ponc­tuelles de fa­çon iso­lée. At­ten­tion tou­te­fois au fort dé­tim­brage lorsque la source s’écarte de cette zone de cap­ta­tion re­la­ti­ve­ment étroite. Ces mi­cros per­mettent aus­si de cap­ter des sources so­nores loin­taines, un peu à la fa­çon d’un zoom pho­to. Ils sont donc très utiles en prise son en mode do­cu­men­taire.

Si le mi­cro­phone su­per­car­dioïde ou ul­tra­car­dioïde per­met ce genre de cap­ta­tion au­dio, et si vous avez à in­ter­vie­wer une per­sonne qui se­ra re­la­ti­ve­ment im­mo­bile, c’est-à-dire as­sise, ou de­bout, dans un plan fixe (si vous n’avez pas à votre dis­po­si­tion un per­chiste pour suivre une per­sonne en mou­ve­ment !), l’idéal est de fixer votre mi­cro­phone au bout d’une perche mon­tée sur tré­pied. Pour ce faire, vous au­rez ef­fec­ti­ve­ment be­soin d’une perche mon­tée sur tré­pied, d’un adap­ta­teur que vous de­vrez vis­ser au bout de la perche afin d’y vis­ser par la suite votre mi­cro­phone, et d’un fil d’ex­ten­sion de qua­li­té. Par la suite, pla­cez le mi­cro­phone qui est au bout de sa perche juste au-des­sus de la per­sonne in­ter­viewée, quelques cen­ti­mètres à peine plus loin que son vi­sage afin de maxi­mi­ser la cap­ta­tion au­dio.

Fi­na­le­ment, faites tous les tests so­nores re­quis afin de vous as­su­rer que le ren­du au­dio se­ra op­ti­mal. Fe­rez-vous la cap­ta­tion di­rec­te­ment à par­tir de la prise de votre ca­mé­ra, ou bien, la fe­rez-vous à par­tir d’un en­re­gis­treur ex­terne ? Là, il s’agit d’une ques­tion de bud­get. Mais dans un cas comme dans l’autre, la qua­li­té se­ra au ren­dez-vous !

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.