An­goisse de sé­pa­ra­tion : com­ment ai­der bé­bé à la sur­mon­ter?

Premiere edition - - Actualité -

Ré­sul­tat? Il craint sou­dai­ne­ment les vi­sages in­con­nus et, sur­tout, il a peur d’être aban­don­né (voi­là pour­quoi il pleure dès que vous sor­tez de son champ de vi­sion). On ap­pelle ce phé­no­mène l’an­goisse de sé­pa­ra­tion.

Voi­ci quelques conseils pour que votre tout-pe­tit (et ses pa­rents!) tra­verse mieux cette pé­riode temporaire :

• Ha­bi­tuez-le à so­cia­li­ser : il est im­por­tant qu’il voie des gens — ne le for­cez tou­te­fois pas à se faire prendre s’il est crain­tif.

• Évi­tez de fi­ler à l’an­glaise : par­tir en douce (pen­dant sa sieste, par exemple) est le meilleur moyen d’at­ti­ser son an­xié­té. Veillez plu­tôt à lui dire au re­voir, à le câ­li­ner et à lui ex­pli­quer que vous re­vien­drez, mais ne vous éter­ni­sez pas.

• Jouez à faire des « cou­cous » : ce jeu tout simple ai­de­ra votre bout de chou à com­prendre que ce n’est pas parce qu’il ne vous voit plus que vous avez ces­sé d’exis­ter.

• Gé­rez vos propres émo­tions : votre an­goisse (à l’idée de le lais­ser à la gar­de­rie, no­tam­ment) fait aug­men­ter celle de votre en­fant, qui res­sent vos émo­tions.

• Of­frez-lui un ob­jet tran­si­tion­nel : sa cou­ver­ture pré­fé­rée ou son ours en pe­luche le ré­con­for­te­ra en votre ab­sence.

• Fa­vo­ri­sez son in­dé­pen­dance : lais­sezle jouer seul en l’ins­tal­lant près de vous pen­dant que vous pré­pa­rez les re­pas ou que vous pliez des vê­te­ments, par exemple.

En­fin, gar­dez en tête que votre bé­bé a sur­tout be­soin d’amour et de ré­con­fort pour fran­chir cette étape nor­male de son dé­ve­lop­pe­ment.

Vers l’âge de huit mois en­vi­ron, un bé­bé prend conscience du fait qu’il n’est pas un pro­lon­ge­ment de ses pa­rents et qu’il a une exis­tence propre.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.