As­tro­lo­gie chi­noise: 2017, l’an­née du Coq

Dans l'as­tro­lo­gie chi­noise, les per­sonnes qui ont vu le jour en 1909, 1921, 1933, 1945, 1957, 1969, 1981, 1993 ou 2005 sont nées sous le signe du COQ. Tout comme dans l'as­tro­lo­gie tra­di­tion­nelle ou oc­ci­den­tale, on y compte douze signes liés à chaque an­née

Prédictions Annuelles - - Sommaire - Jean De­nis, as­tro­logue

POUR CONNAÎTRE VOTRE ÉLÉ­MENT

Après avoir dé­ter­mi­né à quel signe vous ap­par­te­nez, il est im­por­tant de connaître votre élé­ment. On y ar­rive avec une opé­ra­tion fort simple. Il suf­fit de prendre le der­nier chiffre de votre an­née de nais­sance et de consul­ter le ta­bleau sui­vant... Par exemple, une per­sonne née en 1965 se­ra un COQ de TERRE, tan­dis que celle née en 1988 se­ra un COQ de BOIS.

VOTRE COMPAGNON DE VOYAGE

Dans l'as­tro­lo­gie chi­noise, on vous at­tri­bue un compagnon de voyage, dé­ter­mi­né à par­tir de l'heure de votre nais­sance. Il joue ain­si le rôle de l'as­cen­dant de l'as­tro­lo­gie oc­ci­den­tale ou tra­di­tion­nelle. Voi­ci comment trou­ver le vôtre…

CE QUE SE­RA L'AN­NÉE DU COQ.

Elle est mar­quée par un re­gain d'op­ti­misme et d'em­bal­lants dé­fis à re­le­ver. L'an­née du Coq est gé­né­ra­le­ment heu­reuse et pros­père. D'ailleurs, cet ani­mal est avant tout un sym­bole so­laire. Avec son chant ma­ti­nal, il an­nonce le le­ver du so­leil. La ve­nue du Coq est un signe avant-cou­reur de pro­grès. Cette an­née an­nonce la ces­sa­tion de nom­breuses tur­bu­lences. 1945 mar­qua par exemple la fin de la Deuxième Grande guerre. Les gou­ver­ne­ments et in­di­vi­dus connaî­tront un re­gain de sta­bi­li­té. En amour, nombre de per­sonnes pren­dront une orien­ta­tion et des dé­ci­sions qui au­ront une heu­reuse in­fluence sur leur des­tin, leur ave­nir. Sur le plan éco­no­mique, de grandes réa­li­sa­tions ver­ront le jour et des po­li­tiques éner­giques at­té­nue­ront cer­tains conflits. Des mou­ve­ments pren­dront de l'am­pleur, mais d'autres ces­se­ront hé­las d'exis­ter.

LES QUATRE ÂGES DE LA VIE DU COQ

Du­rant son en­fance, sa jeu­nesse et sa ma­tu­ri­té, le Coq au­ra sou­vent des pro­blèmes et son exis­tence se­ra par­se­mée de hauts et de bas. Il connaî­tra les plus grandes joies et les plus grandes peines. Il se­ra tan­tôt riche, tan­tôt pauvre, tan­tôt en­tou­ré et ai­mé, tan­tôt so­li­taire et dé­lais­sé. Mais, dès qu'il se­ra sta­bi­li­sé, af­fec­tueu­se­ment et sur­tout pro­fes­sion­nel­le­ment, sa vie de­vien­dra plus calme et il au­ra une vieillesse heu­reuse.

Hon­nête, franc, ser­viable et cou­ra­geux, telles sont ses prin­ci­pales qua­li­tés. Mais il est va­ni­teux, cherche constam­ment à sé­duire ceux qu'il ren­contre et qui l'en­tourent. Le re­gard ad­mi­ra­tif des autres lui est in­dis­pen­sable. Dans le tra­vail, il se donne à fond et fait preuve de créa­ti­vi­té, d'ap­pli­ca­tion. Très dé­pen­sier, la moindre pri­va­tion lui est in­sup­por­table. Mais il a beau­coup de flair pour trou­ver ce qui rap­porte. En so­cié­té, sa com­pa­gnie est fort ap­pré­ciée, mais cet égo­cen­trique sup­porte mal les contra­rié­tés. En­fin, il aime avoir un coin bien à lui, où l'on ne peut en­trer que sur in­vi­ta­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.