CE QUI AT­TEND LES SIGNES DE TERRE

Prédictions Annuelles - - Sommaire -

TAU­REAU

POR­TRAIT- Ce type s’ins­crit sous le signe de la pos­ses­sion, ce qui en fait un être sen­suel, ma­té­ria­liste et te­nace. C’est aus­si un conser­va­teur très at­ta­ché aux va­leurs fa­mi­liales. Chez lui, la quan­ti­té l’em­porte sou­vent sur la qua­li­té. En af­faires, d’une ex­trême pru­dence, il n’in­ves­tit des ca­pi­taux qu’après mûre ré­flexion. Prag­ma­tique et tra­vailleur, le Tau­reau rem­plit avec ap­pli­ca­tion les tâches qui lui sont confiées. Il a ce­pen­dant hor­reur des im­pré­vus, dé­teste tout ce qui bous­cule sa rou­tine ha­bi­tuelle. Il pro­fite des nou­veaux moyens de com­mu­ni­ca­tion, mais s’en mé­fie dans une cer­taine me­sure. Ami­cal et hos­pi­ta­lier, beau­coup de charme se dé­gage de sa cha­leu­reuse per­son­na­li­té.

AVE­NIR - Dans les pre­miers mois, des évé­ne­ments im­pré­vus af­fec­te­ront leur hu­meur et pro­jets. La vie de couple en se­ra per­tur­bée. Une perte de fric se­ra évi­tée de jus­tesse. Au bou­lot, des col­lègues leur cau­se­ront des en­nuis. Mais, au prin­temps, les astres leur sou­ri­ront en amour, en af­faires et sur le plan pro­fes­sion­nel. Au tra­vail, de nou­velles fonc­tions et res­pon­sa­bi­li­tés leur se­ront at­tri­buées. Leur com­pé­tence se­ra re­con­nue.

Tou­te­fois, des conflits et brouilles af­fec­te­ront les gar­den­par­ties de la belle sai­son. Les re­la­tions fa­mi­liales en se­ront as­som­bries. Les vacances né­ces­si­te­ront des conces­sions af­fec­tant les rap­ports in­times. À l’au­tomne, des pro­blèmes fa­mi­liaux les as­sailli­ront, mais se­ront ré­so­lus. En af­faires, ils réa­li­se­ront des tran­sac­tions lu­cra­tives.

VIERGE

POR­TRAIT - C’est un signe com­plexe chez qui prime le monde de l’in­té­rieur. Dans la crainte de l’im­pré­vu, la Vierge ne cesse de s’in­quié­ter, d’ana­ly­ser et d’en­gran­ger. Le type de ce signe s’avère hy­po­con­driaque, il en­tre­tient des an­goisses et des han­tises de toutes sortes. Cet éter­nel in­sa­tis­fait se montre ce­pen­dant, en af­faires, un re­mar­quable ad­mi­nis­tra­teur, ca­pable de mettre en chan­tier des pro­jets d’en­ver­gure. Tou­te­fois, on compte chez les Vierge plus de cé­li­ba­taires que de couples heu­reux. Il faut dire que chez eux, la par­ci­mo­nie et le sou­ci du dé­tail sont pous­sés à l’ex­trême. Dans la vie à deux, ce trait de leur ca­rac­tère peut de­ve­nir à la longue net­te­ment in­sup­por­table.

AVE­NIR - Ces gens éprou­ve­ront en 2018 une plus grande confiance en l’ave­nir, ils se­ront moins an­xieux. C’est ce qui les por­te­ra à faire des dé­penses plus im­por­tantes que d’ha­bi­tude, qui ac­cen­tue­ront leur confort. Ils fe­ront de bonnes af­faires, mais on ten­te­ra sou­vent de les ber­ner. Les rap­ports amou­reux ne se­ront pas de tout re­pos. D’énormes conces­sions s’im­po­se­ront de leur part.

Avec cer­tains pa­rents, les re­la­tions se­ront cha­leu­reuses tan­dis qu’avec d’autres, ils au­ront du mal à s’en­tendre. La cause vien­drait de la dif­fi­cile ac­cep­ta­tion de leurs moeurs ou com­por­te­ments. Mais ces gens dé­pan­ne­ront quand même ceux qui fe­ront ap­pel à leur gé­né­ro­si­té. Une vie so­ciale plus ac­tive dé­cou­le­ra de l’exer­cice de leur mé­tier ou pro­fes­sion. Au bou­lot, leur ap­pli­ca­tion leur vau­dra de l’avan­ce­ment.

CA­PRI­CORNE

POR­TRAIT - Le Ca­pri­corne se dis­tingue par son sens de l’ordre et de la dis­ci­pline. Do­té d’un éton­nant pou­voir de concen­tra­tion, sou­vent re­plié sur lui-même, il ne se confie pas fa­ci­le­ment. D’une per­son­na­li­té aus­tère, on sent chez lui un pro­di­gieux es­prit de syn­thèse, mais aus­si un ri­gou­reux sens cri­tique. La spon­ta­néi­té des autres pro­duit chez lui une cer­taine mé­fiance. L’ap­pa­rence re­vêche des gens de ce signe cache sou­vent des êtres d’une vive sen­si­bi­li­té, ca­pables d’une ar­dente pas­sion. Tant en amour qu’en so­cié­té, le Ca­pri­corne ex­prime ses sen­ti­ments avec une na­vrante gau­che­rie. Mais on aime le cô­té di­rect et franc de ce conser­va­teur, même s’il est par­fois bles­sant et dé­rou­tant.

AVE­NIR - Di­vers bou­le­ver­se­ments se pro­dui­ront tant sur le plan pro­fes­sion­nel que fi­nan­cier. Ils de­vront exer­cer leurs ac­ti­vi­tés dans un do­maine qui leur était au­pa­ra­vant peu fa­mi­lier. Un dé­fi qu’ils au­ront tou­te­fois du plai­sir à re­le­ver. Les astres leur sou­ri­ront en af­faires. Mais la si­tua­tion éco­no­mique leur cau­se­ra sou­vent des in­quié­tudes.

La vie de couple se­ra hou­leuse. La loyau­té de leur par­te­naire se­ra mise en doute. Leurs ap­pré­hen­sions s’avé­re­ront par­fois in­jus­ti­fiées. Au­près de leurs pa­rents et amis, ils trou­ve­ront beau­coup de ré­con­fort et de sou­tien. Quelques-uns se mon­tre­ront ce­pen­dant in­dignes de la confiance qu’ils avaient mise en eux. Ils s’en écar­te­ront donc. Sur le plan pro­fes­sion­nel, leurs ini­tia­tives se­ront cou­ron­nées de suc­cès.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.