L’as­tro­lo­gie contri­bue à votre bon­heur!

Une amie m'avoua der­niè­re­ment ne pou­voir se pas­ser de l'as­tro­lo­gie! Ses pa­rents s'en pas­sion­naient d'ailleurs au point d'avoir fait éta­blir à sa nais­sance sa carte du ciel. Ver­seau as­cen­dant Ba­lance, elle prit très tôt conscience des qua­li­tés et dé­fauts d

Prédictions Annuelles - - Sommaire - - MAX OLI­VIER, as­tro­logue

Elle ne te­nait pas tou­jours compte de son horoscope du jour, mais pour en re­ti­rer par­fois de ju­di­cieux conseils. En amour, sa connais­sance de l'as­tro­lo­gie lui per­mit de s'éloi­gner des hommes avec les­quels elle n'avait au­cune af­fi­ni­té et de trou­ver ce­lui avec qui elle connaît de­puis cinq ans un bon­heur sans nuage. L'as­tro­lo­gie contri­bua lar­ge­ment au bon­heur de cette femme!

Par contre, une an­cienne voi­sine, Bé­lier as­cen­dant Sa­git­taire, me confia un jour être fol­le­ment éprise d'un Tau­reau, qui lui as­su­rait une sé­cu­ri­té ma­té­rielle qu'elle n'avait ja­mais connue. Les Bé­lier et Tau­reau, signe de Feu et signes de Terre, ont peu de points en com­mun. Les gens de ces signe res­tent étran­gers l'un à l'autre. Mais l'in­té­rêt fi­nan­cier pri­mait dans cette idylle sur les qua­li­tés et dis­po­si­tions qui contri­buent au suc­cès, à l'har­mo­nie, au bon­heur d'une vie de couple. Je n'ai pas dé­con­seillé ce ma­riage, mais il fut ra­pi­de­ment sui­vi d'un iné­luc­table di­vorce.

Les ho­ro­scopes et l'as­tro­lo­gie doivent être pris au sé­rieux. On ap­prend dans le dic­tion­naire que l'as­tro­lo­gie est un en­semble de tra­di­tions et de croyances qui sou­tiennent que la po­si­tion des planètes du sys­tème so­laire donne des in­for­ma­tions qui per­mettent de pré­dire des évé­ne­ments in­di­vi­duels. C'est un art di­vi­na­toire qui consiste à dé­ter­mi­ner l'in­fluence des planètes sur le com­por­te­ment hu­main. Un phé­no­mène qui af­fecte les 12 signes du zo­diaque.

Les scien­tistes ne lui trouvent au­cune va­leur. Pour­tant, les ma­rées sont des mou­ve­ments os­cil­la­toires du ni­veau de la mer, cau­sés par l'at­trac­tion de la Lune et du So­leil, sur les océans. Pour­quoi ces mêmes forces n'in­fluen­ce­raient-elles pas aus­si l'être hu­main? Une em­ployée de bu­reau m'a confié qu'on se mo­quait d'elle parce qu'elle te­nait compte de son horoscope chaque ma­tin, dans le jour­nal, mais pour en­tendre une col­lègue dire que le chum de sa soeur est un chan­teur de pomme du Can­cer. Elle se moque des ho­ro­scopes, mais tient compte des ca­rac­té­ris­tiques d'un signe as­tro­lo­gique. Beau­coup de Ca­sa­no­va et sé­duc­teurs sont en ef­fet nés du Can­cer.

En­fin, il ne faut pas s'éton­ner si, en ré­di­geant la bio­gra­phie de quel­qu'un, l'au­teur men­tionne en pre­mier sa date de nais­sance et son signe as­tro­lo­gique, afin d'avoir une idée de son com­por­te­ment, de son ca­rac­tère. L'as­tro­lo­gie contri­bue sou­vent au bon­heur des gens, ne vous en pri­vez pas!

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.