Les ci­toyens vou­laient un chan­ge­ment, se­lon Ju­lie Lemieux

Premiere edition - - Actualité - STÉ­PHANE FOR­TIER JOUR­NA­LISTE

La sur­prise a été la pre­mière ré­ac­tion de la nou­velle mai­resse de Très-Saint-Ré­demp­teur, Ju­lie Lemieux, qui a bat­tu Jean La­londe, le­quel sié­geait au con­seil mu­ni­ci­pal de­puis plus de 20 ans.

« C’est sur­pre­nant, men­tionne Ju­lie Lemieux d’en­trée de jeu. Nous avons été agréa­ble­ment sur­pris de la ré­ponse de la po­pu­la­tion. De plus, nous avons en­re­gis­tré le plus haut taux de par­ti­ci­pa­tion de toute la MRC. C’est un mes­sage as­sez clair. Ce­la fai­sait 24 ans que M. La­londe était élu sans op­po­si­tion. Mais nous avons fait beau­coup de porte-à-porte et nous avons réa­li­sé qu’il y avait beau­coup de grogne dans la po­pu­la­tion », re­late la nou­velle mai­resse.

Cette der­nière croit que le fait que Jean La­londe s’ab­sen­tait sou­vent de la mu­ni­ci­pa­li­té à cause de son poste de pré­fet de la MRC a eu l’heur de dé­plaire aux Ré­demp­teu­rois. Elle fait éga­le­ment re­mar­quer que le manque de com­mu­ni­ca­tion entre les ci­toyens et le maire sor­tant a pe­sé beau­coup dans la ba­lance.

PA S U N E É Q U I P E , M A I S …

Quatre can­di­dats élus soit Ste­ven Strong Gal­lant, Willy Mou­zon, Isa­belle Pa­ré et Ré­jean Sau­vé se sont pré­sen­tés comme can­di­dats in­dé­pen­dants, mais leur vi­sion se rap­pro­chait beau­coup de celle de Ju­lie Lemieux. « Je les ai convain­cus de se por­ter can­di­dats parce que ces per­sonnes sont des élec­trons libres, comme on dit. Et c’est ce que je pré­fère à la table du con­seil. Des gens in­dé­pen­dants, ob­jec­tifs et ayant leur propre per­son­na­li­té », men­tionne Ju­lie Lemieux qui par­ti­ci­pe­ra à une ren­contre avec les autres maires élus de la MRC au cours de la se­maine.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.