TAU­REAU

Prédictions Annuelles - - Taureau -

Ac­ti­vi­tés amou­reuses

Les amours du Tau­reau s’ins­crivent sous le signe de la pos­ses­sion. Il n’ac­cepte pas que des élé­ments per­tur­ba­teurs af­fectent la sé­ré­ni­té de son in­ti­mi­té. Sen­sible et sen­suel, c’est un amant pas­sion­né, mais qui s’em­porte à la moindre contra­rié­té. D’une fi­dé­li­té à toute épreuve, les rup­tures et sé­pa­ra­tions l’af­fectent au plus haut point. En 2018, la vie à deux se­ra sou­vent hou­leuse, mais pas as­sez pour qu’il s’en­suive une rup­ture.

Ac­ti­vi­tés fa­mi­liales

L’es­prit de fa­mille est son mo­teur cen­tral. Ce conser­va­teur ne se sent à l’aise et com­blé qu’en­tou­ré de ceux qui lui sont chers. Hos­pi­ta­lier, rien ne l’en­chante au­tant que de sa­vou­rer un bon re­pas, en­tou­ré de son conjoint, de quelques pa­rents ou amis. Cette an­née, ses re­la­tions fa­mi­liales ne se­ront pas de tout re­pos. Il ré­sou­dra les pro­blèmes de quelques pa­rents, mais cer­tains lui sem­ble­ront in­so­lubles.

Ac­ti­vi­tés so­ciales

La vie so­ciale du Tau­reau n’est pas très ani­mée. Les ac­ti­vi­tés spor­tives ou cultu­relles éveillent chez lui peu d’in­té­rêt. Il en est de même des mondanités et ré­cep­tions, qu’il trouve su­per­fi­cielles et dé­pour­vues d’in­té­rêt. À ces sor­ties, il pré­fère re­ce­voir à sou­per à son cha­let ou chez lui. Ca­sa­nier et pan­tou­flard, le Tau­reau pos­sède un cercle d’amis in­times, aux­quels il reste at­ta­ché du­rant des an­nées.

Ac­ti­vi­tés fi­nan­cières

Pra­tique et cal­cu­la­teur, il s’avère as­sez éco­nome. Ses tran­sac­tions sont lon­gue­ment mû­ries. Les af­faires le pas­sionnent, il in­ves­tit avec pru­dence. Le Tau­reau tient à avoir un compte en banque bien gar­ni et craint d’être pris au dé­pour­vu. Ce type est aus­si do­té d’un flair d’une vive acui­té pour trou­ver ce qui rap­porte. D’une grande gé­né­ro­si­té, il tient tou­te­fois à savoir qu’elle se­ra em­ployée à bon es­cient.

Ac­ti­vi­tés pro­fes­sion­nelles

Le Tau­reau s’ac­quitte conscien­cieu­se­ment des tâches qui lui sont confiées. Son ef­fi­ca­ci­té est à la me­sure du main­tien de sa rou­tine ha­bi­tuelle. De­puis quelques an­nées, de nou­velles for­mules et tech­no­lo­gies lui sont im­po­sées. Au dé­but, elles le re­bu­taient. Dans son tra­vail, il ne pou­vait pas s’en dis­pen­ser. Il maî­trise donc au­jourd’hui si bien ces tech­niques qu’elles ont été louan­gées et lui ont va­lu une pro­mo­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.