Un dé­bat d'idées

Premiere edition - - LA UNE -

Ce fut aus­si une oc­ca­sion en or de voir les cinq can­di­dats dé­battre des en­jeux de la cam­pagne. Le tout a été fil­mé par l'équipe de CTGC, afin que le dé­bat soit dif­fu­sé au câble 9. Les jour­na­listes des Heb­dos du Su­roît ont po­sé des ques­tions aux can­di­dats sur cinq su­jets pré­cis : l'en­vi­ron­ne­ment, l'éco­no­mie, le cy­nisme, la culture et l'agri­cul­ture. Pour chaque ques­tion, chaque can­di­dat a eu deux mi­nutes pour ex­po­ser son point, sui­vi d'un dé­bat d'en­vi­ron cinq mi­nutes. En gé­né­ral, les can­di­dats ne sont pas en­trés dans des débats per­son­nels, ou en­core in­ju­rieux, pri­vi­lé­giant sur­tout un­dé­bat d’idées. Seuls M. Mas­se­net et Mme Pel­chat ont été à cou­teaux ti­rés pen­dant quelques mi­nutes lors de la ques­tion sur le cy­nisme. Chaque can­di­dat a eu deux mi­nutes pour dé­crire les rai­sons pour les­quelles les élec­teurs de­vraient vo­ter pour lui. Jean-Yves Mas­se­net, du Par­ti vert, a in­di­qué com­ment ses voyages dans le monde lui ont ou­vert l'es­prit sur les pro­blèmes en­vi­ron­ne­men­taux et l'ont pous­sé à joindre ce par­ti. « Nous de­vons al­ler, a-t-il dit, vers de nou­velles tech­no­lo­gies in­dé­pen­dantes du pé­trole et aug­men­ter in­dus­trie propre. » Ja­mie Ni­cholls, du Nou­veau par­ti dé­mo­cra­tique, a in­sis­té sur le be­soin d'une vi­sion stra­té­gique pour le dé­ve­lop­pe­ment du­rable de la ré­gion. « Les chi­canes à Ot­ta­wa, ça n'aide pas notre ré­gion, a-t-il dé­cla­ré. Nous avons be­soin d'un ras­sem­bleur. » Lyne Pel­chat, du Par­ti li­bé­ral, ami­sé beau­coup sur son en­ga­ge­ment dans la ré­gion, tant pro­fes­sion­nel que com­mu­nau­taire. Elle dit vou­loir ai­der les fa­milles, l'agri­cul­ture et la san­té, et elle ga­ran­tit In­ter­net haute vi­tesse pour tous. Même tac­tique pour Mei­li Faille, qui a rap­pe­lé que ses sept der­nières an­nées comme dé­pu­tée font d'elle une al­liée in­con­di­tion­nelle à Ot­ta­wa. « Ce der­nier gou­ver­ne­ment po­li­tique a été in­juste, s'est-elle ex­cla­mée. Mon bu­reau vous a dé­fen­du, a sou­te­nu les or­ga­nismes, s'est bat­tu pour la jus­tice so­ciale et l'en­vi­ron­ne­ment. J'ai­me­rais pour­suivre ce tra­vail. Quand je parle de su­jets po­li­tiques, j'es­saie de vous ex­pli­quer dans les mots que vous com­pre­nez. » Quant à lui, Marc Bou­dreau a in­di­qué que seul un dé­pu­té ap­par­te­nant au par­ti au pou­voir peut avoir une in­fluence sur les dé­ci­sions af­fec­tant Vau­dreuil-Sou­langes. « Le Ca­na­da a vé­cu la pire ré­ces­sion de­puis 1930, a-t-il rap­pe­lé. Nous avons été le der­nier pays à em­bar­quer dans la ré­ces­sion et le pre­mier à en sor­tir. C'est notre gou­ver­ne­ment qui a pris des me­sures res­pon­sables pour sti­mu­ler le dé­ve­loppe- ment éco­no­mique dans ré­gion. Nous sommes un gou­ver­ne­ment de lea­der­ship, ré­flé­chi et in­tel­li­gent. » Dans la fou­lée des der­niers son­dages, in­di­quant que le NPD pour­rait sur­pas­ser le Bloc au Qué­bec, M. Ni­cholls a lan­cé cette pro­po­si­tion aux élec­teurs : « Pour chan­ger, il faut quit­ter le che­min qu'on connaît. Il y a un souffle de re­nou­veau sur le ter­rain qué­bé­cois : une vague orange qui dé­fer­le­ra sur toute la pro­vince. » Les Heb­dos du Su­roît pré­sen­te­ront les ré­ponses aux trois autres ques­tions ce mer­cre­di 27 avril. N'ou­bliez pas de vi­sion­ner le dé­bat sur nos si­tesWeb www.jour­nal­pre­mie­ree­di­tion.com et www.jour­nal­le­toile.com.

PHO­TO DA­NIEL CUILLERIER

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.